CATEGORIES...

liste des séries

 

Retrouvez sur la page  La liste des séries, toutes les catégories du blog

 

 Retrouvez également :

CRITIQUE CINÉ. Cliquez ici

 

CLASSEMENTS.

Meilleurs séries de la décennie : Cliquez ici

Saison 2008/2009 : Cliquez ici

Saison 2009/2010 : Cliquez ici

Saison 2010/2011 : Cliquez ici

Saison 2011/2012 : Cliquez ici

Saison 2012/2013 : Cliquez ici


RÉTROSPECTIVES. Cliquez ici

RESTEZ CONNECTÉS...

facebook_logo.pnglogo_de_twitter_png_by_itamy15-d50do0c.pngGoogle_Plus_logo.png
Retrouvez sur la page Facebook, Twitter et Google + l'actualité du blog, des jeux-concours et mes impressions séries et cinéma.

NOUVEAU...

500x boxee beta tvshowsLE DVR DES CRITIQUES
Vous connaissez une série télé, vous voulez savoir si j'ai donné mon avis sur celle-ci et elle n'est pas dans la barre de catégorie (plus bas). Retrouvez donc une page entièrement dédiée à retrouver les critiques des différents pilotes de séries que j'ai reviewé sur ce blog et certains bilans. Cliquez ici

Recherche

FLUX RSS

  • Flux RSS des articles

Crit. Sér. : Royal Pains

vlcsnap-2012-08-02-16h24m32s79.png

 

Royal Pains // Saison 4. Episode 8. Manimal.


Cette semaine, Royal Pains nous offre un épisode assez décevant compte tenu du fait que la saison est pour le moment globalement réussie. Dans un premier temps parce que le cas de la semaine manque de punch et surtout de sympathie. Nous retrouvons notre ami des bêtes, un ami de Divya, qui est obsédé par les chevaux. Hank et Divya tentent donc par tous les moyens de le traiter. Cette partie de l'épisode n'était pas très bonne. Le scénario manque de finesse et d'humour. J'ai eu l'impression de voir quelque chose que j'avais déjà vu plusieurs fois dans la saison précédente (et celle d'avant…). Du coup, malgré la présence d'Andy Miller (Dean Hodes dans Weeds), "Manimal" manque d'une intrigue épisodique pertinente. Surtout que la résolution du cas de la semaine n'était pas très passionnante. Le fait que Hank utilise son côté couteau suisse de la médecine n'est pas une mauvaise idée en soit, mais j'aurais largement préféré que ce soit bien fait.

Pendant ce temps, Van Dyke débarque au boulot bourré et Evan est forcé de le virer. Sauf qu'Evan ne lâche pas l'affaire comme ça et est déterminé à comprendre pourquoi il était bourré. Il va rapidement découvrir que Van Dyke pourrait bien avoir perdu l'amour de sa vie. La chute de l'histoire est que l'amour de sa vie est en fait… une lapine. Sérieusement ? Cette intrigue était tellement ridicule que j'ai ri jaune. Royal Pains est capable de bien mieux et étant donné que je ne suis pas fan de Van Dyke j'aurais largement préféré qu'il soit alcoolique tout simplement. Sauf que Royal Pains cherche toujours à rendre ses intrigues plus fun et plus drôle. Là c'est dans la démesure. Il se trouve qu'en plus, la lapine est morte. La veillée pour disperser ses cendres sur la plage la plus proche était niaise. Le seul moment marrant reste celui où ils se font tous coursés par la police (parce que balancer des cendres comme ça c'est interdit par la loi).
vlcsnap-2012-08-02-16h14m32s217.pngEnfin, Hank tente toujours de soigner Dimitri mais on ne peut pas dire que ce soit un patient facile. Cette partie de l'épisode était la plus intéressante. Elle permet à Boris de rester dans les parages et d'être là pour son ami, mais également à Hank de nous offrir quelques scènes plus funs et plus sympathiques que le reste de l'épisode qui manquait clairement de charme et d'originalité. Du coup, "Manimal" reste une déception. Il n'y avait qu'un seul pan de l'histoire qui était là pour sauver le reste. L'humour de Dimitri (quelques bons dialogues) est aussi là pour détendre une atmosphère plombée par l'ennui. Oui, parce que cet épisode était réellement ennuyeux. Au final, Royal Pains livre ici son épisode mineur de la saison. En espérant que la suite soit un poil plus passionnante. Il y a encore des choses à faire autour des personnages et je suis déçu que la séparation des deux frères n'ait pas durée plus longtemps finalement.

