Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : 3 Coeurs, triangle amoureux

15 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : 3 Coeurs, triangle amoureux

3 Coeurs // De Benoît Jacquot. Avec Benoît Poelvoorde, Charlotte Gainsbourg et Chiara Mastroianni.


3 Coeurs c’est l’histoire d’une romance mêlée ou croisée. Benoît Jacquot (Les adieux à la Reine, Villa Amalia) tente ici de nous raconter une histoire d’amour impossible, celle de deux êtres qui ont voulu s’aimer mais que le destin n’a jamais réussi à réunir, malheureusement. Ce destin va torturer les deux amants jusqu’à ce que finalement les choses changent et évoluent. Car oui, c’est le cirque de la vie, tout simplement. Le film ne cherche cependant pas à suffisamment nous surprendre alors que l’histoire est cousue de fil blanc. On se retrouve donc avec de beaux moments engoncés dans des longueurs interminables. Car le film veut aller au bout des choses et ne cesse de revenir sur certains moments qui tournent comme un disque rayé. Benoît Jacquot, dans sa mise en scène, n’est pas pour autant mauvais, bien au contraire, je dirais même qu’il tente de faire quelque chose de ce script balisé. Dans 3 Coeurs, le film veut faire une vraie psychanalyse des personnages, cherchant à tout prix à nous dire ce qui ne va pas et peut-être comment évoquer un semblant de réponse au problème. Sauf que ce n’est pas facile et le film s’embourbe par moment dans son destin à deux routes qui se croisent encore et encore sans jamais vraiment venir trouver de solution.

Dans une ville de province, une nuit, Marc rencontre Sylvie alors qu’il a raté le train pour retourner à Paris. Ils errent dans les rues jusqu’au matin, parlant de tout sauf d’eux-mêmes, dans un accord rare. Quand Marc prend le premier train, il donne à Sylvie un rendez-vous, à Paris, quelques jours après. Ils ne savent rien l’un de l’autre. Sylvie ira à ce rendez-vous, et Marc, par malheur, non. Il la cherchera et trouvera une autre, Sophie, sans savoir qu’elle est la sœur de Sylvie…

Cependant, il y a une lumière au bout du tunnel et c’est Benoît Poelvoorde. Recyclé depuis quelques années au mélodrames romantiques, il délivre ici une prestation sans faille, celle d’un personnage perdu, rongé par son destin qui n’a jamais voulu être mis en avant. Au fond c’est un homme de tous les jours, inspecteur des impôts, qui pourrait vous rencontrer chers madame, n’importe quand, à toute heure du jour comme de la nuit et vous séduire. Puis ensuite il y a tout un jeu de séduction qui finalement semble naturel alors que Benoît Jacquot ne cherche jamais à sublimer Poelvoorde mais plutôt à le montrer sous son plus simple appareil. C’est en grande partie pour ça que ce film réussi au moins cet aspect là de son histoire. Car à côté, Benoît Jacquot, pourquoi habitué à mettre en valeur les femmes, gâche peut-être un peu trop le talent de celles de 3 Coeurs. Chiara Mastroianni, que j’attendais en retrait dans ce film devient par surprise la femme la plus importante quand Charlotte Gainsbourg est finalement un personnage très secondaire par sa présence (mais très important ailleurs).

Ce n’est pas bête comme film et il y a de bons ingrédients. Notamment ce que fait Benoît Jacquot de Benoît Poelvoorde. A t-il changé de direction pour ses films ? Telle est la question mais je dois avouer que j’ai été surpris dans le bon sens du terme. Mais ce n’est pas suffisant pour faire de 3 Coeurs un aussi bon film qu’un Les Adieux à la Reine ou encore Gaspard le bandit. Dans sa façon d’explorer les sentiments, la psychologie de ses personnages, etc. 3 Coeurs n’est donc pas totalement réussi et c’est bien dommage car ce film aurait pu être un bon film psychologique, cherchant à décoder l’amour impossible et le rôle que peut jouer le destin là dedans mais non, malheureusement on se retrouve donc avec un truc un peu trop secondaire à mon goût. Et puis il y a Catherine Deneuve (Dans la Cour, Elle s’en va) dans le rôle d’une mère qui manque peut-être d’une place plus importante. Ne serait-ce que par respect pour le talent de cette actrice qui avait tout de même bien plus à jouer que de porter des charlottes aux fraises. Mais ce n’est que mon humble avis.

Note : 5/10. En bref, Benoît Poelvoorde sauve 3 Coeurs d’un naufrage par son talent d’acteur naturel dans un rôle de torturé des coeurs.

Commenter cet article