Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Boardwalk Empire. Saison 5. Episode 2.

21 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Boardwalk Empire

Critiques Séries : Boardwalk Empire. Saison 5. Episode 2.

Boardwalk Empire // Saison 5. Episode 2. The Good Listener.


Après une introduction quelque peu déconcertante, je dois avouer que j’avais hâte de voir « The God Listener » et je n’ai pas été déçu. En effet, cet épisode délivre tout ce dont on pouvait avoir besoin dans une saison qui a en plus de ça été amputée de deux épisodes par rapport aux saisons habituelles de la série. Mais contrairement à une True Blood qui n’a pas su quoi faire de ses dix doigts (ou épisodes), Boardwalk Empire parvient à construire quelque chose d’intelligent et surtout qui permet d’entrevoir rapidement vers où la série veut réellement aller. Le rythme, en plus d’être très présent, permet au téléspectateur de voir tous les personnages dans diverses intrigues sans que l’on ait l’impression que cela ne soit pas fluide ou qu’il y ait un vrai manque. Bien au contraire, il ne manque rein du tout et c’est très bien comme ça. De plus, ce qu’il y a de bien c’est que nous avons fait un bon dans le temps alors que l’actualité de l’époque est suffisamment riche pour développer tout un tas d’intrigues en lien avec cette actualité comme j’en parlais déjà dans ma critique de l’épisode précédent. Cet épisode poursuit donc sur cette belle lancée. Nucky va dans un premier temps changer de départ. Après le soleil, le voici à New York afin de négocier la légalisation de son activité. Il va aussi ne profiter pour rendre une petite visite à Torrio afin de savoir qui est responsable de sa tentative d’assassinat à Cuba.

D’ailleurs, ce qu’il y a d’intéressant chez Nucky et sa volonté de devenir quelqu’un de légal et légitime dans ses petites affaires, c’est que l’on sent que finalement il ne va pas pouvoir être totalement clair par la suite. Cela sera trop facile. L’épisode joue donc sur plusieurs tableaux, car d’un côté il y a cette volonté de changer de vie et d’évoluer dans un terrain bien moins sinueux et de l’autre cette envie de finalement de trouver qui est responsable de cette tentative d’assassinat dont il a été la cible. Il aurait pu y rester et tant qu’il ne sait pas qui c’est, le danger reste encore présent autour de lui. Mais Nucky n’est pas quelqu’un qui se laisse avoir. Il est donc toujours question de le montrer en tant qu’homme fort de la série, en tant qu’une sorte de héros tout simplement. Boardwalk Empire sait très bien ce qu’il faut faire aussi pour que Nucky ait l’impression d’être le vrai héros de la série. C’est important qu’il soit au centre de la série mine de rien et je ne peux qu’être content de le voir retrouver la place qu’il avait plus ou moins perdu l’an dernier (bien que ce n’était pas non plus une mauvaise idée que de le mettre un peu de côté, pour mieux le retrouver cette année). Il est très en forme d’ailleurs, prêt à tout affronter. Terrence Winter cherche clairement à nous indiquer que tout est possible.

Surtout que l’épisode parvient encore une fois à maîtriser à merveille les personnages de la série. On est plongé dans l’univers de celle-ci avec beaucoup de panache et l’épisode ne cherche pas non plus à prendre de gants avec ses personnages. Les associations, Eli, Van Alden ou encore Gillian. Cette dernière, on la retrouve dans un hôpital psychiatrique ce qui est une grande surprise mais qui laisse forcément au téléspectateur l’occasion d’espérer encore un peu plus. Si l’aspect le plus important et le plus intéressant de l’épisode rendre les rencontres de Nucky, cet épisode parvient malgré tout à se concentrer sur le reste des personnages de la série. C’est un spectacle jouissif qui permet aussi de retrouver Willie ou encore Al Capone. Ce dernier a été un peu oublié du premier épisode de la saison mais ce n’était pas une mauvaise chose. On le retrouve ici sous un angle bien plus intéressante alors qu’à Chicago, Eli et Van Alden vont devoir trouver un moyen rapide pour rembourser Al Capone (et ce n’est pas aussi facile que prévu, forcément). Ainsi, cet épisode s’inscrit dans la lignée du premier et était même peut-être bien meilleur. Il faut dire que les scénaristes n’ont peur de rien et prouve qu’ils sont vraiment prêt à dire au revoir à Boardwalk Empire de la meilleure façon qu’il soit.

Note : 9/10. En bref, excellent.

Critiques Séries : Boardwalk Empire. Saison 5. Episode 2.

Commenter cet article