Note : 3.5/10. En bref, très grosse déception...

Jeudi 2 août 2012 4 02 /08 /Août /2012 16:43

Publié dans : Crit. Sér. : Royal Pains - Par Ca Déborde de Potins, by delromainzika - Donnez votre avis - Voir les 0 avis

vlcsnap-2012-07-26-19h41m35s86.png

 

Royal Pains // Saison 4. Episode 7. Fools Russian.


Cette semaine nous allons être sur plusieurs fronts en même temps alors que les membres de Hank Med sont dispatchés dans tous les Hamptons et accessoirement à New York. Le tout fonctionne plutôt bien même si ce n'est pas parfait. J'ai notamment apprécié la partie autour de Hank et Boris. La semaine dernière les deux personnages prenaient le large en hélicoptère. On ne connaissait pas la destination. On a rapidement la réponse puisque nous atterrissons à New York afin de rencontrer Dimitri, un associé et ami de Boris qui semble être lui aussi malade. J'ai trouvé que le cas était un peu facile, répétant ce que la série fait habituellement avec Boris mais la dynamique entre les personnages fonctionne et je pense que c'est le plus important. On passe donc un bon moment même si Dimitri n'est pas un personnage de rêve. Cela permet aussi de nous introduire une jeune traductrice.

Celle ci va tomber sous le charme de Hank et vice versa. Ce qui ressemblait à un jeu sans conséquence pourrait bien avoir une suite des plus passionnantes alors que Dimitri et elle vont venir emménager dans le château de Boris afin que Dimitri puisse suivre son traitement sans aucun souci. J'ai cependant détesté la scène mièvre sur fond musical qui vient se glisser au beau milieu de l'épisode. C'était d'une nullité affreuse. Pendant ce temps, Dyvia est au chevet de son père. Au départ il en veut encore à sa fille mais il sait au fond qu'elle lui a sauvé la vie et il doit lui en être reconnaissant. Il déteste les hôpitaux et va donc se faire materner à la maisOn par sa fille. Je ne suis pas fan de cette histoire malheureusement mais le Persée bougon était marrant et c'était suffisant pour ne pas se sentir trop ennuyer par ce que la série tente de construire tout au long de l'épisode. Les retrouvailles entre les deux sont tout de même téléphonées et l'on joue particulièrement sur le côté sentimental. Pas ce que je préfère.
vlcsnap-2012-07-26-19h41m45s186.pngRoyal Pains nous offre autour une histoire classique comme on peut en faire dans chaque épisode de la série. Elle met en scène Grady, incarné par Ryan Kwanten, un personnage excentrique qui a le sang… vert. Cela permet à Evan de s'amuser et à notre équipe de prendre du bon temps tout en résolvant un cas médical. J'ai trouvé que Ryan était très en forme dans cet épisode et cela fait plaisir de revoir l'acteur. Je ne l'avais pas vu depuis Friends with Benefits, qui n'a malheureusement pas eu de chance sur NBC, avec une diffusion estivale le vendredi soir l'an dernier. Autant dire qu'elle était déjà vouée au suicide. Finalement, "Fools Russian" était donc un épisode plutôt bon de Royal Pains. Cette construction permet de développer trois histoires différentes qui fonctionnent toutes plus ou moins bien. Intéressant même si je n'attends jamais spécialement grand chose d'un épisode de la série.

Note : 6/10. En bref, un épisode divertissant et assez bien organisé.

