Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : A Teacher, l'amour interdit

20 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : A Teacher, l'amour interdit

A Teacher // De Hannah Fidell. Avec Lindsay Burdge et Jennifer Prediger.


Parler d’amour entre une prof et un élève, ce n’est pas quelque chose de très original. Au fond, je dirais même qu’il n’y a pas plus classique comme sujet de romance interdite. Pourtant dans la sélection du festival de Sundance 2013, je dois avouer que j’étais curieux de découvrir ce que le petit film de Hannah Fidell cachait qui pouvait intéresser ceux qui font cette sélection. Après avoir vu A Teacher, je dois avouer que je me demande toujours. Le film n’est pas totalement raté mais disons qu’il manque cruellement d’originalité et de rebondissements. On nous promet une historie qui va changer plus ou moins la vie de cette prof sauf que les choses ne parviennent finalement pas à changer dans le sens que l’on aurait pu croire. Du coup, le film passe peut-être un peu trop de temps sur certains détails qui n’en sont pas réellement alors qu’il y avait bien plus à faire. Cette femme qui plonge petit à petit dans une sorte de folie et dépression amoureuse a ses petits moments (notamment la scène finale) mais le spectateur en veut beaucoup plus. Surtout que la mise en scène d’Hannah Fidell n’est pas mauvaise. Elle a ce truc très Sundance d’ailleurs, pile poil dans le moule.

Une prof de lycée à Austin dans le Texas a une aventure avec l’un de ses étudiants. Sa vie commence à partir en lambeaux quand leur relation arrive à son terme.

Peut-être que justement, à vouloir être trop vrai ou à trop rentrer dans le moule, A Teacher échoue. Je n’ai donc pas ressenti la vérité qu’il y avait derrière ou en tout cas ce que le film voulait réellement nous dire. Du début à la fin on suit cette aventure, ses moments tumultueux et ses moments de passion mais il faut attendre la seconde partie du film pour que cela devienne réellement passionnant. En effet, la première partie, qui mélange les influences (notamment Hannah Fidell qui semble en partie se prendre pour une sorte de Terrence Mallick des relations amoureuses) n’est pas très rocambolesque. La seconde est bien plus intelligente et plus à la hauteur. Elle vaut surtout pour le talent de Lindsay Burdge (Frances Ha) que je ne connaissais pas vraiment avant de la découvrir ici en femme qui perd complètement la tête, tout cela pour une historie d’amour qui n’aurait jamais dû avoir lieu. Elle tente donc de jouer la femme perdue, tiraillée entre ses sentiments impossibles et cette relation qu’elle se refuse d’avoir mais qu’elle veut malgré tout terriblement. Il y a une vraie dualité là dedans, repoussant d’un côté son étudiant et le prenant pour acquis de l’autre.

En face on retrouve alors le jeune Will Brittain (Big Boy) un petit nouveau du cinéma que je découvre sous les traits d’un garçon très silencieux. Le personnage d’Eric ne parle pas beaucoup. Il faut dire qu’il est bien plus occupé à d’autres choses. Mais justement, A Teacher cherche à en dire beaucoup par les gestes et les actes. Le but n’est pas d’en dire beaucoup car tout ce que l’on voit à l’écran est, pour Hannah Fidell apparemment suffisamment explicite. Pourquoi pas mais bon, il faut tout de même se dire que ce film aurait pu être bien plus travaillé et donc plus intéressant au demeurant. Surtout que je me suis en partie ennuyé alors que je m’attendais vraiment à ce que le tout prenne une forme différente de ce que j’aurais pu attendre. Mais non, tout est entré dans le moule, de la mise en scène à l’écriture. C’est médiocre et Sundance nous a déjà offert bien mieux parmi sa sélection. Hannah Fidell n’est cependant pas une femme sans potentiel. Je suis persuadé qu’un troisième film (A Teacher étant son second) pourrait lui être bénéfique avec une histoire un peu plus originale peut-être.

Note : 4/10. En bref, un film plein de potentiel gâché par une première partie ronflante.

Date de sortie : Directement en DVD

Commenter cet article