Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Franklin & Bash. Saison 4. Episodes 1 et 2.

1 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Franklin & Bash

Critiques Séries : Franklin & Bash. Saison 4. Episodes 1 et 2.

Franklin & Bash // Saison 4. Episodes 1 et 2. The Curse of Hor-Aha / Kershaw vs. Lincecum.


Chaque année je me dis que revenir pour une nouvelle saison de Franklin & Bash ce n’est pas forcément l’idée la plus futée que j’ai pu avoir. Cette comédie judiciaire est parfaite pour l’été dans le sens où le but a toujours été de nous détendre avec des cas traités de façon rocambolesque et donc amusante. Mais d’un autre côté cette série ne raconte pas grand chose et avec ce grand jeu de chaises musicales au sein de son propre casting, je dois avouer que je ne sais pas du tout dans quelle direction Franklin & Bash veut réellement aller. Mais la série y va, tête baissée car apparemment c’est une bonne idée. L’an dernier on avait pu voir l’arrivée de Rachel King incarnée par Heather Locklear. Je dois avouer que j’avais beaucoup aimé son personnage bien que très mal exploité par la série. Mais ce n’est pas du tout un problème dans le sens où justement, la série préfère clairement s’amuser plutôt que de réellement nous raconter quoi que ce soit. Son départ est balayé au début de la saison 4 en deux coups de cuillère à pot. Simplement car la série ne semble pas prête à faire dans la série originale qui a envie de dire au revoir à des personnages. Surtout que je suis persuadé que ce n’est qu’un non renouvellement de contrat. La pauvre Rachel King.

Son personnage aurait donc volé de l’argent et se serait alors exilé en Croatie. Pourquoi pas. Mais elle a aussi fait en sorte que Damian soit accusé d’être son partenaire en affaires. Mais Damian n’a aucune idée que Infeld a conclu un contrat afin de pouvoir le couvrir. Si c’est ça l’intrigue de la saison, franchement on a déjà envie d’aller se rhabiller et clairement, ce n’est pas ce qui me donne envie de revenir. Quoi qu’il en soit, Franklin & Bash fait également partir Carmen et Pindar. C’est un mal pour un bien pour le coup. Pindar et Carmen étaient deux personnages qui ne servaient jamais à grand chose et la série doit préférer se concentrer sur ses deux héros qui ont eux quelque chose à raconter. Ils sont alors remplacés par Dan qui est le nouvel enquêteur de la firme et Ellen Swatello a quitté le bureau du procureur afin de rejoindre elle aussi la firme. Sans compter que Franklin & Bash vont recruter une nouvelle avocate du doux nom d’Anita Haskins. Pourquoi pas. Pour le coup les petits nouveaux sont pour le moment tous plus intéressants les uns que les autres. On sent que la série cherche aussi à devenir un peu plus coquette aux yeux des téléspectateurs. Il faut bien avouer que remplacer Carmen et Pindar par Ellen et Anita c’était un choix judicieux.

Quoi qu’il en soit, dans le premier épisode ils vont se retrouver avec l’affaire de Mason, un archéologiste fan de Indiana Jones (sauf du quatrième volet) dont le box de stockage a été saisi alors qu’il a besoin de récupérer un masque de mort inestimable. C’était cocasse, surtout pour toute la partie qui fait référence à The Walking Dead. C’était une entrée en matière sympathique pour le retour de Franklin & Bash sauf pour le cas de la semaine qui manque cruellement de folie. Ensuite nous avons donc « Kershaw vs. Lincecum », un épisode tout aussi médiocre. Ils vont alors s’occuper du divorce de la femme illégitime de leur gardien. Chelsea, la divorcée, n’avait pas idée que son mari, le Dr. Nick Beckman était en train de la transformer en son ex au travers d’intervention de chirurgie esthétique. Pour le coup j’ai beaucoup aimé les enjeux qu’il y avait derrière même si cela reste très superficiellement traité. De toute façon, on ne peut pas trop en demander aux scénaristes de Franklin & Bash à la fois. Ils tentent ici de rebooter la série de façon plus ou moins efficace alors on ne va pas trop bouder. Bien au contraire. Infeld de son côté n’est plus vraiment dans le business. Il faut dire qu’il ne l’a jamais vraiment été.

Mais j’aime bien le fait qu’il habite avec Franklin & Bash désormais. Cela va permettre de créer des liens mais aussi de l’humour. Malcolm McDowell est plutôt bon dans ce registre là. Et c’est ce que j’ai envie de voir dans cette comédie, ni plus ni moins. Sans compter que nos deux héros vont tenter de prouver que Infeld est un accro au sexe et que c’est comme ça que Rachel King a réussi à l’avoir sans problème. Je me demande ce qu’un hypothétique retour d’Infeld à la firme pourrait réellement faire dans le sens où ce n’est pas forcément ce dont j’ai besoin ou envie. Cet épisode a beau ne pas être totalement raté, je trouve qu’il manque d’un peu de folie (tout simplement).

Damien - « If you accepted a job with these two street minstrels you must have gotten your degree at a mall kiosk. »
Jared - « She did. A little kiosk called Stanford. »

Note : 5.5/10 et 4/10. En bref, un retour correct pour une comédie judiciaire qui ne mange pas de pain.

Critiques Séries : Franklin & Bash. Saison 4. Episodes 1 et 2.

Commenter cet article