Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Last Ship. Saison 1. Episodes 8 et 9.

24 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Last Ship

Critiques Séries : The Last Ship. Saison 1. Episodes 8 et 9.

The Last Ship // Saison 1. Episodes 8 et 9. Two Sailors Walk Into a Bar… / Trials.


Petit à petit, on arrive donc au dénouement de la saison 1 de The Last Ship. Si une seconde saison est déjà commandée, le moins que l’on puisse dire c’est que malgré les efforts de la série, je suis de plus en plus déçu. Je n’ai rien contre le cas de la semaine et le fait que l’on gère des tas de crises différentes qui n’ont pas grand chose à voir avec l’intrigue générale de la saison (et de la série) mais ce n’est pas suffisant. J’ai besoin d’être tenu en haleine. L’issue de l’épisode précédent laissait forcément espérer beaucoup plus de la part de The Last Ship. On a alors pu se rendre compte que la série pouvait très bien faire des épisodes de ce genre là qui arrêtent plus ou moins le temps et qui parviennent à nous offrir un spectacle plutôt correct dans son ensemble. Je n’en demande de toute façon pas énormément de la part de The Last Ship, tant que la série parvient à me divertir de façon correcte. Disons que le plus gros problème que peut rencontrer une telle série c’est de trouver confortable les épisodes indépendants et donc de ne fonctionner qu’autour de ça, sans chercher à développer quoi que ce soit d’autre. La première saison est pour le moment bien équilibré et assez complète. On a des cas mais aussi des développements qui sont faits non seulement autour des personnages mais aussi autour de l’intrigue même de la saison.

Je pense par exemple à cette histoire de vaccin. A l’issue de « Trials » le vaccin va être enfin mis en boîte ce qui va permettre de sauver tout le monde. J’espère donc que la suite de la série cherchera justement à nous envoyer un peu plus sur le sol et un peu moins sur des bateaux. J’aime bien le bateau mais disons qu’au bout d’un moment je commence à avoir le mal de mer. « Two Sailors Walk Into a Bar… » n’était pas mauvais du tout en guise de suite directe à l’épisode précédent. Nos très chers russes veulent à nouveau tenter de récupérer notre scientifique parfaite qui est sur le point de fabriquer son vaccin. De ce point de vue là, l’action mise en place fonctionne plutôt bien, ne serait-ce que pour le fait que finalement c’est Rachel qui va prendre les choses en main à la fin de l’épisode. On sent qu’il y a derrière ce personnage comme une forme de ras le bol mais un ras le bol qui fonctionne terriblement bien. Ensuite nous apprenons que Sorenson était le patient zéro. Ce n’est peut-être pas la première personne qui a incubé le virus mais c’est celui qui l’a transformé en une arme, causant alors la mort de près de 4 milliards de personnes sur la terre. Autant dire, une bonne partie de la population mondiale.

Mais Sorenson est de toute façon quelqu’un d’assez foutraque et cela correspond plutôt bien à l’image que l’on pouvait avoir d’un tel personnage. Les russes de leur côté continuent donc de balader les américains. Ils vont même en profiter pour nous faire perdre un membre d’équipage : Cossetti (incarné par Tommy Savas que l’on va retrouver très prochainement dans la nouvelle série de NBC, State of Affairs). Par ailleurs, je dois avouer que cet épisode nous aura au moins permis de découvrir Tex sous un jour beaucoup plus fun. Ce n’est pas forcément mon personnage préféré de la série (Mike est déjà sur les rangs) mais disons qu’il apporte suffisamment de bons ingrédients pour passer de très bons moments en sa compagnie. Le second degré est une force dans cette série. Même quand il s’agit de faire des références cinématographiques (que j’aime beaucoup en plus de ça).

Tex - « How about The Great Escape? »
Chandler - « It's kind of hard to tunnel out of a ship. »
Tex - « You got a point there. Have you ever seen Papillion? »
Chandler « Are we just doing Steve McQueen flicks? What about Escape from Alcatraz? »

Le but de The Last Ship n’est pas de nous assommer constamment avec tout un tas de choses et d’autre. Bien au contraire, le but est aussi des nous divertir et de nous amuser. C’est ce qui se passe avec Tex et Chandler. Même si ces deux là sont prisonniers, ils trouvent toujours le moyen de rire de la situation. Comme quoi, c’est bien la preuve qu’au fond The Last Ship est clairement une série produite par Michael Bay. Ce besoin de nous faire rire est là et c’est un très bon ingrédient. Sorenson est de son côté quelqu’un d’assez drôle. Notamment avec son moment où il va souffler sur ce russe histoire de le contaminer. C’était donc un solide épisode de The Last Ship qui nous emmène droit vers « Trials », un épisode complètement différent, beaucoup plus touchant. En effet, cet épisode est celui de Rachel et de ses tests pour le vaccin. Elle cherche alors des volontaires afin de tester son vaccin. Il va y en avoir. Le message de bravoure des soldats est donc bel et bien présent et à mon sens c’est toujours aussi beau. L’aspect patriotique de The Last Ship se retrouve aussi lors de la scène d’ouverture de l’épisode où l’on célèbre les funérailles de Cossetti.

Du côté des terres, nous avons droit à de nouvelles images. Sauf que cette fois ce n’est pas du tout des images du passé mais du présent. La famille de Chandler a énormément de mal à survivre et à rester en groupe. Je me demande ce que cela va donner dans le dernier épisode car je suppose que Chandler va retrouver au moins une partie de sa famille. Ce serait bête de s’arrêter en si bon chemin. « Trials » s’avère aussi être un épisode touchant. Si l’ouverture donnait déjà le ton, ce qui nous attend par la suite est dans le même thème. C’est loin d’être un souci, surtout que l’on sent que les scénaristes aiment ce qu’ils font de leurs relations. Je ne peux m’empêcher cependant de penser que The Last Ship reste une série légèrement fainéante. En effet, cet épisode aurait très bien pu s’accoupler avec quelque chose d’un peu plus mystérieux et/ou avec de l’action. Car bien que l’on ne s’endorme pas devant la série, je trouve que c’est un peu trop maigre ce que l’on a à l’écran. Alors qu’il y a largement de quoi creuser et faire beaucoup plus. Mais « Trials » est aussi un épisode qui a la lourde tâche de faire office de transition vers le dernier épisode de la saison.

Et pour le coup, ce n’est pas aussi facile que l’on pourrait le croire. En effet, si j’aime bien tout le beau monde, il va falloir aussi s’activer sur les mystères de la saison (bien que j’ai peur qu’il n’y en ait plus pour une saison 2 étant donné que l’on sait déjà pas mal de choses : le patient zéro, le vaccin, etc.). Ce que l’on peut encore se demander c’est d’où vient réellement toute cette histoire, s’il n’y a pas non plus une conspiration, etc. Tant de chemins à creuser.

Chandler - « We have a vaccine? »
Rachel - « We don't just have a vaccine. We have the cure. «
Chandler - « You mean? »
Rachel - « I mean that we can save people who are already sick. »

Note : 6/10 et 5/10. En bref, deux épisodes plutôt corrects dans leur ensemble.

Critiques Séries : The Last Ship. Saison 1. Episodes 8 et 9.

Commenter cet article