Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rectify. Saison 2. Episode 9. Until You're Blue.

24 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Rectify

Critiques Séries : Rectify. Saison 2. Episode 9. Until You're Blue.

Rectify // Saison 2. Episode 9. Until You’re Blue.


Suis-je d’accord avec le fait que Tawney et Daniel dansent ensemble comme à la fin de cet épisode ? Je ne sais pas vraiment. Disons que l’on sait qu’au fond c’est une sorte de finalité que les deux personnages se retrouvent et partagent des sentiments mais dans un sens, je ne sais pas pourquoi mais je sens que ce n’est pas une bonne idée. En tout cas pas maintenant. Le truc c’est qu’il y a Ted Jr encore dans les parages mais que la saison 2 nous a préparé à cette scène finale depuis pas mal de temps (on nous avait même offert une assez jolie scène dans l’épisode précédent où les deux prenaient le temps de discuter). En guise d’avant dernier épisode de la saison 2, je dois cependant avouer que l’on est vernis. C’est réussi et même au delà de ça, je trouve que les personnages fonctionnent tous très bien. C’est un épisode qui permet aussi de faire plus ou moins le bilan de ce que Rectify a pu faire afin de boucher les blancs chez Daniel. Car ce héros a beau être quelqu’un de touchant que l’on a tout de suite envie d’apprécier, c’est aussi quelqu’un bourré de mystères qu’il faut éluder. Au fil des épisodes on en apprend un peu plus à son sujet et c’est donc une très bonne chose que fait « Until You’re Blue » que de prendre le temps de faire un bilan, une pause tout simplement. C’est amplement mérité.

C’est un épisode qui cherche à mettre en avant l’aspect mélodramatique de Rectify sans pour autant se tourner les pouces dans le sens où tout doit forcément exploser dans l’épisode final. Ce qu’il y a d’appréciable c’est que la tension palpable depuis un bout de temps entre Ted Jr et Tawney va enfin éclater. Il était tout de même temps que les choses évoluent dans une direction différente avec ces deux là même si je ne suis pas encore prêt à faire le deuil de leur relation. Loin de là. Ce serait aller un peu trop vite en besogne (et l’on va même avoir droit à une saison 3 de 6 nouveaux épisodes pour nous en dire un peu plus). Cette année les deux personnages ont passé tellement de temps plus ou moins séparé. Non pas dans leur relation mais physiquement dans la série. C’est ce que je relevais déjà avec l’épisode précédent. Cet épisode parvient donc à nous faire comprendre pourquoi les deux furent isolés l’un de l’autre. Tawney va atteindre son point de non retour et les choses vont donc aller dans une direction que je n’attendais pas du tout. La série cherche encore une fois à traiter de ses thématiques favorites (notamment celle de la solitude). Bien entendu, tout cela est un atout, surtout que cela permet aussi de garder une vraie ligne directrice au fil des épisodes.

Du coup, quand la solitude revient sur le devant de la scène, nous voici donc en face de ce qui fait le succès de Rectify. Cet épisode fonctionne donc en grande partie grâce à Tawney qui va enfin éclater (il était temps non ?) mais aussi de Daniel sans parler d’Amantha. Cette dernière n’est pas un personnage annexe dans Rectify. Elle agit beaucoup, notamment dans ses dialogues et je dois avouer que j’aime beaucoup cette idée dans le sens où le tout fonctionne terriblement bien, tout simplement. Au delà de la relation entre Ted Jr et Tawney qui explose, Daniel va enfin avoir plus ou moins ce qu’il devait avoir depuis le début de la saison : Tawney dans ses bras. Mais Daniel n’est pas comme tous les hommes encore une fois d’où la scène finale de l’épisode. Je me demande ce que cela va nous emmener dans le dernier épisode de la saison. On pourrait cependant se demander si ce n’était pas un besoin mutuel et si cela n’implique rien d’autre que de l’amitié. En effet, Daniel et Tawney sont arrivés à un moment où ce sont deux amis qui ont besoin de l’autre. Mais d’un côté purement amical, ce genre de choses peut se produire. Finalement, un avant dernier épisode réussi pour Rectify.

Note : 8.5/10. En bref, une fin qui me laisse perplexe mais un solide épisode.

Critiques Séries : Rectify. Saison 2. Episode 9. Until You're Blue.

Commenter cet article