Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Maron. Saison 2. BILAN.

27 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Maron

Critiques Séries : Maron. Saison 2. BILAN.

Maron // Saison 2. 13 épisodes.
BILAN


La première saison de Maron était plutôt bonne dans son ensemble. Marc Maron avait su devenir une sorte d’alternative intelligente à Louie (FX). Cette seconde saison est bien différente et ce n’est pas à l’avantage de la série. En effet, en 13 épisodes il y a de belles idées mais globalement toutes ne sont pas assez bien exploitées. On se retrouve donc avec une série toujours centrée sur un héros obsédée par lui-même et qui, de ce fait, ne parvient pas vraiment à sortir de sa zone de confort. Quand l’an dernier Maron tentait des choses et était une belle alternative, cette seconde saison se contente d’être de la sitcom sur un personnalité connu. Ni plus, ni moins. Car Marc Maron est quelqu’un qui a des choses à nous dire, notamment au travers des diverses anecdotes de ses émissions, des gens qu’il a rencontré, de ce qu’il a pu vivre dans son garage, mais cette saison 2 n’a pas été suffisamment travaillée. On a l’impression que Marc Maron a été pris par surprise et a donc dû délivrer à IFC une nouvelle salve d’épisodes sans trop réfléchir. Pour que cette saison soit bonne, il aurait fallu soit s’engager du côté de l’humour constant soit foncé dans la (bonne) copie de Louie. Sauf que Maron n’est cette année, ni l’une ni l’autre.

Il y a des parallèles avec Louie bien entendu, notamment dans sa structure mais si Louie a su délivrer de vrais moments de vie, dans Maron tout semble superficiel. On n’a pas envie d’aimer Marc Maron, on a juste envie de lui dire qu’il est un peu trop égocentrique pour être réellement intéressant. C’est en tout cas ce que j’ai ressenti dans cette saison alors que ses petites aventures dans la première saison, sans être totalement originales, étaient plaisantes. Je me souviens même d’un épisode qui dans son genre, explorait à sa manière les relations entre les personnages. Pour le coup, la saison 2 se veut plutôt comédie de potes sans parvenir à être originale. La seule originalité de Maron cette année c’est finalement sa structure (et sa structure a été empruntée à Louie). Je parle de ces moments où l’on retrouve Marc dans son garage à fabriquer ses podcasts. La série n’oublie pas pour autant les belles têtes d’affiches dans ses épisodes (même si c’est un peu moins surprenant qu’avec la première saison). Marc tente aussi de donner à sa carrière un nouveau souffle. Mais Maron ne semble pas être prête à s’engager d’un point de vue professionnel et du coup, on se retrouve avec des épisodes qui se perdent ici et là.

Maron est une comédie de fainéant. Je suis persuadé que c’est quelqu’un de talentueux notre très cher Marc Maron et il le prouve par moment grâce à une bonne blague donnée dans le coin d’un épisode ou encore grâce à quelques bonnes scènes potaches mais c’est tellement rare. Sans compter que la série ne cherche pas à utiliser l’univers pour faire une sorte de laboratoire d’idées. Marc pourrait y tester tout un tas de choses mais il ne fait rien finalement. Il se contente de satisfaire sa base de fans qui seront très heureux de voir l’homme à l’écran et dans cette vie qu’il s’est construite dans la série. Alors que dans la première saison, Marc explorait les émotions du héros et la complexité des relations. C’était déjà un peu plus travaillé, moins brouillon que cette saison 2 qui va de mauvaises surprises en mauvaises surprises. Je me demande même si au fond le dernier épisode de la saison n’est pas un moyen d’achever la série. De lui donner un vrai coup de massue et de dire : Stop, j’arrête, j’en peux plus. Je me demande donc si Marc avait réellement envie de faire cette saison 2. On sent qu’il n’est pas aussi passionné qu’avec la première (et au fond, j’espère qu’il n’y aura pas de suite, ce serait gâché encore un peu plus la série et ce qu’elle a pu faire de beau et bien).

Côté guest on a donc David Cross, certainement l’une des rares bonnes surprises. J’aime beaucoup cet acteur et dans l’univers de Maron, il parvient à plutôt bien s’intégrer. On a par ailleurs des apparitions de Sarah Silverman, Andy Kindler, Judd Hirsch, Chris Hardwick, Michael Ian Black, et j’en passe et des meilleurs. Mais ce n’est pas suffisant. Je n’ai pas forcément besoin de guests pour que Maron soit une bonne série et surtout une bonne comédie. Si seulement en devenant une comédie de potes, Maron était devenue une bonne comédie. Cela aurait été une bonne chose mais c’est semble t-il tout le contraire qui s’est passé, perdant donc à mes yeux son vrai intérêt. Le seul truc que j’ai adoré dans cet épisode c’est tout l’épisode sur The Talking Dead où Marc est invité à parler de l’épisode de The Walking Dead mais cela va se transformer en quelque chose de complètement barré.

Note : 3.5/10. En bref, une saison fainéante.

Commenter cet article