Jeudi 26 juillet 2012 4 26 /07 /Juil /2012 20:14

Publié dans : Crit. Sér. : Royal Pains - Par Ca Déborde de Potins, by delromainzika - Donnez votre avis - Voir les 0 avis

vlcsnap-2012-07-19-17h22m48s16.png

 

Royal Pains // Saison 4. Episode 6. About Face.


Alors que la saison était sur une bonne lancée, je n'ai pas été aussi convaincu par ce nouveau jet de la part des scénaristes. En effet, j'ai plusieurs reproches à faire à l'épisode, même si tout n'était pas à jeter non plus (je vous rassure). Dans un premier temps Divya. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi ce personnage est si peu passionnant. Les histoires de sa famille (le divorce de ses parents), l'accident de son père (qui est plongé dans le coma après être tombé dans la piscine familiale) ou encore son rencard où elle va finir par ne parler que d'elle encore et encore, tout ça manquait vraiment de charme et d'intérêt. J'ai l'impression que l'on tente de gâcher le personnage. Ou alors je ne me rend compte que maintenant qu'il n'y a plus rien à dire à son sujet. Je pense qu'il aurait fallu virer l'actrice une fois son aventure avec Raj consommée. Cela aurait eu plus d'intérêt que de la garder pour brasser beaucoup d'air et malheureusement prendre du temps pour pas grand chose. Du coup, Divya est l'un des points qui ne m'ont pas vraiment plu durant l'épisode. Mais ce n'est pas tout, il y a aussi Jeremiah, le benêt de service.

Je commence sérieusement à en avoir marre de ce personnage. Il est tellement ennuyeux. Il veut ressembler à Hank, mais il est beaucoup trop niais pour se rendre compte qu'il peut être un médecin lui aussi, sans être dans l'ombre de quelqu'un qu'il admire. Je pense que le paroxysme est atteint lors du petit déjeuner alors qu'il croit que les frères Lawson veulent le virer. Sérieusement ? Je pense qu'il manque un truc, quelque chose d'intéressant. Jeremiah était un bon ajout au début de la saison parce qu'il permettait de ne pas avoir besoin de Hank. Mais maintenant que Hank est de retour à Hank Med, je ne comprends plus trop pourquoi on ne fait pas plutôt un petit duo entre Jeremiah et Paul Van Dyke comme cela a déjà été le cas par le passé. C'est bien plus pertinent. Pendant ce temps, heureusement qu'il y a de bonnes choses comme Hank qui se voit donner un bipeur par Boris. Ce dernier pourrait l'appeler pour une urgence à n'importe quel moment et Hank devrait alors retirer la carte SIM de son téléphone et le rejoindre au plus vite, sans informer qui que ce soit de son départ.
vlcsnap-2012-07-19-17h22m53s73.pngCela semble assez sérieux, et j'aime de plus en plus cette relation complexe développée entre Boris et Hank. J'ai hâte de voir où ils veulent nous emmener durant le prochain épisode puisque Hank part tout de même en hélicoptère vers une destination encore inconnue. Et pour quelles raisons ? Voilà encore un mystère éludé par l'épisode, mais qui aura des réponses par la suite. Boris est de retour dans le jeu et il était temps. J'adore ce personnage en plus. Evan quant à lui tente de recruter le country club de Blackstone comme client ce qui pourrait lui permettre d'accéder à une liste de 500 nouveaux patients potentiels pour Hank Med. C'est un gros contrat pour lui et il ne doit pas faire d'erreur. Sauf que c'est évidemment ce qu'il va faire, notamment quand il va rencontrer Sydney Bartlett, pensant voir un homme et tombe sur sa fille. Mais évidemment, ce sera la patiente de la semaine. Pas de quoi sauter au plafond mais j'ai bien aimé ce petit personnage.

