Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Intruders. Saison 1. Pilot.

24 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Intruders

Critiques Séries : Intruders. Saison 1. Pilot.

Intruders // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Glen Morgan, ancien scénariste prolifique de X-Files (qui a donné naissance à de nombreux épisodes magnifiques) revient avec une série dont il s’est occupé de l’adaptation. En effet, Intruders est avant tout un livre de Michael Marshall Smith que Glen Morgan a adapté pour le compte de BBC America. Afin de mettre tout cela en scène, il a fait appel à Eduardo Sanchez qui avait déjà co-réalisé le fameux Projet Blair Witch, aujourd’hui grande référence du cinéma d’horreur en found footage. Ce premier épisode m’a légèrement déçu. Disons que je m’attendais à une entrée en matière un peu plus nerveuse, peut-être plus mystérieuse aussi mais l’on a l’impression que Intruders cherche à prendre son temps. Ce n’est pas bête, surtout quand on parle de conspiration, mais on était en droit d’attendre un peu plus de la part de Glen Morgan. Mais l’on sent malgré tout sa patte, notamment pour ce qui est assez horrifique (la scène d’ouverture aurait très bien pu être celle d’un épisode de X-Files par exemple). J’ai beaucoup d’admiration pour le talent de Glen Morgan qui a aussi beaucoup offert au monde de l’horreur (à la fois avec X-Files mais aussi avec la franchise Destination Finale qu’il a créé avec son collègue de toujours James Wong).

Dans le Nord-Ouest du Pacifique des évènements étranges, et apparemment sans aucun rapport, commencent à se produire. Plusieurs mystères se mêlent et révèlent un complot qui changera à jamais notre compréhension de la nature humaine.
Jack Whelan, un flic de Los Angeles devenu écrivain a échappé à un passé sombre et violent pour une vie apparemment tranquille avec sa femme, Amy. Quand Amy disparaît, Jack plonge dans une enquête qui l'oblige à affronter les erreurs de son passé et à réexaminer les fondements mêmes sur lesquels il a construit sa vie.

Après s’être essayé sans succès (malheureusement) au remake de série policière scandinave (Those Who Kill pour A&E), Glen Morgan est d’attaque afin de parler de quelque chose qui lui est bien plus proche : l’univers fantastique. Pour le coup, il y a des mystères intéressants dans cette mise en bouche et le cliffangher donne forcément envie de comprendre ce qui se passe autour de nous. Le problème avec ce premier épisode c’est qu’il ne sert justement que de mise en bouche. On a l’impression de voir l’introduction d’un épisode durant près de 40 minutes et c’est peut-être un peu longuet à mon goût. Quand on sait que le scénariste derrière a créé des tonnes d’épisodes magnifiques de X-Files ou encore de Millenium, on se demande bien ce qu’il tente de faire ici. Ce n’est pas raté pour autant (contrairement à son remake de Those Who Kill). Ce premier épisode cherche donc avant tout à s’amuser avec le téléspectateur et avec ce qu’il pourrait bien avoir envie de voir sur plusieurs épisodes. C’est donc une quête d’informations que l’on fait avec des personnages qui ont tous quelque chose à nous raconter sans que cela ne soit pour le moment particulièrement chaleureux. Oui, je n’ai malheureusement pas encore ressenti d’empathie pour l’univers (mais cela a encore le temps de venir, il reste encore sept épisodes après tout).

Cet épisode est aussi parfois un peu mécanique, entrant dans toutes les cases de la série fantastique qui tente de faire les choses bien sans trop d’erreurs. Mais justement, Intruders donne parfois l’impression qu’elle tente de faire les choses un peu trop bien. Toute cette histoire d’organisation secrète avec ses rituels et ses histoires surnaturelles c’est quelque chose qui me plaît mais ils vont devoir travailler afin de creuser l’histoire au risque de rapidement nous donner envie de décrocher. On retrouve alors au milieu de tout ça un casting plutôt convaincant. On a donc James Frain (Grimm, The Cape) dans le rôle d’un personnage étrange mais qui justement semble être l’un des atouts de Intruders. On a le personnage le plus important car le plus humain de la série : Jack Whalen incarné par John Simm (Mad Dogs) sans compter sur Sonya Salomaa (Watchmen, Flashpoint). Les diverses découvertes que l’on fait au fil de cet épisode me mangent pour le moment pas de pain. C’est agréable à suivre mais il y a forcément beaucoup de choses à raconter avant que tout cela ne devienne réellement limpide. La scène d’ouverture renforce par ailleurs le récit alors qu’au fond on aurait légèrement pu croire le contraire en espérant que la suite de Intruders soit beaucoup plus dans l’action que la démonstration.

Note : 5/10. En bref, un premier épisode médiocre qui a du potentiel mais qui hésite à le montrer. Dommage.

Critiques Séries : Intruders. Saison 1. Pilot.

Commenter cet article