Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mystery Girls. Saison 1. BILAN.

29 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Mystery Girls

Critiques Séries : Mystery Girls. Saison 1. BILAN.

Mystery Girls // Saison 1. 10 épisodes.
BILAN
Un peu comme avec State of Georgia (avec Raven-Symoné), Mystery Girls n’a pas rencontré son public sur ABC Family. Je ne suis pas contre les retours des anciennes gloires de la télévision américain. Pour State of Georgia, j’avais même plutôt bien aimé cette comédie mais malheureusement les mauvaises audiences avaient rapidement décidé du destin funeste de la série. Pour Mystery Girls ce sera pareil dans le sens où les très mauvaises audiences de la série (la moitié de celles de Young & Hungrry) ne vont pas lui permettre de décrocher une seconde saison. Mais peu importe, ce n’est pas le plus important. En effet, je vois Mystery Girls un peu comme le délire de Tori Spelling et Jennie Garth de faire une série pour se retrouver et s’amuser ensemble. Car le résultat est globalement plutôt efficace. Tori Spelling n’est certainement la meilleure créatrice de série au monde et le pilote n’était pas forcément brillant mais l’ambiance est elle, notamment grâce à la nostalgie. Car oui, l’atout charme principal de cette comédie c’est le duo Holly et Charlie. Un duo qui fonctionne à chaque nouvelle scène qu’elles partagent ensemble. Je retrouve donc la folie de ces deux femmes que j’ai pu voir dans d’autres rôles depuis la fin de Beverly Hills (et notamment leurs premières retrouvailles télévisées dans la saison 1 de 90210).

Par ailleurs, le monde des Mystery Girls se construit au fil des épisodes. On va donc suivre leurs petites enquêtes. C’est mignon comme tout, cela ne mange pas de pain et le but est clairement de nous faire passer un agréable moment. Rien de plus. A leurs côtés nous avons Nick, le meilleur ami gay de service. Je trouve ça plutôt amusant dans le sens où le personnage, bien qu’exubérant, reste un atout de comédie. Cela a de quoi rappeler ce que Ugly Betty pouvait faire par exemple. Mais trêve de comparaisons, ce n’est pas non plus une série d’une grande originalité. La base de Mystery Girls reste très classique et j’ai l’impression d’avoir déjà vu ça ailleurs. Je ne sais pas pourquoi mais cela me rappelle aussi un peu les petits livres pour enfants de la saga Sans Atout de Boileau-Narcejac. J’adorais son livre quand j’étais plus jeune. Les mystères sont donc très simplistes eux aussi. Le but n’est clairement pas de faire des intrigues policières complexes et de nous creuser les méninges. Non, il faut justement nous faire oublier toutes les séries policières que l’on peut voir avec un angle plus blonde et le tout fonctionne d’ailleurs plutôt bien dans ce registre là. Je ne m’y attendais pas du tout. Holly et Charlie sont parfois intelligentes, parfois un peu moins intelligentes mais la manière dont elles résolvent leurs affaires reste assez drôle dans son ensemble.

Au fil des épisodes on se laisse donc facilement prendre au jeu. Un jeu qui n’a pas grand chose d’original mais qui en vaut malgré tout la chandelle. Je ne vais pas vous dire de regarder à tout prix Mystery Girls. Je pense que seuls les anciens fans de Beverly Hills et notamment de ces deux actrices pourraient avoir envie de se lancer dans cette aventure. J’y suis donc allé par nostalgie et globalement, même si ce n’est pas totalement raté, ce n’est pas non plus ce que j’ai pu voir de plus brillant dans le monde des comédies. La nostalgie fait beaucoup de choses bien souvent, et dans le cas de Mystery Girls c’est bien effectif. Après tout il n’y a rien de mal à faire une comédie amusante et pleine de charme sans trop se casse la tête. Je ne vais pas reprocher à Mystery Girls d’être une comédie simpliste. Bien au contraire, de toute façon c’est le lot de beaucoup de comédies aujourd’hui. Quoi qu’il en soit, cela reste une tentative honorable de revenir sur le devant d’une scène où personne ne les attendait. Par ailleurs, le personnage de Duane Freeman, incarné par Ryan McPartlin (Chuck) qui va se retrouver dans le rôle du petit ami de Holly c’était du grand n’importe quoi et l’issue rose bonbon certainement un peu trop guimauve pour moi mais bon, « Mystery solved ».

Note : 5.5/10. En bref, honorable nostalgie.

Commenter cet article