Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Extant. Saison 1. Episodes 7 et 8.

28 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Extant

Critiques Séries : Extant. Saison 1. Episodes 7 et 8.

Extant // Saison 1. Episodes 7 et 8. More in Heaven and Earth / Incursion.


Plus le temps passe et plus je trouve que Extant parvient à délivrer quelque chose de réellement intéressant. La série est intelligente mais au delà de ça, elle démontre aussi qu’au fond ce n’est pas une mauvaise série quand Under the Dome, autre production de Steven Spielberg pour CBS, n’a jamais réussi à le prouver. Cette fois-ci, alors que CBS a modifié son planning de rentrée, Extant est en double dose. De quoi nous plonger un peu plus dans l’univers de la série et je dois avouer que j’aime beaucoup cette idée. Ces deux épisodes sont très différents même s’ils ont complémentaires. Disons qu’une partie de l’épisode se concentre sur Ethan et sa capacité à s’adapter au monde qui l’entoure. C’est une intrigue que l’on va suivre tout au long de ces deux épisodes. Ethan n’est pas un enfant comme les autres et ce même au delà du fait qu’il n’est pas humain, c’est aussi quelqu’un qui a beaucoup plus à faire que l’on ne pourrait le penser. J’aime beaucoup sa relation avec son père ou encore le fait qu’il tente de lui mettre des barrières tout en restant un bon père à ses yeux. Car Ethan est doué d’émotions (c’est en tout cas ce que l’on a pu ressentir au fil des épisodes).

Mais Ethan pourrait aussi devenir un enfant vilain et incontrôlable. Après tout, ce ne serait pas une mauvaise idée. Ce n’est pas ce qui importe le plus dans cet épisode pourtant dans le sens où Extant se concentre sur d’autres choses à ailleurs et notamment la recherche de Molly pour son bébé dont la nature reste encore très étrange pour nous. Elle va alors s’associer à Kruger et Kern. Comme quoi, c’est la preuve que la série est bien capable d’associer des personnages et de créer une vraie synergie entre eux. Le tout rutile d’ailleurs très bien dans ces deux épisodes, délivrant tour à tour des scènes d’action, des révélations et des dialogues plutôt soignés. Ce que j’ai beaucoup aimé chez Molly encore une fois c’est le fait qu’elle fait preuve d’une vraie perspicacité quand dans Under the Dome par exemple les personnages sont tous plus crétins les uns que les autres et dès que l’on peut les rendre un peu plus intelligents, ils reprennent très rapidement leurs mauvaises habitudes. Mais le cerveau de Molly est intact et fonctionne très bien. En tout cas, c’est tout ce que j’ai envie de voir, sans compter les quelques flashbacks qui sont là pour nous montrer un peu plus de Molly dans l’espace.

Car après tout, la base de Extant était aussi de faire un peu dans le Gravity bis (même si pour le coup, il faudra repasser car peu de scènes sont là pour justement nous montrer l’espace et aucune l’extérieur). Peu importe, ce qui se passe sur la terre est de toute façon beaucoup plus palpitant. Ne serait-ce que pour l’association avec Kryger et Kern. Pendant ce temps, Alan Sparks, pour suivre le cliffangher de l’épisode précédent, va avoir des visions de sa propre fille. Sparks a un plan avec tout ce qui se passe et forcément, cela ne va pas aller comme il l’entendait. Sans compter là dedans qu’il va même aller à l’encontre de ce que Yasumoto voulait (ce qui va mener à Sparks demandant à Kern d’éliminer… Molly). Molly est quelqu’un de passionnée que a envie d’aller au bout de cette histoire et surtout de comprendre ce qui se passe ici à la fois avec Sparks, avec Kern, avec tout le monde, sans compter avec son bébé qui n’est plus dans son ventre. D’ailleurs, le bébé commence lui aussi à montrer qu’il sait faire des choses. Toute cette histoire de buée qui permet au bébé de se protéger (je suppose) était une idée assez rigolote. C’est presque une référence au film Fog.

Pourquoi pas rester dans le monde de l’horreur ici avec une référence à un maître, John Carpenter. En tout cas, je le vois personnellement comme ça. L’issue de ce double épisode était assez étrange. Je ne sais pas dans quelle direction veut réellement aller Extant mais elle nous y emmène à sa vitesse de croisière. C’est de plus en plus intriguant et passionnant comme série. En tout cas je ne m’attendais pas nécessairement à ce que cela soit fait dans ce sens là mais pourquoi pas après tout car c’est parfait pour le téléspectateur. Le plaisir est bien plus intense dans ces deux épisodes (et accessoirement dans le 1.06) que dans bon nombre d’épisodes que l’on a pu voir jusqu’à présent dans la série.

Note : 7/10. En bref, deux solides épisodes de Extant où Molly devient l’héroïne dont l’on avait besoin.

Critiques Séries : Extant. Saison 1. Episodes 7 et 8.

Commenter cet article