Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : A to Z. Saison 1. Pilot.

23 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #A to Z

Critiques Séries : A to Z. Saison 1. Pilot.

A to Z // Saison 1. Episode 1. Pilot.


A to Z c’est une toute nouvelle tentative de la part de NBC de parler de romance dans une comédie. Pour le coup, le résultat de ce premier épisode est très réussi, mais cela ne veut pas pour autant dire que cela va fonctionner. Créée par Ben Queen (Drive, Cars 2), on sait déjà ce que l’on va pouvoir suivre au sein de A to Z : une histoire d’amour entre Andrew et Zelda. Les deux personnages vont vivre une relation de 8 mois, 3 semaines, 5 jours et 1 heure et la série raconte leur histoire d’amour du début à la fin. Cela ressemble en termes de mécanique à du How I Met Your Mother (une histoire avec une fin déjà programmée). Ce qu’il y a d’assez drôle dans ce premier épisode c’est que les codes de la comédie romantique sont tous exploités sans trop en faire. On passe donc un agréable moment à suivre les débuts d’une relation qui au fond ne va pas durer si longtemps que ça. Mais peu importe la durée (bien que cela soit une donnée importante de la série) puisque le plus important ce sont les liens qui se tissent au fil de ce premier épisode. On a tout de suite envie d’aimer Andrew et Zelda. Rien que la voix off (un principe que j’ai adoré) nous plonge au coeur de la vie de ces personnages avec une simplicité déconcertante.

Andrew et Zelda vont sortir ensemble pendant huit mois, trois semaines, cinq jours et une heure. Ce programme de télévision, diffusé sur NBC, est le récit détaillé de leur histoire... de A à Z !

Au casting de A to Z on retrouve Ben Feldman (Drop Dead Diva, Mad Men) et Cristin Milioti (How I Met Your Mother). Quand je parle de comparaison avec la comédie de CBS, ce n’est pas vain étant donné que Cristin Millioti remplie parfaitement le rôle (et si vous avez vu la série vous comprendrez pourquoi). Mais ce premier épisode, au delà de la rencontre, cherche à nous faire partager l’histoire de ces personnages. D’un côté l’histoire d’Andrew, à la fois d’un point de vue de sa vie personnelle de célibataire endurci et d’un point de vue professionnel. D’un autre côté nous avons Zelda, cette femme d’affaires qui a déjà une vie professionnelle bien remplie et qui ne semble pas forcément ouverte au principe des relations. En effet, la concept des relations des deux personnages est très différente. Andrew croit aux sites de rencontre quand Zelda n’y croit pas du tout. Au fond, les deux personnages ne se sont pas rencontrés sur le site mais grâce au site Internet. Ce qui va permettre encore une fois de confronter les idées et l’histoire de ces deux personnages. Côté comédie, il y a largement de quoi se faire plaisir. C’est loin d’être hilarant (j’ai eu du mal à décrocher des rires) mais cela donne la pèche.

En effet, du début à la fin, j’avais la banane. C’est une comédie pleine de charme qui séduit dès sa mise en scène, sa mécanique, sa bande originale (« My Heart Will Go On » de Céline Dion était parfaite, tout simplement). La narration de A to Z a beau être assez rasoir dans le sens où le principe de la voix off est presque usé mais c’est justement osé car je me demande si finalement ce n’est pas ça qui m’a permis de pénétrer plus facilement la série et son univers (bien que cela soit très facilement accessible). On retrouve énormément de ce que les comédies romantiques du câble peuvent faire. En effet, A to Z est une série beaucoup plus légère que la moyenne mais elle n’est pas osée pour autant (pas de violence, pas de sexe, juste des sentiments). On explore alors la romance de façon plutôt intelligente avec un regard parfois cynique ce qui permet de faire office de comédie pure à proprement parler. Mais quand je regarde un épisode de A to Z je n’attends pas du tout d’être ballonné entre diverses blagues sans queue ni tête. Après tout, ce n’est pas vraiment le but. Bien au contraire. Cela me fait légèrement penser parfois à 500 Jours Ensemble et c’est une très bonne nouvelle.

Note : 7/10. En bref, un joli pilote. Sans être hilarante cette comédie 500 Jours Ensemble like fonctionne comme sur des patins à roulettes.

Critiques Séries : A to Z. Saison 1. Pilot.

Commenter cet article

Fatou 11/10/2014 14:52

j'adhère! après avoir vu le second episode (où j'ai ri à plusieurs reprise) je suis prête à suivre les 24 autres episodes. 1 letter par episode.
Par contre le concept veut qu'il n'y ait qu'une seule saison, non?

delromainzika 11/10/2014 19:16

Oui, le second est tout aussi bon :)