Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Cosmopolitans. Saison 1. Pilot.

30 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Cosmopolitans

Critiques Séries : The Cosmopolitans. Saison 1. Pilot.

The Cosmopolitans // Saison 1. Episode 1. Pilot.


The Cosmopolitans est l’exemple parfait de ce que les américains ne peuvent pas faire de la France. Mais le pire dans tout ça c’est que c’est un affront pur et simple à Woody Allen. Je pense que Woody Allen n’aurait même pas osé mettre Tomber la Chemise de Zebda dans son épisode pour représenter la bourgeoisie française actuelle. La vision américaine de la France est toujours aussi étriquée et c’est bête car il y a déjà eu de beaux exemples d’une bonne utilisation de Paris dans des séries comme par exemple Gossip Girl. Je sais que l’exemple que je vous cite ne va pas satisfaire tout le monde mais ce qu’ils ont fait de la capitale n’était jamais ridicule. Whit Stillman (Barcelona, Metropolitan) tente donc de parler de son amour de Paris de façon si ennuyeuse que l’on finit par trouver ça ultra bavard et les personnages tous plus irritants les uns que les autres. Pourtant, le casting est bon de Chloe Sevigny (Those Who Kill) qui fait des choix de carrière plutôt douteux ces dernières années ou encore Adam Brody (Newport Beach) qui signerait ici son retour dans une série. Mais je n’ai pas vraiment envie d’en voir plus. Ce premier épisode était amplement suffisant pour me prouver qu’au delà il n’y a rien à dire, rien à faire, tout ne pourra qu’être encore plus ennuyeux.

Un groupe d'Américains expatriés à Paris, malheureux en amour, tente de se lier avec de nouvelles personnes afin d'évoluer dans le monde de la bourgeoisie française...

Si seulement The Cosmopolitans avait su réellement « tomber la chemise ». Au delà de ça, les rencontres auraient pu être réellement intéressantes (notamment car des étrangers qui rencontrent des étrangers ce n’est pas bête) mais voilà, Woody Allen fait ça tellement mieux (même quand il se rate). Côté mise en scène cela reste très léché. On est donc dans une série qui veut ressembler aux séries du câble américain, qui cherchent un public très précis qui a envie de découvrir Paris sous un angle bourgeois pompeux (et non pas bourgeois plus léger et frivole). Car j’attendais quelque chose de vraiment léger et j’aurais aimé fait abstraction des clichés parisiens. Après tout ce n’est pas parce qu’il y a de l’accordéon que c’est forcément mauvais. Mais The Cosmopolitans ne cherche justement jamais à nous surprendre vraiment. On sent que Whit Stillman fait des efforts à certains moments mais ce n’est pas suffisant. Apparemment il a plu aux américains (donc je suppose que Amazon ira plus loin avec ce pilote) mais personnellement, en étant français j’ai pensé ça plutôt que un véritable affront.

Par ailleurs, The Cosmopolitans tente de parler d’amour et c’est certainement là que le bas blesse le plus. L’amour ce n’était pas à raconter avec un regard ringard d’un autre temps. Ce n’est pas parce que Paris a des monuments qui ont des centaines d’années qu’il faut traiter la ville comme une vieille ville. Après tout c’est aussi une ville moderne, même dans sa bourgeois qui aime les plaisirs simples de la vie. Pour le coup, les plaisirs simples sont tous plus clichés les uns que les autres et ne fonctionnent pas aussi bien que l’on aurait pu l’attendre. Woody Allen, si tu as regardé The Cosmopolitans, je pense que tu dois de demander quel héritage tu es en train de laisser au cinéma et à Hollywood de façon générale. Ce n’est pas très glorieux. Pourtant c’est un style qui génère la plupart du temps de beaux dialogues. Là je reste stoïque. Si une saison est commandée ils vont devoir revoir largement leur copie, surtout d’un point de vue de la manière dont Paris est utilisée. Après tout ce n’est pas une ville qui pense encore comme au début du siècle dernier. Ou en tout cas elle n’a pas besoin d’américains qui pense que c’est le cas.

Note : 2/10. En bref, voici comment The Cosmopolitans a tué Paris.

Critiques Séries : The Cosmopolitans. Saison 1. Pilot.

Commenter cet article