Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Cuckoo. Saison 2. BILAN (UK).

29 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Cuckoo

Critiques Séries : Cuckoo. Saison 2. BILAN (UK).

Cuckoo // Saison 2. 6 épisodes.
BILAN


Après une première saison mettant en scène Andy Samberg dans le rôle de Dale Ashbrick alias Cuckoo, et un petit succès, BBC Three avait alors renouvelé la série pour une seconde saison sauf que l’engagement entre temps de Andy Samberg pour Brooklyn Nine-Nine l’empêchait de faire la seconde saison de Cuckoo. Pas grave, BBC Three a trouvé une autre star pour le remplacer en la personne de Taylor Lautner (oui, le loup garou de Twilight) sous les traits du fils de Dale : Dale Jr. C’était une pirouette scénaristique qui avait du sens et qui permet donc de passer encore une fois d’agréables moments en la compagnie des personnages de la série et notamment de la famille Thompson. Autre petit changement, Tamla Kari qui incarnait le rôle de Rachel a été elle aussi débarquée de la série pour cette seconde saison et remplacée par Esther Smith. Il n’y a pas de honte non plus même si pour le coup, la série ne cherche pas à faire d’explication sur son remplacement. La première question que je me suis posé en regardant le premier épisode de la saison 2 c’est si Taylor Lautner allait pouvoir être à la hauteur d’Andy Samberg. Le résultat est assez réussi dans son ensemble puisque l’acteur que je redoutais tant se trouve être excellent dans le rôle de Dale Jr. Je ne m’y attendais pas du tout et la surprise est donc de taille.

Surtout que j’ai l’impression de cet acteur dans une saga qui au fond avait certes du second degré mais où il ne brillait pas pour son jeu d’acteur mais plutôt pour ses tablettes de chocolat. Il va bien évidemment se montrer torse nu dans Cuckoo car c’est aussi l’un des atouts que d’avoir Taylor Lautner dans le casting. L’inverse aurait été étonnant. Cela aurait été un peu comme donner à manger à quelqu’un mais lui retirer son dessert sous son nez. Quoi qu’il en soit, Andy Samberg est un acteur clivant. On peut l’adorer comme on peut le détester. Je fais partie de la première catégorie (c’est même l’une des raisons pour lesquelles j’adore Brooklyn Nine-Nine). Il était très bon dans Cuckoo, surexcité et toujours capable de nous délivrer des moments de comédie comme il sait très bien le faire. Puis est arrivé Taylor Lautner. Son arrivée se fait presque de la même façon que pour la première saison. Ce qui fait le charme de cette série c’est le fait qu’elle est agréable à regarder. Je ne parle pas ici des abdos de son nouveau héros mais plutôt de l’ambiance de cette comédie. Dale Jr est quelqu’un d’un peu gauche qui va faire des conneries à tire larigot mais ce n’est pas par volonté de blesser. C’est donc de la pure comédie où le but n’est pas de faire d’éléments comiques des trucs terribles mais plutôt des gaffes comme on pouvait nous aussi en faire.

Avec cette seconde saison il fallait aussi trouver de nouvelles histoires à raconter et pour le coup, ils ont plutôt bien su s’y prendre. Les scénaristes ont donné à Dale Jr l’occasion de nous raconter son histoire, tout en restant en lien avec ce qui avait déjà été fait précédemment avec son père. On retrouve quelques traits de caractère de la première saison, histoire de ne pas trop nous sortir du registre et surtout de garder les points qui faisaient de cette comédie un vrai succès. Taylor Lautner est parfait dans le rôle car l’acteur ne cherche pas à se prendre la tête, comme Andy Samberg il semble avoir énormément d’auto-dérision ce qui laisse forcément au téléspectateur l’impression qu’il y a quelques passages improvisés qui fonctionnent à côté terriblement bien. J’adore toujours autant le père Thompson, cet homme qui pensait être libéré de Cuckoo (même si au fond il l’a beaucoup apprécié) mais qui se retrouve encore une fois avec une nouvelle charge sur le dos, celle de Dale Jr qu’il va falloir cerner et surtout canaliser car ce n’est pas facile d’aider une sorte d’indien dans la ville à se socialiser avec d’autres personnes. Heureusement que toute la famille Thompson sait se serrer les coudes pour ce faire, surtout qu’elle a déjà connu Dale donc le tout se fait de façon tranquille et fluide.

Finalement, j’ai hâte de voir ce que l’épisode de Noël qui arrive en décembre va bien pouvoir nous montrer de Cuckoo. Il y a forcément des tas de trucs comiques à faire avec un personnage comme celui-ci. J’ai beaucoup aimé cette suite, peut-être même beaucoup mieux que la première saison, qui était bonne mais Taylor Lautner apporte quelque chose dont manquait probablement Andy Samberg et je parle bien évidemment d’émotions.

Note : 7/10. En bref, une seconde saison réussie avec un Taylor Lautner sous un jour différent.

Commenter cet article