En espérant que ce ne soit pas non plus une justification pour la voir un peu trop souvent (ce qui serait un peu bête, la surexploitation de certains personnages comme le père Lawson a fait beaucoup de tord à la série). Quant à Paige, elle aimerait bien être un peu plus impliquée au sein de Hank Med. Enfin, elle veut surtout aider son mari, Evan. Si leur couple est merveilleux, je ne sais pas vers quoi on va. Je pense que le prochain épisode devrait nous offrir des éléments de réponse. Au final, Royal Pains reste sympathique mais une grosse partie de l'épisode m'a tellement ennuyé que j'ai eu du mal à l'achever. C'est bête car j'aime beaucoup cette petite série médicale estivale sans prise de tête. Elle sait y faire avec ses personnages et ses intrigues habituellement (surtout depuis la saison 3, véritable révélation).

Note : 5/10. En bref, assez décevant...

Jeudi 19 juillet 2012 4 19 /07 /Juil /2012 17:55

Publié dans : Crit. Sér. : Royal Pains - Par Ca Déborde de Potins, by delromainzika - Donnez votre avis - Voir les 0 avis

vlcsnap-2012-07-12-17h21m04s30.png

 

Royal Pains // Saison 4. Episode 5. You Give Love a Bad Name.


Cette année, Royal Pains a tentée de séparer les deux frères. Cela a duré quatre épisodes. C'était frais, intéressant et assez bien développé. Mais je pense que leurs retrouvailles tombent à pic étant donné que j'avais déjà peur dans l'épisode précédent que ce nouveau schéma tourne rapidement en rond. Le cliffangher de l'épisode précédent était une bonne idée pour lancer la suite de la saison. Hank se retrouvait avec la vie d'un intrus dans les jardins de Boris entre ses mains. L'épisode ouvre sur une scène médicale assez palpitante. J'adore quand Hank met les mains dans le cambouis. C'est tout de même plus intéressant que les petites crises cardiaques ici et là. Ce personnage n'a pas de nom, et rapidement cela va permettre d'intégrer un mystère autour de Boris. J'aime bien ce personnage, je trouve qu'il apporte enfin ce qu'il était sensé apporter depuis le début : des intrigues policières. Le John Doe de la semaine se retrouve donc à l'hôpital, sain et sauf, mais la NSA va mettre la main sur le patient qui va disparaitre dans les airs.

Hank veut en savoir plus. Il va donc poser beaucoup de questions à Boris, légitimes. Ce que j'apprécie particulièrement dans cette histoire c'est la relation de Boris et de Hank. Ce dernier lui a tout de même sauvé la vie plusieurs fois, et maintenant il lui fait confiance comme quelqu'un de très proche. Les informations qu'il arrive à lui donner sont plutôt intéressantes. Vous ne trouvez pas ? En tout cas, le prochain épisode, où Boris semble promettre des réponses à Hank (c'est en tout cas ce que suggère le cliffangher) risque d'être l'un des épisodes les plus intéressants de la saison. J'espère d'ailleurs un peu de dépaysement pour l'occasion (un peu comme l'an dernier et notre petit voyage à Cuba). Je pense qu'il y a de bonnes choses à sortir de cette histoire. Pendant ce temps, Hank et Evan commencent enfin à retravailler ensemble même si Evan a du mal ) gérer son staff (maintenant trop chargé). Hank Med 3.0 est donc sur les rails. Hank et Divya s'occupent de Veronica, une jeune femme transplantée qui va faire une crise cardiaque sans raison apparente.
vlcsnap-2012-07-12-17h21m00s250.pngSi l'histoire n'est pas parfaite, elle réserve malgré tout de bonnes surprises. C'est surtout la bonne humeur de Veronica que la série transmet bien. Pendant ce temps, Paige devient un peu trop collante avec Evan et ses affaires. Elle va organiser une fête pour le lancement de Hank Med 3.0 où elle va inviter la démesure (300 personnes tout de même), et elle est présente un peu trop souvent autour de son homme. Paige nous apprend que si elle n'a pas été engagée à Londres c'est uniquement parce que son metteur en scène voulait coucher avec elle, et pas son talent. Misérable. Par ailleurs, j'ai plutôt bien aimé le père Lawson. Ce personnage était simple, drôle et apportait une certaine légèreté à l'épisode. Au final, Royal Pains reste donc sur une bonne lancée et renouvelle assez bien ses intrigues. C'est fait assez efficacement, et j'en attendais pas moins des scénaristes. Ces derniers ont su capturer le meilleur de Royal Pains au fil des années pour une faire une série ensoleillée et agréable de façon estivale.

