Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Doctor Who (2005). Saison 8. Episode 5.

21 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Doctor Who

Critiques Séries : Doctor Who (2005). Saison 8. Episode 5.

Doctor Who (2005) // Saison 8. Episode 5. Time Heist.


Après le brillant « Listen » de Steven Moffat, il était difficile de rebondir à mes yeux. Je sais bien que le précédent épisode a été décrié encore une fois comme tout ce que fait Steven Moffat (le pauvre). « Listen » était pour moi un épisode qui synthétisait très bien tout ce que la saison devait être, à la fois du point de vue de Twelve mais surtout du point de vue de Clara. Cette semaine, avec « Time Heist », Twelve et Clara se transforment en voleurs de banque quand le mystérieux Architect leur soumet la tâche de voler la banque la plus sécurisé de tous les temps et de tout l’univers, gardée par une créature nommée The Teller qui peut détecter la culpabilité et les esprits bouleversés. C’était une très bonne idée que de mêler l’univers des vols de banque avec une série comme celle-ci. Surtout que cela fonctionne terriblement bien. Co-écrit par Steven Moffat et Steve Thompson (« Journey to the Centre of the TARDIS ») on retrouve des tas d’éléments qui permettent de s’amuser avec des univers connus comme ceux de Braquage à l’italienne ou encore Ocean’s Eleven. Clara et le Doctor vont également se retrouver sans le TARDIS, avec leurs souvenirs récents effacés et obligés de vol la banque de Karabraxos.

Avec l’aide de Saibra et Psi (à ne pas confondre avec Psy) ils vont donc tenter de mettre tout ça en oeuvre. J’ai toujours été un très grand fan des films de vol de banque. Je trouve que ce sont des films à la fois intelligents mais aussi divertissants, quand ils sont bien faits bien entendu. Dans l’univers de Doctor Who, c’est totalement différent car le mélange des deux genres fait de vraies étincelles. Steven Moffat connaît suffisamment les plans alambiqués, notamment de son aventure avec Sherlock. C’est même un épisode dans lequel on retrouve pas mal de Sherlock chez Twelve je trouve. Ce n’est que mon humble avis mais le tout fonctionne terriblement bien. « Time Heist » est donc un épisode ambitieux mais surtout bourré d’aventures qui nous emmène dans l’univers de cette banque, de The Teller (un monstre étrangement silencieux et peu actif mais captivant) et puis cette Ms. Delphox qui, je dois l’avouer, est vraiment excellente. Elle est la méchante que l’on pouvait attendre de la part de cette série dans ce genre d’épisodes et Keeley Hawes (Ashes to Ashes) est même très bonne dans ce rôle là. Cet épisode change aussi énormément de ce que l’on avait l’habitude de voir ces derniers temps dans Doctor Who.

En effet, c’est le premier épisode de la saison où l’on a l’impression que le Doctor est enfin le héros de l’histoire. Cela rend le spectacle encore plus intéressant, surtout que Peter Capaldi, bien qu’il ait déjà pu démontrer ses capacités dans les précédents épisodes, était vraiment en forme dans celui-ci. On s’amuse du début à la fin mais au delà de ça on apprend à connaître de nouveaux personnages, un nouvel univers, etc. J’ai notamment beaucoup aimé l’histoire de Psi et Saibra. C’était une bonne idée de les intégrer tous les deux. On ne les connaissait pas, on n’a pas forcément envie de les retrouver dans le futur mais ici ils correspondent à l’idée que l’on peut se faire d’un tel épisode. On se retrouve donc dans une équipe proche de celle de Mission : Impossible mais dans l’univers de Doctor Who. Ensuite nous avons aussi The Teller, ce méchant que l’on a l’impression de voir tout droit sortir de Star Wars. Je suis certain que l’inspiration de Steven Moffat et Steven Thompson vient d’ici. The Teller est en tout cas une très bonne idée.

« I’m an amnesiac robbing a bank »

Les mystères de Doctor Who ne sont pas pour autant oubliés.

Toute cette histoire de téléphone permet encore une fois de générer des mystères dans la série, sans parler de l’Architect qui se trouve finalement être… le Doctor. Bon twist. Cela permet encore une fois à la série de nous offrir d’autres choses dans la lignée de ce que l’on a déjà pu voir précédemment. Petit à petit les briques de Steven Moffat sont posées pour cette saison et je n’ai bien évidemment qu’une envie : voir la suite. Cela fait maintenant deux épisodes que j’aime beaucoup, deux épisodes avec le nom de Steven Moffat dans les crédits et je dois avouer que je suis content. Cet épisode était cependant bien moins effrayant que le précédent (même si les vers dégueulasse qui me rappellent plus ou moins ceux que l’on peut manger dans Koh Lanta étaient pas mal dans le genre) mais il était beaucoup plus aventureux, tout simplement.

Note : 8/10. En bref, du Doctor Who amusant et divertissant.

Critiques Séries : Doctor Who (2005). Saison 8. Episode 5.

Commenter cet article

4evaheroesf 21/09/2014 18:37

Points positifs :
- Un épisode classique, simple et sympa, meilleur que Sherwood et Listen.
- Moins de Danny et de Clara.

Points négatifs :
- L'épisode était vraiment trop prévisible...
- Les personnages secondaires font écho au Docteur.
- Le prochain épisode me terrifie !

13/20