Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Young & Hungry. Saison 1. BILAN.

29 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Young & Hungry

Critiques Séries : Young & Hungry. Saison 1. BILAN.

Young & Hungry // Saison 1. 10 épisodes.
BILAN


La première saison de Young & Hungry s’achève et je ne suis pas certain d’avoir envie d’en voir une seconde. Disons que globalement, cette petite comédie ne mange pas de pain mais justement, je crois que c’est le problème de cette série, de ne pas être suffisamment féroce. Je pense que pour faire de cette série une bonne série il aurait fallu éviter de faire une comédie qui ressemble à énormément de comédies que l’on a déjà pu voir sur cette chaîne. Cela ne se renouvelle donc pas vraiment, sans compter que l’issue de la saison était drôlement prévisible. Forcément que Gabi et Josh c’est plus ou moins le but de la série mais que Gabi va finir avec Cooper. Cela n’a rien d’une surprise. Mais mon personnage préféré dans Young & Hungry c’est Yolanda. Je crois que Kym Whitley pourrait bien être l’une des rares choses que j’aurais envie de retrouver dans une seconde saison (que la série aura très probablement, l’inverse serait tout de même surprenant). Mais voilà, Young & Hungry n’est pas Baby Daddy. Je ne suis pas aussi intéressé par ce que la série tente de nous raconter ici. Bien au contraire car la base même de cette série est déjà bancale. Les premiers épisodes sont même très longs à la détente, cherchant à nous faire rire mais n’y parvenant que de façon très occasionnelle.

Je sais que je suis assez sévère avec cette série mais c’est ABC Family qui m’en a fait attendre monts et merveilles en présentant ça comme leur nouvelle comédie dans la lignée de ce qu’ils pouvaient faire mais avec un peu d’originalité. En tout cas, les comédies de la chaîne ont aussi du mal à trouver leur public (on ne peut pas dire que les scores de Young & Hungry soient particulièrement bons mais par rapport aux autres comédies de la chaîne finalement ce n’est pas mal du tout). L’idée de parler de choc des cultures (Gabi vs. Josh) délivre donc quelques fois de bonnes choses. Notamment quand il s’agit de les rapprocher. Il y avait au milieu de la saison un bon épisode qui a pu faire ça sans trop de problèmes. Mais ce n’est pas suffisant un épisode parmi tant d’autres. Surtout que le but de cette comédie était aussi de parler plus ou moins de cuisine. En tout cas c’était ce que j’attendais après le premier épisode. C’est tout le contraire qui va se passer. La cuisine n’est presque qu’une métaphore là dedans afin de raconter tout un tas de choses qui manquent cruellement d’inspiration. Je pense notamment aux moments où Gabi et Yolanda se retrouvent plus ou moins à critiquer la petite amie de Josh.

Rien que ça, ce n’était pas suffisamment inspiré car les dialogues sont prévisibles et manquent donc cruellement d’originalité. Je sais bien qu’une comédie ne se fait pas forcément sur l’originalité mais pour le coup, les dialogues sont fades alors j’attendais forcément un peu plus de la part de la série sur sa propre mécanique. Une comédie comme Young & Hungry avait pourtant énormément de potentiel pour être beaucoup plus amusante et intéressante. Notamment d’un point de vue plus dramatique. Les comédies dramatiques c’est quelque chose qui fait le sel des comédies ces dernières années (The Mindy Project, New Girl, The Crazy Ones, etc.). Beaucoup de comédies de network sont en train de se dramatiser. Peut-être est-ce dû au symptôme de la société actuelle mais peu importe, c’est à mon sens une bonne idée que de jouer sur le registre dramatique (tout en restant aussi drôle - car ça c’est tout aussi important pour ne pas perdre le dénominateur comédie -). Young & Hungry ne sait pas trop sur quel pied danser. On se retrouve donc au final avec une comédie bringuebalante qui a ses atouts mais énormément de faiblesses. Je ne serais certainement pas au rendez-vous pour une saison 2 (à moins d’une promesse de tout changer).

Mais Young & Hungry c’est surtout la preuve que les comédies adaptées de blogs (en l’occurrence celui de Gabi Moskowitz - qui existe réellement - pour cette comédie) ou de compte Twitter sont construites sur des bases beaucoup trop artificielles pour tenir le coup au delà du premier épisode. Emily Osment (récemment vu dans Cleaners) n’est pas mauvaise et forcément elle est même touchante mais son personnage tire souvent un peu trop sur la corde et c’est ce qu’il y a de plus dommageable là dedans. Cela m’a rappelé parfois aussi Une Nounou d’Enfer sans parvenir à l’égaler bien évidemment (c’est presque une hérésie que de comparer les deux séries mais Young & Hungry semble se vouloir être la version moderne).

Note : 4/10. En bref, une comédie décevante qui partait de bases déjà bancales.

Commenter cet article