Note : 6/10. En bref, Boris devient de plus en plus mystérieux et les intrigues également. Le fun reste au dessus de la série tel une aura. Intéressant.

Jeudi 12 juillet 2012 4 12 /07 /Juil /2012 17:49

Publié dans : Crit. Sér. : Royal Pains - Par Ca Déborde de Potins, by delromainzika - Donnez votre avis - Voir les 0 avis

vlcsnap-2012-06-28-21h31m32s175.png

 

Royal Pains // Saison 4. Episode 4. Dawn of the Med.


Avant même de voir la saison débuter, j'ai fais quelques remarques et je suis content que les scénaristes les aient pris en compte dans ce nouvel épisode. Tout d'abord Boris. J'en avais marre que l'on ne sache pas ce que ce personnage est devenu et nous allons le retrouver. Il est toujours aussi mystérieux, notamment quand des camions de déménagement sortent de sa propriété et que des hommes en costume arrivent armés jusqu'aux dents, et la fin de l'épisode quand un étranger est touché par balle sur la propriété de Boris. Ce dernier refuse même que Hank le soigne, mais il ne va pas l'écouter. J'espère qu'il y a une intrigue passionnante derrière tout ça car Boris est un bon personnage mine de rien, même si durant la seconde saison il était devenu insupportable (pas assez de mystère). Il vient de trouver tout son intérêt en quelques minutes d'épisode. Ensuite c'est le retour d'Eddie, le père d'Evan et de Hank. Je n'attends jamais rien de ce personnage. D'une part parce qu'il avait ruiné la saison 2 de Royal Pains, mais aussi parce qu'au moins, je suis sûr d'être moins déçu.

Il retourne dans les Hamptons avec un livre, "Life". Il décide d'en parler un peu à tout le monde. Mais Hank sera le seul à réellement lire ce projet de livre et va découvrir que son père est encore tout un tas de mensonges (ou pas). Eddie permet d'apporter un certain équilibre entre Evan et Hank. Je ne suis pas certain que l'on avait besoin de ça maintenant et d'une réconciliation aussi facile, mais pourquoi pas. Tout ce que j'espère c'est que cela causera encore une fois une nouvelle séparation. Je ne veux pas les voir ensemble pour le moment. Côtés cas de la semaine, on a dans un premier temps un acteur qui s'amuse à incarner le zombie dans la rue et qui fait une attaque (en pleine rue justement). Hank va trouver le moyen de le sauver d'une manière assez archaïque. Je me plaignais il y a peu du fait que l'on ne voit plus ce genre de scènes dans la série, et finalement, quelle réussite que de voir qu'ils ont encore des choses à dire. Vous ne trouvez pas ? Royal Pains nous offre donc quelque chose de passionnant.
vlcsnap-2012-06-28-21h31m23s90.pngSans compter le cas d'Evan (et de Hank Med 2.0). Ce dernier se retrouve avec le cas d'un vieille homme qui a fait des expériences assez étranges il y a quelques années de ça quand il était encore membre du gouvernement américain. Les scènes avec ce personnage sont tournées avec un angle très horrifique (un grain de sépia par ci, par là). Un choix plutôt judicieux étant donné que cela colle parfaitement avec le thème de l'épisode qui était les films d'horreur à l'origine. Bref, au final, Royal Pains revient avec un très sympathique épisode et très divertissant. Une galerie de personnages réglés comme du papier à musique. Même si la faiblesse vient encore une fois de Divya et de sa mère. Divya tente de convaincre sa mère qu'elle ne doit pas se laisser faire dans la vie et qu'elle doit sortir de la maison, sauf qu'elle va faire encore pire : elle va quitter son mari (et le père de Divya accessoirement). Encore un embêtement pour Divya, entremetteuse de la saison.

