Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hell on Wheels. Saison 4. Episodes 4 et 5.

7 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Hell on Wheels

Critiques Séries : Hell on Wheels. Saison 4. Episodes 4 et 5.

Hell on Wheels // Saison 4. Episodes 4 et 5. Reckoning / Life’s a Mystery.


Après les deux épisodes précédents qui nous permettait de retrouver la dynamique de Hell on Wheels, « Reckoning » cherche plus ou moins à faire une sorte de bilan et de calmer le jeu. Cela ne veut pas pour autant dire que Cullen cherche à ce que les choses prennent une tournure beaucoup plus calme. On sent qu’au fond la série reste excitée et qu’elle nous prépare encore de grands faces à faces. Ces deux épisodes sont d’ailleurs des antithèses dans le sens où l’un cherche à faire évoluer l’intrigue et les personnages et l’autre plutôt l’action et quelques bonne surprises. Ce n’est pas une série parfaite au départ et sans trop savoir pourquoi elle est finalement devenue beaucoup plus intéressante que l’on ne pourrait le penser. L’ouverture de l’épisode était d’ailleurs plutôt solide dans son genre, permettant encore une fois à Cullen d’asseoir sa place de grand leader de la série. Mais la série ne veut pas rendre la vie de Cullen aussi facile qu’elle ne semblait l’être au premier abord. La saison va encore une fois chevaucher quelques embûches pour le héros, surtout du point de vue de sa relation avec sa propre famille, surtout quand il cherche à prendre les problèmes de la voie ferrée à sa manière. Et l’on sait pertinemment que ce n’est pas quelque chose qui peut rendre tout le monde héros. Je parle bien évidemment des personnages car pour le téléspectateur est tout simplement parfait.

Cullen ne va cependant pas chercher à rentrer dans le lard de Campbell et ses hommes. Il va tout de suite se complaire dans son boulot et c’est au fond une bonne nouvelle qui permet encore une fois de préparer le calme avant la tempête. Cette série a toujours su gérer le côté un peu impulsif de son héros. Dans un épisode il va être assez calme et tout d’un coup il va se transformer en une boule d’énergie difficilement contrôlable. La priorité de Cullen cette année ce n’est pas de se venger ou quoi que ce soit d’autre, c’est sa petite famille et je peux le comprendre. Il n’est donc pas encore rempli de rancoeur et de soif de vengeance. Il veut tout faire pour que la voie ferrée avance et que le boulot soit fait, tout simplement. Cela veut cependant dire sauter quelques éléments essentiels de sa vie privée entre l’église ou encore sa femme. Cette dernière ne semble pas être très heureuse du retour de Cullen à la voie ferrée et l’on peut comprendre son point de vue. Cependant, c’est un vrai moteur pour Hell on Wheels qui parvient justement à transformer ce qui était au départ quelque chose d’heureux en une sorte de petit cauchemar pour Cullen et sa femme. Surtout quand cette dernière ramène sur le tapis le passé de Cullen, quelque chose que ce dernier tente d’oublier et de laisser derrière lui.

Durant de son côté continue d’être un homme assez silencieux dans la série. C’est un atout une fois de plus, surtout que l’on voit à quel point Hell on Wheels se sert bien des on dit et de ce que justement ses personnages pourraient devenir par la suite si tel ou tel chemin est suivi. La série suit aussi un schéma un peu plus religieux cette année, une façon d’explorer la foi à cette époque et ce que cela peut aussi impliquer pour certains (à la fois dans le pardon, la rédemption ou encore dans ce qui lie tout simplement une famille). Surtout que la femme de Cullen est en train de devenir un personnage essentiel dans l’historie et cela me réjouit car cela change de ce que l’on avait pu avoir l’occasion de voir précédemment dans la série. Du côté de Swede, je dois avouer que je suis un peu septique. Son histoire autour du camp de Mormon n’est pas bête au premier abord et Christopher Hayerdahl est parfait, surtout dans le côté assez étrange et pervers du personnage qu’il incarne mais je ne sais pas du tout où tout cela veut réellement nous emmener. Par la suite avec « Life’s a Mystery » les choses changent énormément. Swede prend une place différente, surtout quand il subit les conséquences de ses actes à Fort Smith. C’était une bonne chose finalement que de nous faire patienter vis-à-vis du retour de Swede.

Hell on Wheels se devait d’asseoir à nouveau la place de Cullen avait de se concentrer à nouveau sur Swede. Ce que l’épisode fait donne forcément envie d’en voir plus, d’autant plus que Swede est le genre de personnage qui peut être de partout sans que l’on attende réellement son historie quelque part. Il a déjà prouvé par le passé que tout ce qu’il faisait pouvait justement aller dans n’importe quel sens tout en restant passionnant. Du côté de la famille de Cullen, cette dernière est encore une fois en danger alors qu’un étranger débarque. C’est d’ailleurs cette histoire qui transforme l’épisode en quelque chose de légèrement différent, de beaucoup plus personnel pour Cullen alors que ce dernier semblait vouloir faire table ras de son passé. L’ouverture de l’épisode était déjà une bonne idée alors que l’on découvre un personnage que l’on n’avait jamais vu auparavant et qui n’a donc pas encore de connexion avec le reste de la série. C’est en tout cas ce qui semble se mettre en place au départ. Rapidement l’épisode se transforme en quelque chose de différent alors que l’on revient plus ou moins à nous moutons. Cullen se souvient, Cullen reprend petit à petit ses habitudes passées, son passé, etc. Ce n’est pas bête encore une fois, bien au contraire.

La saison 4 veut nous démontrer que Cullen a beau avoir changé, il n’en reste pas moins le héros que l’on a toujours connu. Mais les éléments qui ont changé par rapport à la saison précédente et accessoirement les 2 premières saisons c’est que justement, il n’est plus dans son opération vengeance, il tente de gagner sa vie honorablement comme tout le monde. Sauf que tout le monde ne veut pas qu’il gagne sa vie honorablement dans un monde où tout va bien pour lui. Il faut que quelque chose tourne un peu moins rond et c’est ce qui va encore une fois permettre à Hell on Wheels de sortir un peu des rails et de voir de nouveaux aspects du personnage. Sid est d’ailleurs l’une des raisons de ces nouvelles idées qui viennent apporter de nouvelles forces à Cullen. Du côté de Mickey et Durant qui doivent faire face à Campbell, c’est pour le moment plutôt réussi. On sent que la série parvient à faire quelque chose de ses personnages et de cette intrigue. Cela a énormément de potentiel bien évidemment mais au delà de ça, je me demande vraiment où est-ce que tout cela va bien pouvoir aller.  

Note : 6.5/10 et 7/10. En bref, petit à petit la saison démontre encore une fois toutes ses forces.

Critiques Séries : Hell on Wheels. Saison 4. Episodes 4 et 5.

Commenter cet article