Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Please Like Me. Saison 2. Episodes 1 et 2.

23 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Please Like Me

Critiques Séries : Please Like Me. Saison 2. Episodes 1 et 2.

Please Like Me // Saison 2. Episodes 1 et 2. Milk / Ham.


La première saison de Please Like Me était délicieuse comme tout. Une jolie saison avec des moments de doutes mais aussi d’humour et d’émotion. On assistait notamment à une mort. Quoi qu’il en soit, cette seconde saison s’est faite avec l’aide de Pivot, la chaîne du câble américain. Une aide qui aura permis d’avoir droit à une saison 2 (mais aussi une saison 3 puisque Josh Thomas a annoncé que Please Like Me reviendrait pour une saison 3 l’année prochaine). L’épisode s’ouvre assez rapidement et nous plonge au coeur des problèmes de Josh, à nouveau. En effet, nous sommes dans un club et Josh et ses colocataires Tom et Patrick parlent du fait que Josh ruine ses chances en amour. Mais l’on sait pertinemment que Josh est quelqu’un qui a énormément de problème avec les relations amoureuses. On avait déjà pu le voir l’an dernier à merveille et le tout fonctionne à nouveau terriblement bien. Cet épisode ne cherche pas pour autant à se concentrer uniquement sur Josh, on sent que le but est de se concentrer sur les personnages de façon beaucoup plus globale et donc de donner un peu plus d’envergure à Please Like Me. Rien que le générique de la série change (si la cuisine et la danse dans la première saison c’était cool, un petit numéro de drag queen incarnée par Suzy Akiko c’est mieux).

Le générique est toujours aussi original et beau. Je dois avouer que c’est le genre de choses que j’attends de la part de cette comédie, des moments de folies qui sortent de l’ordinaire sans pour autant être des choses extraordinaires. Le lendemain, après la petite soirée, est différent. Surtout quand Josh désapprouve le garçon de Patrick alors que Tom tente encore de se remettre de son histoire. C’est là que la mère de Josh, Rose, entre dans la danse afin de nous offrir d’autres choses. La série ne se concentre pas que sur l’homosexualité de son héros, loin de là. Après tout, le but de Please Like Me n’a jamais été de faire une sorte de Queer as Folk australien. Non. Le but de Please Like Me est bien différent, il se concentre sur les problèmes relationnels d’un garçon qui ne semble pas vouloir grandir ou en tout cas qui a énormément de mal à grandir. La relation entre Josh et sa petite soeur, Grace, était une très bonne idée. Cela fait justement partie de ces beaux moments qu’il y a dans cette série et que elle seule semble savoir mettre en scène. Notamment car Josh sait être quelqu’un de mignon quand il le veut bien. Il va donc jouer à la babysitter pendant que ses colocataires passent du bon temps dans un lit.

Après tout, pourquoi pas. C’est une façon de nous montrer qu’au fond Josh est quelqu’un de libre et qu’il n’arrive pas à s’accrocher à quelqu’un ou à une relation. De ce fait, tout le monde peut lui demander n’importe quoi, il sera toujours là pour satisfaire les besoins de l’autre. Patrick va passer du bon temps avec un garçon qu’il a tout juste rencontré sur GrindR (après tout, il faut bien être moderne aussi dans Please Like Me) et Josh va se rapprocher de sa petite soeur quand il va lui changer sa couche toute sale et lui faire prendre une douche. C’est mignon. Le parallèle est cependant presque violent mais correspond une fois de plus à ce que Please Like Me cherche à être. Josh Thomas créé donc une vraie ellipse temporelle entre la saison 1 et la saison 2. Je ne sais pas si c’est au fond une bonne idée mais le premier épisode fonctionne plutôt bien donc pouvoir bouder notre plaisir. S’en suit « Ham ». Cet épisode suit donc les évènements de l’épisode précédent. Surtout du point de vue de l’état mental de Rose qui est en train petit à petit de plonger. La petite visite de Josh à sa mère hospitalisé était donc un choix judicieux de la part de la série, notamment pour explorer un peu plus le personnage et sa relation avec sa propre mère.

Si Rose veut revenir à la maison, Josh sait pertinemment qu’elle sera bien mieux ici. Quoi qu’il en soit, cet épisode cherche justement à nous dire qu’au fond Please Like Me n’est peut-être pas une comédie aussi simple qu’elle ne semble l’être au premier abord. La petite sauterie de son côté est un moyen pour permettre à Josh de rencontrer de nouvelles personnes. J’aime bien la façon dont la série tente plus ou moins de mettre Josh au milieu de problèmes diverses, notamment vis-à-vis de Patrick et Steve, surtout après avoir appelé Arnold « orphelin ». Josh n’a jamais vraiment eu d’égard pour les autres et c’est à mon sens ce qui rend justement le personnage peut-être un peu difficile à cerner. Ce second épisode est peut-être un peu moins bon que le premier mais il est à nouveau difficile de se projeter avec un personnage aussi imprévisible que celui de Josh. Mais ces deux épisodes partagent un point commun, leur fin. Leur fin s’achève sur un moment qui mélange à la fois du drame et de la comédie. La petite boîte de chocolat que vont partager Rose et Josh avec deux autres patients, Ginger et Hannah. Il ne reste qu’un chocolat et Rose propose un jeu : que la personne qui a la pire histoire de perte de sa virginité gagnera alors le chocolat.

C’était un moment qui aurait pu être gênant mais c’est tout le contraire qui se passe. Hannah va dire qu’elle a été violée, Ginger elle aussi (quand elle voit qu’elle va perdre le chocolat et va tout de même le voler peu importe la révélation). « Ham » n’est donc pas aussi bon que le premier épisode mais il y a malgré tout de jolis moments qui prouvent qu’au fond Please Like Me est une série à suivre.

Note : 8/10 et 7/10. En bref, deux épisodes différents.

Critiques Séries : Please Like Me. Saison 2. Episodes 1 et 2.

Commenter cet article