Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Black Nativity, miracle de Noël

11 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Black Nativity, miracle de Noël

Black Nativity // De Kasi Lemmons. Avec Forest Whitaker, Angela Bassett et Mary J. Blige.


Black Nativity c’est la comédie musicale noire de Noël dernier. Le film a fait un four retentissant aux Etats-Unis et je dirais à tord dans le sens où ce qui débutait comme une comédie musicale de plus fini par délivrer de très jolis sentiments au sein d’une communauté où tous les poncifs sont pourtant réunis (le fils sans père qui va faire des bêtises, la quête pour découvrir son père, les problèmes d’argent, etc. mais heureusement que Dieu est là). Si au premier abord je n’étais pas très confiant, le résultat, sans être sensationnel reste étrangement efficace. Parler de miracle de Noël est tout de même une bonne base de départ même si regarder un tel film en plein été, ce n’est pas forcément très cohérent. Mais peu importe, le casting est parfait pour nous raconter cette histoire, de Forest Whitaker (La voie de l’ennemi) en pasteur à Angela Bassett (American Horror Story : Freakshow) en femme déboussolée, sans parler de la présence de Jennifer Hudson (Dreamgirls) à la voix de velours toujours aussi envoutante ou encore Mary J. Blige qui apporte elle aussi un gage de qualité musicale.

Le jeune Langston vit avec sa mère célibataire, Naima, à Baltimore. Lorsqu’il rejoint sa lointaine famille à New York pour les vacances de Noël, il ignore que ce voyage va changer beaucoup de choses.
En débarquant dans la grande ville chez le révérend Cornell Cobbs et sa femme Aretha, Langston a bien du mal à se plier aux règles qui lui sont imposées. Il ne rêve plus que de retourner chez sa mère. Son odyssée, pleine de surprises, va lui donner la force de découvrir la vie sous un autre angle et grâce à ses nouveaux amis et à un petit coup de pouce venu du ciel, il va finir par trouver le vrai sens de la foi, du pardon et de la famille…

Une comédie musicale ne peut pas se faire sans belles voix et pour le coup, Black Nativity a su en réunir une jolie brochette. De Jennifer Hudson à Mary J. Blige, tout le monde est très bien utilisé. Les chansons sont toutes dans l’esprit des fêtes de Noël et s’introduisent dans le film comme si de rien n’était. Car l’erreur souvent dans une comédie musicale est de transformer la musique en numéros de cirque et l’on ne sait plus trop où est-ce que celui-ci voulait en venir. La force d’une bonne et vraie comédie musicale au cinéma c’est de mettre en scène ses chansons sans jamais nous donner l’impression que le film décroche totalement. Et c’est ce que fait celui-ci avec beaucoup de délicatesse. D’ailleurs, en balayant chants chrétiens, r’n’b et hip-hop, la musique de ce film parvient à devenir à la fois surprenante mais aussi touchante. Les dialogues sont plutôt soignés eux aussi. La base de cette histoire ne m’intéressait pas plus que ça mais je dois avouer que le résultat est bel et bien au rendez-vous. Kasi Lemmons (On Beauty, Le secret du bayou) cherche ici à nous parler de Noël et de ce qu’est un miracle. Tout cela avec un angle ultra réaliste.

Kesi Lemmons aurait donc pu acquiescer un véritable échec à la fois au box office mais aussi avec le film dans sa globalité et pourtant c’est tout le contraire. Le film est joli et sa beauté ou encore sa candeur n’entachent point le plaisir du spectateur. Bien au contraire. Petite mention pour Jacob Latimore que je ne connaissais pas du tout et qui parvient à sortir de ce film en une sorte de jeune garçon qui va apprendre que le chemin de la rédemption commence maintenant, maintenant qu’il a appris qui était son père et pourquoi ce dernier s’est défilé à sa naissance. C’est très familial comme film et de ce point de vue là cela aurait pu me rendre hermétique aux bons sentiments mais c’est tout le contraire. Black Nativity se trouve donc être une bonne et belle surprise qui méritait bien mieux qu’une sortie en catimini en France. Au fond tous les ingrédients classiques de la comédie musicale sont ici réuni pour le plus grand plaisir du spectateur. Oui il y a des tas de bons sentiments jusqu’à en déborder mais c’est loin d’être une mauvaise idée. Bien au contraire, surtout quand le tout fini par devenir agréable car avec la mise en scène somptueuse de Kesi Lemmons et ce casting on ne pouvait pas passer un mauvais moment.

Note : 6.5/10. En bref, une comédie musicale pleine de bons sentiments mais réussie.

Commenter cet article