Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : A Haunted House 2, parodie horrifique

4 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : A Haunted House 2, parodie horrifique

A Haunted House 2 // De Michael Tiddes. Avec Marlon Wayans, Jaime Pressly et Ashley Rickards.


Après un premier volet assez médiocre, Marlon Wayans est de retour avec une seconde salve de parodies de films d’horreur. Le résultat est plus que discutable. J’ai beau ne pas avoir de problèmes avec les films qui font des parodies à la sauce pipi-caca mais franchement, on ne peut pas dire que cela soit brillant ici. Le problème c’est que Marlon Wayans, qui fût l’un des scénaristes derrière l’excellente franchise des Scary Movie (ruinée par un cinquième volet complètement raté) tente ici de se faire une seconde jeunesse. Sauf que cela ne fonctionne pas du tout. Ce second volet veut trop en faire et l’on sent qu’au fond Marlon Wayans ne cherche qu’à surfer sur les divers succès du box-office (et ailleurs : Honey Boo-Boo, Angry Birds, Chris Brown, Paula Deen, etc.). Tout le monde en prend pour son grade, même le spectateur qui se demande bien ce qui se passe sous son nez tant le tout est assez ridicule. Pour saisir toutes les références (Annabelle, Conjuring, Insidious 2, Paranormal Activity 4, etc.) il faudrait avoir vu tous les films d’horreur dont ce film parle car parfois on a l’impression qu’il prend la référence trop à coeur;

La suite de "A Haunted House", qui parodie à nouveau les films d'horreur. Malcom emménage avec sa nouvelle copine et ses deux enfants dans une maison qui ne lui inspire pas confiance. Encore une fois, il devra faire face à toutes sortes d'événements paranormaux.

Je pense que A Haunted House 2 est aussi un film étrange de par le fait qu’il tente de faire fuir les démons avec Marlon Wayans qui gueule dans tous les sens sans que l’on ne comprenne réellement pourquoi tout cela se déroule dans ce sens là. Il y avait de bonnes idées au fond mais ce n’est pas suffisant pour transformer le tout en bon film. La référence à Annabelle n’était pas bête par exemple mais elle force un peu trop la comédie pipi-caca et au fond c’est pas ce que j’avais envie de voir. En effet, voir Marlon Wayans se taper sa poupée en bois c’est drôle quelques secondes (mais pas 2 minutes car le supplice dure près de 2 minutes) et surtout pas à répétition (le coup du je t’enterre, te pisse de chie dessus, franchement on pouvait en attendre quelque chose de différent). Par ailleurs, A Haunted House 2 tente aussi d’être un film d’horreur par moment ce qui finalement est très étrange dans le sens où cela reste une comédie. A vouloir jouer la carte du premier degré le film se perd complètement et l’on ne sait pas trop où est-ce qu’il faut réellement le situer. On a compris que les frères Wayans étaient de grands fans de films d’horreur mais pour le coup, ce volet n’était pas nécessaire.

Pour mettre tout cela en scène on fait appel à Michael Tribbes (Ghost Bastards - Putain de fantôme - ou A Haunted House en VO -, In the Flow with Affion Crockett) un réalisateur inconnu au bataillon. Ce n’est pas forcément une mauvaise idée. Il tente alors d’utiliser le principe du found-footage pour se faire un film d’horreur parodique. Mais cela manque cruellement d’originalité. Peut-être un peu plus inspiré dans la mise en scène que le premier volet, on ne peut pas dire que cela soit non plus brillant. Surtout que l’aspect très caméra numérique familiale faillie à la bonne réussite du film par moment car cela ne lui donne pas cet aspect un peu fait maison qu’a la saga des Paranormal Activity (enfin, surtout le premier volet). Marlon Wayans et Rick Alvarez (Ghost Bastards - Putain de fantôme) se retrouvent après avoir collaborés en tant que producteurs sur Scary Movie 2, FBI Fausses blondes infiltrés, Little Man ou encore Dance Movie, les précédents films avec Marlon Wayans. En tout cas je ne garde pas un très bon souvenir de ce second volet qui, en plus de faire moins bien que le premier, se prend un peu trop au sérieux par moment ce qui laisse le spectateur un peu sur le carreau.

Note : 2/10. En bref, de la parodie pipi-caca qui veut trop en faire et se prend souvent au sérieux. Dommage.

Commenter cet article