Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Selfie. Saison 1. Pilot.

20 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Selfie

Critiques Séries : Selfie. Saison 1. Pilot.

Selfie // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Emily Kapnek, la créatrice de l’excellente Suburgatory, est déjà de retour avec une toute nouvelle comédie pour ABC : Selfie. Pour un premier épisode, je dois avouer que je m’attendais à un peu mieux que ça mais c’est aussi moins pire que ce que laissait présager le trailer de la série. Disons qu’il se dégage quelque chose d’assez amusant et de rythmé dans cette série. Karen Gillan (Doctor Who) est parfaite dans le rôle de Eliza Dooley, cette femme complètement folle. Cela correspond à merveille au style d’Emily Kapnek. Par ailleurs, la série se veut également assez moderne, utilisant tout un tas de hashtags et d’astuces de mise en scène qui donnent l’impression que l’on vit avec un smartphone au sein même de la série. Le tout aurait pu tomber dans le too-much mais fort heureusement que de ce point de vue là, la créatrice s’est aussi retenue. Ce que l’on peut dire au fond c’est que Selfie est une petite comédie qui a largement de quoi devenir une excellente comédie mais qu’elle risque aussi de tourner en rond tant elle a déjà usé des dizaines de fois tous les mots possibles et imaginables du monde d’Instagram.

 

A la suite d'une rupture humiliante qui a été filmée et qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux, Eliza, une jeune femme dans la vingtaine totalement obsédée par son image, devient la risée de ses collègues et de tout internet. Elle a tout à coup plus de "followers" qu'elle ne l'aurait jamais imaginé, mais toujours aucun véritable ami pour la réconforter. Néanmoins pleine de ressources, elle demande de l'aide à l'expert en marketing de sa boîte pour redorer son image et transformer cette soudaine popularité en quelque chose de positif. Mais l'opération s'annonce délicate : Eliza vit littéralement dans un monde parallèle...

 

L’atout principal de Selfie c’est bien évidemment Karen Gillan. Cette dernière est au sommet de sa forme dans cette série et elle nous prouve encore une fois qu’elle peut être encore plus amusante que l’on ne pourrait le croire. En effet, si dans Doctor Who elle pouvait déjà être amusante, elle l’est bien plus ici dans le rôle de cette femme qui pourrait très bien être une version adulte de Dalia de Suburgatory. On retrouve un peu de ce personnage dans l’intonation d’Eliza. Côté humour, c’est là justement que le tout pèche énormément. J’ai beau avoir passé un agréable moment (sans trop en faire), je n’ai pas réussi à rire une seule fois. Je sais bien que le plus difficile pour une comédie c’est de réussir son pilote et pour le coup, je suppose que Selfie pourrait bien avoir raté sa mise en scène mais la suite pourrait bien être totalement différente. Il y a des moments sympathiques (notamment celui de la reprise de Bad Romance au yukulélé) mais qui sont beaucoup trop courts. Nous avons aussi le mariage qui en lui-même est un grand moment. Les voeux de cette femme sont terriblement amusants tout de même mais une fois de plus Selfie ne sait pas en profiter pour être réellement drôle.

 

En effet, dès que Selfie le peut elle retombe dans la comédie dramatique. Certes, Emily Kapnek avait su le faire à merveille avec Suburgatory. C’est là aussi que les deux séries partagent à nouveau un point commun : une héroïne rousse avec une voix off. Côté implication des médias sociaux, la série se veut peut-être un peu trop branchée qu’elle ne peut l’être. Les limites sont malheureusement là mais Karen Gillan et son personnage excentrique fonctionne malgré tout. John Cho (Sleepy Hollow, Go On) tente une nouvelle fois l’exercice de la comédie. C’est plutôt pas mal. J’aime bien cet acteur et il me le rend plutôt bien dans ce premier épisode. Au final, Selfie est une comédie avec du potentiel, qui pourrait mélanger la folie de Suburgatory à quelque chose de plus romantique comme The Mindy Project mais ce que j’ai du mal à comprendre c’est comment ABC a pu oser cette série étant donné que ce premier épisode, qui est plutôt sympathique, n’est pas forcément ce qui se fait de plus grand public non plus. Cela risque très rapidement de passer à l’as et de faire des scores anémiques (comme peut le faire la comédie de FOX qui a pour le moment eu la chance d’être renouvelée).

Note : 5/10. En bref, un pilote imparfait mais avec de la bonne humeur.

Critiques Séries : Selfie. Saison 1. Pilot.

Commenter cet article