Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Fosters. Saison 2. Episode 8. Girls Reunited.

22 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Fosters

Critiques Séries : The Fosters. Saison 2. Episode 8. Girls Reunited.

The Fosters // Saison 2. Episode 8. Girls Reunited.


L’an dernier, toute l’histoire autour de Callie et de cette maison était l’une des meilleures idées que la série avait pu avoir. Je dois avouer que de revenir sur cette histoire était une brillante idée dans le sens où la série revient sur ces personnages qui ont fait en partie le coeur de la série et toute l’histoire de Callie par la même occasion. La série parvient donc à réutiliser ce qu’elle avait déjà pu exploiter l’an dernier avec la même ambition mais aussi avec la même réussite. J’ai adoré ce que cet épisode tente de nous raconter dans le sens où Callie apparaît presque comme quelqu’un d’enfin mature et apaisée vis-à-vis de ses propres souffrances. Callie va donc interagir avec Rita mais aussi tous les adolescents que l’on avait déjà pu voir la saison dernière : Cole, Kiara et Becca sont de retour. Callie apparaît directement comme celle à qui tout le monde doit faire confiance car elle est passée par là et comprendre donc tout le monde. Elle les comprend mieux que Rita même si cette dernière fait ça depuis des années et qu’elle a réussi à aider des adolescent(e)s. Comme Callie. Callie est un modèle de réussite, c’est aussi pour ça qu’elle va aider les filles à faire de bons choix (même si cela va nous emmener à la fin à l’incendie de la maison de Rita).

Cet incendie veut dire retour à la case départ pour Becca, Cole et Kiara. C’est tout de même assez troublant parfois toute ça mais Callie est tellement bien, tellement dans son élément. On sent que les gens interagissent avec elle plus ou moins dans le but de comprendre comment elle peut s’en sortir elle et pas eux. La série parvient à introduire quelqu’un qui va chambouler un peu toute l’histoire : Devani. Pas forcément ce que j’ai préféré dans l’épisode (notamment car le fait que Becca va mettre le feu à la maison, simplement en voulant se droguer). Mais ce que j’aime bien également c’est le fait que le voyage de Callie n’est pas simplifié. On a donc Devani qui ne va pas voir en Callie une sorte de déesse qui est là pour sauver tout le monde. Non, ce n’est pas du tout son but. C’est là que l’on voit à quel point The Fosters est finalement une série intelligente et qu’il y a de belles choses à raconter de ce point de vue là. Mais Callie tente aussi de comprendre quelque chose en elle dans ce qu’elle tente de faire avec les filles du foyer. C’est en tout cas Rita qui va être la seule personne à le voir. Rosie O’Donnell est vraiment excellente dans le rôle de Rita et j’espère que l’on va rapidement la retrouver.

Pendant ce temps, les relations se poursuivent. D’un côté nous avons Brandon et Lou qui sont presque au stade propice, Mariana et Christian qui sont plus ou moins dans la même situation et d’un autre côté Lena. La série ne cherche pas à ignorer cette dernière et l’état émotionnel dans lequel elle est. Elle n’est pas présente physiquement mais cela ne veut pas pour autant dire que l’on ne va pas la voir, notamment sur Skype. C’est difficile pour Stef elle aussi et la petite discussion sur Skype était d’ailleurs merveilleuse, trempée d’émotions et de très belles choses. C’est là que l’on peut se demander si The Fosters a des défauts. Pour le moment cette saison 2 avait beau démarrer en douceur, depuis trois épisodes le tout est devenu vraiment intéressant et même plus encore. On a des émotions assez poignantes qui viennent alors se mettre au milieu de notre chemin et c’est tout ce que j’attendais de la part de la série. J’ai envie d’être touché par ces personnages et leurs histoires pas toujours roses car après tout, si parfois ils sont le temps d’être heureux, ils ne le sont pas totalement non plus et c’est ce qui rend The Fosters aussi poignante.

Note : 9/10. En bref, brillant.

Critiques Séries : The Fosters. Saison 2. Episode 8. Girls Reunited.

Commenter cet article