Note : 6.5/10. En bref, on s'amuse dans les Hamptons et c'est agréable à suivre.

Jeudi 28 juin 2012 4 28 /06 /Juin /2012 21:30

Publié dans : Crit. Sér. : Royal Pains - Par Ca Déborde de Potins, by delromainzika - Donnez votre avis - Voir les 0 avis

vlcsnap-2012-06-21-19h51m30s139.png

 

Royal Pains // Saison 4. Episode 3. A Guest House Divided.


Cette nouvelle saison de Royal Pains a de bonnes idées finalement. J'avais des doutes sur la possibilité de confronter Hank et Evan mais cela fonctionne très bien. Divya en a marre que les deux frères se chamaillent pour des histoires bêtes alors elle ne choisissait pas de camp dans l'épisode précédent, puisqu'elle disait vouloir travailler avec les deux frères. Afin de les confronter, elle va tenter de trouver un moyen pour qu'ils règlent leurs problèmes et puissent enfin retourner en travail… ensemble. C'est là que la fin de l'épisode laisse imploser une nouvelle engueulade. Je l'ai trouvée bien plus convaincante que la première ou même celle que l'on avait eu dans le season 3 finale. Globalement j'ai donc trouvé cette histoire réjouissante. J'espère que Divya saura être un vrai élément cependant car pour le moment je ne la vois que comme un pion. Malheureusement. Le plan de Divya va donc être une catastrophe. Je ne m'attendais pas à ce que Royal Pains tienne plus de trois épisodes avec les deux frères séparés.

Mais cela fonctionne tellement bien que j'espère que cela durera toute la saison avec une énorme rupture en guise de pause estivale. Ce serait bien vous ne pensez pas ? La tentative de Divya va ne faire qu'augmenter la compétition entre les deux frères qui va imploser à la fin de l'épisode. L'épisode est aussi un moyen pour mettre en avant Eddie R, le petit nouveau. Ce personnage est toujours aussi bizarre mais intéressant. J'aime bien la dynamique nouvelle qu'il apporte à la série. Cela permet de tranquillement renouveler l'air du cast. On tournait peut être en rond autour des personnages que l'on connait, et de nouveaux enjeux avec un personnage farfelu c'était une excellente idée. Petit à petit l'épisode arrive à nous faire apprécier Eddie et ce n'était pas gagner d'avance. Au départ, j'étais un peu réticent face au côté autiste du personnage mais j'adhère plutôt bien. Disons que l'ambiance de Royal Pains est bonne, donc on passe un très bon moment en leur compagnie.
vlcsnap-2012-06-21-19h54m22s63.pngPar ailleurs, Jill part pour le Botswana. Son association l'avait laissée tomber pour le travail qu'elle devait effectuer en premier ressort, et finalement elle va avoir le job de ses rêves à la place. La séquence finale de l'épisode au beau milieu de ce safari était magnifique. J'espère que l'on aura la chance de voir Jill au Botswana, cela pourrait être intéressant mais par pitié, sans fonds verts. Le dépaysement serait par la même occasion des plus total et cela pourrait permettre à la série de faire une petite halte quelque part. Vous ne pensez pas que ce serait une bonne idée ? Au final, Royal Pains nous offre un très sympathique épisode qui conclut certaines histoires (Jill), et ouvre de nouveaux chapitres au sujet de nos deux héros. Je me demande d'ailleurs où est passé Boris maintenant. Même si l'on sait pertinemment que le personnage n'a plus grand chose d'intéressant à raconter, un petit clin d'oeil aurait été vivement apprécié pour ma part. Maintenant j'ai envie de voir le prochain épisode.

Note : 6.5/10. En bref, la série est très gentille c'est certain mais développe un peu plus ses intrigues. Pas de mal.

