Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Bon Rétablissement !, hôpital sourire

5 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Bon Rétablissement !, hôpital sourire

Bon Rétablissement // De Jean Becker. Avec Gérard Lanvin, Swann Arlaud et Claudia Tagbo.


Jean Becker est un réalisateur connu et reconnu du cinéma français. Il a notamment pu mettre en scène Les Enfants du Marais, Dialogue avec mon Jardinière ou encore La Tête en Friche pour citer des films récents. Il revient ici avec une comédie en huis-clos dans le monde hospitalier. C’est à croire que Gérard Lanvin adore les huis clos ces derniers temps après avoir enchaîné 76 Heures et Bon Rétablissement. Mais ce n’est pas une mauvaise chose dans le sens où il se trouve qu’il est ici excellent. Le reste du film ne l’est malheureusement pas tout autant. En effet, si Bon Rétablissement parvient à faire un démarrage en trombe, accumulant des scènes comiques assez réussies, imposant un rythme de franche rigolade, rapidement le film fait ressentir ses lacunes et donc ses longueurs. Ce n’est donc plus le même film et l’on s’ennui légèrement. Je dois avouer que je m’attendais à quelque chose de légèrement différent, surtout qu’il y avait largement de quoi faire quelque chose d’un peu plus amusant et efficace à mon goût. Notamment avec des personnages aussi différents et aux facettes terriblement intéressantes.

Suite à un accident, Pierre, la soixantaine, se retrouve cloué au lit avec une jambe dans le plâtre. Misanthrope au caractère bien trempé et rêvant de silence et de solitude, voilà que le monde s’invite à son chevet. Il assiste alors impuissant à la valse quotidienne des médecins, infirmières et personnels hospitaliers, puis de ses proches dont son frère Hervé. Au fil de rencontres inattendues, drôles ou touchantes, Pierre reconsidère certains a priori et pose sur les autres un regard différent. Et, contre toute attente, ce séjour à l’hôpital finit par ressembler à une renaissance…

Au départ, en allant voir Bon Rétablissement je dois avouer que je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Une comédie ? Un film dramatique ? Mais c’était en tout cas un film qui me rendait curieux. Surtout que Gérard Lanvin fait partie des bons acteurs français. Il n’a rien à envier aux autres, surtout qu’à ses côtés, si certains ne sont pas mauvais, ils ne brillent pas forcément. Je pense par exemple à Jean Pierre Darroussin ou encore Fred Testot qui sont plutôt là comme des nougats mous et rien de plus. On pourra aussi passer sur la prestation certes correcte mais discutable malgré tout d’Anne Sophie Lapix (C à Vous). Je sais que je m’en prends à elle mais je pense qu’elle devrait tout simplement se concentrer sur son métier d’animatrice qu’elle fait à la perfection et laisser le reste à d’autres. Mais dans ce film il n’y a (presque) que Gérard Lanvin et accessoirement Claudia Tagbo (Le Crocodile du Botswanga) qui prouve encore qu’elle est un pilier de la comédie française. Je l’aime beaucoup dans son rôle d’infirmière qui lâche un peu de leste. Cela permet à Bon Rétablissement de se décontracter, surtout dans sa seconde partie particulièrement lourde.

Car oui, malheureusement Jean Becker ne parvient pas à équilibrer suffisamment son film pour que l’on passe un aussi bon moment à la fin que l’on n’a pu en passer au début. Le film est donc inégal malgré un casting. Cela ne fait pas tout de toute façon d’avoir de jolis noms sur une affiche, il faut aussi savoir s’en servir et pour le coup on ne peut pas dire que cela soit totalement le cas. Car si Jean Becker exploite très bien Gérard Lanvin ou plutôt le personnage de Pierre, le reste vient vraiment à manquer. Je n’ai rien contre les huis clos non plus, surtout que c’est généralement un style très théâtre que j’admire (étant un grand adepte de cinéma, forcément que le huis clos est fait pour moi) mais ici cela pèche vraiment dans sa seconde partie. Je ne m’y attendais pas forcément. Du coup, Bon Rétablissement est une comédie divertissante par moment et décevante par d’autres. Elle repose un peu trop sur son acteur principal et pas assez sur ce qu’elle devrait réellement être. Il manque donc un peu de finesse pour rendre cette comédie légèrement plus agréable à suivre.

Note : 5.5/10. En bref, après une première partie réussie, la suite se gâte. Dommage.

Commenter cet article