Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hit the Floor. Saison 2. BILAN.

25 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Hit the Floor

Critiques Séries : Hit the Floor. Saison 2. BILAN.

Hit the Floor // Saison 2. 12 épisodes.
BILAN


Après une première saison à tâtonner à droite et à gauche ce qu’elle voulait réellement être, Hit the Floor s’est enfin découverte avec sa seconde saison. Une saison beaucoup plus sombre, plus soap-esque et beaucoup plus efficace. La première saison ressemblait énormément à du Hellcats pour téléspectatrices un peu plus adultes sauf que Hit the Floor s’est transformée lors de sa seconde saison en une série qui préfère ses personnages à la danse et aux matchs de basket. Ce qui est à mon sens une très bonne idée. En effet, rapidement on se rend compte à quel point toutes les histoires fonctionnent grâce à des personnages bien mieux travaillés. Cela ne veut pas pour autant dire que la série oublie son aspect spectacle de chearleading. En effet, on va être à nouveau servi grâce à quelques très bons numéros de danse qui viennent alors prendre place dans la série, sans compter que des matchs de basket viennent eux aussi rythmer quelque peu la série et nous démontrer que ce n’est pas non plus qu’un soap, qu’il y a aussi du sport. Les dernières images de la saison sont par ailleurs très étranges. Je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à une telle séquence qui permet de délivrer un joli cliffangher mais en plus de ça de nous poser tout un tas de questions sur les personnages.

L’une des intrigues qui m’a le plus plu cette année c’est celle de deux nouveaux personnages: Jude et Zero (ou plutôt Gillian pour les intimes). Disons que ce qui fonctionne plutôt bien dans cette histoire c’est le fait que l’homosexualité est traitée sous l’angle de sport, un angle qui n’est pas très simple. Mais Adam Senn (Video Girl) et Brent Antonello (Apex) parviennent à donner à cette relation une certaine envergure. D’un côté nous avons Jude, un garçon qui se retrouve au milieu du sport un peu malgré lui et qui va alors tenter d’être un agent de bonne facture. Et il va rencontrer Zero, un joueur de basket légèrement imbu de lui-même et narcissique mais avec un grand coeur. En effet, au delà de son côté basketteur qui couche avec toutes les filles qu’il peut, c’est avant tout un garçon sensible qui va tomber sous le charme de Jude. Hit the Floor ne cherche pas à définir la sexualité de Gillian (notamment car l’on ne sait pas s’il est homosexuel ou bien bisexuel) mais peu importe dans le sens où l’amour n’a pas de sexe. Et la série exploite alors l’univers de façon intelligente sans trop en faire. Leur relation est donc mignonne comme tout. Je me demande comment cela va évoluer dans la saison 3 (qui est déjà commandée). Pendant ce temps, nous avons toujours les personnages emblématiques de la série.

Il y a Jelena. C’est la femme fatale de Hit the Floor. En tout cas, elle nous démontre à chaque nouvel épisode qu’elle en impose et qu’elle n’est pas là pour se tourner les pousses. Bien qu’elle puisse être quelqu’un d’assez tendre au fond. C’est en tout cas ce que j’ai envie de croire. La pauvre vit de toute façon des tas des choses au fil de la saison et quelque chose de terrible quand son beau basketteur se retrouve avec une jambe cassée à l’hôpital. Je suis certain qu’il ne va pas pouvoir jouer à nouveau et qu’elle va donc se retrouver coincée avec un basketteur au chômage. Après tout ce n’est pas bête. Mais Jelena sert aussi l’intrigue de la saison, ne serait-ce que pour le fait qu’elle est une bonne enquêtrice. Sa façon de cibler certains personnages (comme Kyle ou encore Sloane), c’est quelque chose que l’on a envie de voir un peu plus. Le personnage de Sloane perd parfois un peu en piquant, notamment car ce n’est plus du tout le personnage le plus important. Mais l’enquête de Sloane fonctionne malgré tout dans la seconde partie de la saison, ce qui permet donc d’engager les choses dans une toute nouvelle direction. Ce qui me déçoit un peu de la part de Hit the Floor c’est de ne pas avoir tenté de mettre un peu plus en avant Ahsha. J’aime bien cette dernière, notamment car elle a des relations très tendues avec certains personnages.

Ou encore Pete. L’an dernier Pete était presque l’un des héros de Hit the Floor. Cette année c’est tout le contraire. Il est là mais ce n’est pas le personnage que l’on a envie de suivre sur plusieurs épisodes. Au contraire, l’un des meilleurs ajouts de Hit the Floor c’est Jodi Lyn O’Keefe. Dans le rôle de Lionel Davenport elle est la parfaite Cruella dont Hit the Floor avait bien besoin. Quoi qu’il en soit, cette seconde saison de la série était une petite réussite. J’ai pris vraiment mon pied au fil des épisodes en attendant bien souvent le nouvel épisode avec grande impatience. Je me demande bien ce que la prochaine saison de la série aura en stock pour nous mais je suppose qu’ils ont déjà une petite idée. La fin de la saison a beau être surprenante et étrange, c’est une très belle façon de mettre en scène les problèmes de tous les personnages, leurs psychoses mais aussi leurs secrets. Car tout le monde cache quelque chose dans cette série et c’est justement ce qui excite le téléspectateur que je suis. J’ai vraiment hâte d’en voir plus de Lionel, de Jude et Gillian (si ce dernier veut bien d’une relation), de Jelena et accessoirement de German (surtout après ce que l’on a pu voir sur lui à la fin).

Note : 7/10. En bref, un soap en pleine forme.

Commenter cet article

Fatou 14/09/2014 18:07

Je suis d'accord avec toi. Merci pour cette belle découverte d'été indien. Juste ce qu'il faut après le season finale de TW et la reprise des OUAT et autres Scandal.
Seul petit point de désaccord: Asha est à claquer. Comme le sont souvent les héroïnes.
Par contre Zero gay...waouw didn't see that coming. Mais je n'en suis qu'au 205.
En tout cas merci.
Prochain binge watching: The Originals

delromainzika 14/09/2014 18:46

De rien pour la découverte :)