Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Sex Tape, où sont mes iPads ?

16 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Sex Tape, où sont mes iPads ?

Sex Tape // De Jake Kasdan. Avec Cameron Diaz, Jason Segel et Rob Corddry.


Jason Segel a t-il suivi le régime de Steve Jobs ? C’est ce que l’on est en droit de se demander après avoir vu Sex Tape. Il a à la fois écrit une comédie tournant autour d’iCloud et d’iPads mais en plus de ça, il a perdu pas mal de poids. Jason Segel s’est associé à Nicholas Stoller (Les Muppets le retour) et Kate Angelo (qui a eu l’idée de ce film) afin de nous écrit une publicité géante pour Apple. Ne vous méprenez pas, je suis moi aussi amoureux des produits de cette société mais cela ne veut pas pour autant dire que j’ai envie de voir des films où le mot iPad est cité plus de fois que le titre même du film, la fameuse sex tape. Surtout que le film ne cesse d’en ragouter, que cela soit à ce moment où Jay découvre que son iPad est intacte même après l’avoir balancé du premier étage de sa maison (vous pensez vraiment que si je fais pareil avec mon iPad il sera toujours en état de marche ?) ou encore quand il nous dit que la qualité d’image de la caméra frontale de l’iPad est particulièrement sensationnelle. C’est trop. J’adore tripoter mon iPad tous les jours mais cela ne veut pas pour autant dire que j’ai envie qu’un film devienne une chasse aux iPads à défaut d’une chasse à la sex tape.

Jay et Annie s’aiment, mais dix ans de mariage et deux enfants ont un peu érodé leur passion. Pour ranimer la flamme, ils décident de filmer leurs ébats lors d’une séance épique. L’idée semble bonne… jusqu’à ce qu’ils s’aperçoivent que la vidéo a été envoyée par erreur à tout leur entourage, familial et professionnel ! Pris de panique, ils sont prêts à tout pour faire disparaître le film à scandale chez chacun des destinataires. Ils jouent leur réputation, leur carrière, leur mariage et leur santé mentale…

On va donc enchaîner les moments qui se veulent cocasse. C’est gras et drôle comme ça. On a donc Rob Lowe en homme qui est en apparence très propre sur lui et qui finalement adore écouté du metal et se faire des rails de coke quand sa femme n’est pas là. On a aussi le meilleur ami de Jay et sa femme qui forment un couple chez qui les relations sexuelles sont de plus en plus inexistantes et qui va être très heureux de participer à cette petite escapade nocturne. Sans compter le personnage de Jack Black. D’ailleurs, l’apparition de ce dernier, dans un rôle totalement raté, est peut-être l’un des meilleurs moments de cette comédie où Jason Segel (Les Muppets le retour) semble errer sans savoir trop quoi faire et où Cameron Diaz (Triple Alliance) vaut surtout pour son quart d’heure sous cocaïne. Un grand moment de comédie qui ne sera jamais égalé par son personnage tout au long de ce film. Le ridicule ne tue pas c’est sûr et certain mais bon, peu importe ce n’est pas le plus important. Bien au contraire, le plus important c’est de nous emmener sur des trucs qui manquent cruellement de nouveauté. La seule c’est peut-être Apple qui doit être très heureux d’avoir droit à autant de placement de produit.

Cela me rappelle cet épisode de Modern Family où Phil Dunphy pouvait toucher pour la première fois un iPad. C’était tout de même assez amusant dans son ensemble mais c’est le genre de choses que l’on ne peut pas voir sous la forme de Sex Tape. Je suis donc globalement assez déçu du résultat. Surtout que la comédie n’est pas toujours au rendez-vous. On rit bien, mais pas suffisamment de bon coeur car tout est prévisible, même la fin. Jake Kasdan (Bad Teacher, Bad Teacher 2, New Girl) tente donc ici de reproduire son succès estivale d’il y a trois ans, sans grand succès. Je pense tout simplement que les gens ne sont pas dupes. J’en attendais peut-être un peu trop mais bon, qu’est-ce que l’on peut attendre réellement d’une comédie avec Cameron Diaz ? Je vous le demande. Généralement d’être divertis comme il se doit et cela fonctionne bien souvent. La dernière fois en date, avec Triple Alliance, j’avais passé un très bon moment. Ici c’est ramplanplan sans grande ambition (en tout cas c’est ce que donne comme impression ce film). A mon grand damne. Cependant, assez drôle de voir ce film après tout ce scandale autour des photos des célébrités qui, perdues dans le Cloud ont été piratées.

Note : 3/10. En bref, publicité géante pour l’iPad.

Commenter cet article