Jeudi 21 juin 2012 4 21 /06 /Juin /2012 20:58

Publié dans : Crit. Sér. : Royal Pains - Par Ca Déborde de Potins, by delromainzika - Donnez votre avis - Voir les 0 avis

vlcsnap-2012-06-14-18h44m21s240.png

 

Royal Pains // Saison 4. Episode 2. Imperfect Storm.


A la fin de l'épisode précédent, on nous laissait dans le trouble : Evan et ses nouveaux médecins étaient-ils morts ou encore en vie ? Evidemment qu'Evan n'est pas mort mais les deux autres personnages, j'ai cru que ce serait le cas. D'ailleurs, pour revenir sur les deux nouveaux docteurs de Hank Med, je les trouve assez bons et bien intégrés dans le cast régulier de la série. J'espère juste que ce sera comme ça tout au long de la saison. Entre le personnage intelligent qui mémorise les numéros de sécurité sociale des clients. Le début de l'épisode est assez classique et nous met dans le feu de l'action (lancé à la fin de l'épisode précédent). C'est efficace et cela tient la route médicalement. Hank débite tellement de choses à la seconde en termes médicaux que cette vulgarisation me fait adhérer à son propos. Le but d'une série médicale n'est pas de faire dans le minimum syndicale à mon sens mais bel et bien de proposer quelque chose de réaliste. Les conditions sont bonnes et Royal Pains a toujours rationaliser ce qu'elle fait (alors que parfois les techniques de Hank ne sont pas forcément les plus déontologiques).

D'ailleurs, je trouve que la série s'est calmée sur les intrigues un peu barge (le coup de la trachéotomie avec la vodka et le stylo c'est fini ? Dommage). L'épisode se concentre également sur la nouvelle bataille entre Hank et Evan. Cette intrigue est assez bonne dans son ensemble. Je trouve que les personnages font leur boulot parfaitement, notamment quand il s'agit de débaucher Dyvia. Cela donne quelques scènes cocasses et humoristiques. Disons que je ne m'attendais pas à des grosses engueulades mais bel et bien un jeu bon enfant avec quelques piques ici et là tout simplement dans le but d'avoir les clients de l'autre (notamment prendre le téléphone à sa place). Si l'on va parfois dans la démesure (Hank Med qui achète une machine IRM, ce qui est assez peu plausible quand on connait les finances de l'entreprise il n'y a pas si longtemps que ça). Bref, malgré le côté surréaliste de certaines choses, la série s'en sort assez bien finalement afin de nous livrer le divertissement que l'on attend.
vlcsnap-2012-06-14-18h46m43s131Du côté de Dyvia justement, rien de bien exceptionnel. Elle s'explique toujours avec sa mère notamment sur ses choix. Elle doit cependant choisir entre les deux frères. Ce personnage n'a plus rien à raconter et j'aimerais bien qu'elle s'en aille pour de bon. Sans compter qu'elle n'a jamais été spécialement hilarante. C'est un peu la même chose pour Jill qui gâche quelque peu le plaisir que l'on peut prendre avec Royal Pains. Si l'intrigue autour du jeune garçon n'était pas spécialement mauvaise, le fait qu'elle ne parte pas parce que ses plans en Uruguay tombent à l'eau c'est ballot. Je ne sais pas trop quoi attendre du nouveau duo Hank / Jill. J'espère juste qu'elle ne va pas endormir Hank. Ce dernier a besoin d'être dynamique. Au final, Royal Pains nous offre quelque chose de sympathique en termes de second épisode. Cela aurait pu être bien meilleur c'est certain mais l'air frais et le côté très sympathique des personnages aide à passer un bon moment.

Note : 6/10. En bref, un divertissement toujours aussi sympathique malgré l'inutilité de Dyvia et de Jill.

Jeudi 14 juin 2012 4 14 /06 /Juin /2012 20:32

Publié dans : Crit. Sér. : Royal Pains - Par Ca Déborde de Potins, by delromainzika - Donnez votre avis - Voir les 0 avis
 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés