Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Dallas (2012). Saison 3. Episode 11.

2 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Dallas

Critiques Séries : Dallas (2012). Saison 3. Episode 11.

Dallas (2012) // Saison 3. Episode 11. Hurt.


Dans l’épisode précédent, Elena découvrait la lettre de J.R et donc la vérité sur l’emprisonnement de Cliff Barnes. Ce que j’ai trouvé d’assez fabuleux là dedans c’est de voir qu’avec cette révélation, Dallas va faire un épisode machiavélique où tout le monde est en danger et surtout les Ewing qui sont maintenant pris au piège entre Barnes et Nicholas. Avec la révélation que Elena avait pu avoir dans l’épisode précédent, je dois avouer que je m’attendais à ce que cela soit géré de façon légèrement différente. Je m’attendais donc à ce qu’il faille attendre un épisode ou deux avant qu’Elena ne décide de faire une confrontation en bonne et due forme. Sauf que ce qui va se passer c’est que Elena va finalement confronter les Ewing juste après l’enterrement de son frère. Elle veut que l’argent gagné sur le terrain volé par J.R soit restitué, une partie des terrains des Ewing et que Cliff Barnes soit libéré de prison. Bobby va forcément accepter, il ne peut pas faire autrement mais Elena veut tout de même le beurre et l’argent du beurre. Elle est une fille très naïve mine de rien. Elle veut sortir Cliff Barnes de prison ? Vraiment ? Elle sait très bien ce qu’il a fait aux Ewing avait d’aller en prison, elle sait donc ce dont il est capable mais naïvement elle accepte le fait qu’il puisse sortir de prison.

Elena est aussi naïve face à Nicholas dont elle n’a jamais vraiment su décoder l’agenda. Elle devrait pourtant savoir que ce n’est pas un homme de parole mais non, elle poursuit, aveuglée par ses sentiments. J’ai trouvé le tout assez cocasse mine de rien mais dans le très bon sens du terme alors que Elena devient clairement un pantin au milieu d’une conspiration qui la dépasse. La petite conversation qu’elle va avoir avec Cliff Barnes à la fin de l’épisode est une façon de lui balancer des gravillons en pleine figure. Elle va alors comprendre que finalement elle a peut-être fait tout un tas de choses dans le mauvais sens. De plus, bien que Cliff soit une menace, ce n’est pas la seule menace qui arrive. En effet, il y a aussi celle de Nicholas et de toutes ses alliances très sombres et étranges qu’il y a derrière. Elena va donc demander le terrain que Jock aurait volé à Digger et qui aurait alors débuté la grande bataille entre les Ewing et les Barnes. Elle va donner tout ça à Pamela. Quel cadeau empoisonné, comme une façon de lui donner la patate chaude alors que la pauvre elle est encore sous le choc de tout ce qu’elle a pu apprendre ces dernières semaines, de la trahison de John Ross à la lettre de J.R.

Mais Pamela a aussi entre les mains le papier qui pourrait permettre à son père d’être libéré. Franchement, je me demande comment Pamela pourrait avoir besoin de libérer son père après tout ce qu’il lui a fait subir dans les deux saisons précédentes. Il a été tout de même très loin avec sa propre fille (qu’il a je suppose renié depuis le temps). Mais l’épisode ne s’achève pas là car les Ewing ont encore quelques cartes dans leur poche. Notamment John Ross qui ne va pas se priver de ruiner la relation entre Nicholas et Elena. Il va découvrir que c’est Nicholas qui a envoyé la vidéo et va donc aller raconter sa petite nuit torride avec Elena. Le fait que les deux décident de quitter Dallas va probablement amener encore plus de folie dans les prochains épisodes surtout que Elena est aveuglée et elle ne sait toujours pas ce que prépare réellement Nicholas (ou plutôt Joaquim). Ce que l’on va aussi découvrir grâce à Christopher (il faut bien qu’il serve à quelque chose le pauvre) c’est que le vrai nom de Christopher c’est Joaquim ce qui va forcément nous conduire dans le prochain épisode à vouloir plus de réponses. Pour le moment de ce point de vue là, Dallas parvient à faire quelque chose d’assez brillant.

On est donc plongé au coeur de toutes les petites histoires des Ewing qui sont en train de tout perdre après avoir tout gagné. C’est ça qui fait aussi le charme de la série, tout simplement. Les petites affaires d’Emma avec le cartel (le même cartel qui a tué le frère d’Elena et qui travaille main dans la main avec Nicholas) vont forcément énerver un peu Harris alors que ce dernier va dire qu’il travaille pour la CIA. Finalement, cet épisode était tout simplement brillant. Du grand Dallas où le soap est maître. Révélations sur révélations, moments de tensions sur moments de tensions, etc. Tout est parfait et l’on ne peut qu’avoir envie d’en voir encore plus.

Note : 10/10. En bref, du Dallas comme on ne peut qu’en adorer.

Critiques Séries : Dallas (2012). Saison 3. Episode 11.

Commenter cet article