Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hell on Wheels. Saison 4. Episodes 8 et 9.

30 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Hell on Wheels

Critiques Séries : Hell on Wheels. Saison 4. Episodes 8 et 9.

Hell on Wheels // Saison 4. Episodes 8 et 9. Under Color of Law / Two Trains.


Forcément qu’après les deux épisodes exceptionnels précédents, Hell on Wheels ne pouvait pas être aussi bonne mais malgré tout ils ont réussi à faire quelque chose de réussi dans son ensemble. Tout commence avec « Under Color of Law » et dans cet épisode, Cullen va mettre tout son temps et son énergie afin de travailler sur la voie ferrée. Surtout que la mort d’Elam est sur ses mains et tout cela, il ne peut pas l’effacer de si tôt. J’ai trouvé tout de même assez intéressant de voir que Cullen ne peut pas vraiment faire le deuil de l’homme avec qui il était ami pendant tant d’années et surtout qu’il ne peut pas vraiment trouver un moyen d’oublier ce qui s’est passé. Après tout, c’est lui qui a signé la mort d’Elam et il ne peut donc que l’avoir sur sa propre conscience. C’est terrible mais surtout pour Cullen et la façon dont il gère cet aspect là de l’histoire. Je pense que cela doit être l’une des pires choses qui pouvait arriver à ces deux là, surtout qu’avec son retour dans l’épisode 4.06, je dois avouer que je m’attendais à ce que les choses prennent une forme légèrement différente.

Mais cet épisode ne se concentre pas que sur les états d’âme de Cullen, bien que cela soit l’un des plus intéressants de la suite de la saison. Le retour de Cullen à Cheyenne à la fin de l’épisode est d’ailleurs une bonne idée, permettant de recentrer le personnage et de lui donner de nouveaux objectifs. Surtout que Cheyenne a légèrement changé depuis son départ. De son côté, Naomi tente de comprendre ce qui se passe dans la tête de Cullen mais ce n’est pas facile. Emotionnellement parlant, cet épisode n’était pas assez fort. Je pense qu’il y avait largement plus à faire de ce point de vue là mais les scénaristes ont préféré jouer la loi du silence et au fond ce n’est pas bête non plus. Naomi est mise de côté mais elle a besoin d’être présente. Elle va donc retourner voir sa famille de Mormon et Cullen va alors la suivre uniquement pour se rendre compte du sentiment de sécurité et de bonheur qui règne dans cette communauté. La communauté Mormon dans Hell on Wheels ce n’est pas ce qui a été le plus utilisé dans la série mais je dois avouer que malgré tout cela a ses atouts. Notamment quand il annonce qu’il va partir pour le moment et qu’il promet de revenir. C’était très proche du western qu’est Hell on Wheels.

On retrouve donc les mêmes valeurs et c’est ce que j’avais envie de voir, tout simplement. Swede va admettre de son côté sa vraie identité à Brigham Young qui va choisir de le prendre sous son aile. C’était une façon encore une fois de nous dire que Swede est en train de préparer quelque chose petit à petit. Mais j’ai hâte de découvrir ce qu’ils nous réservent réellement. C’est sans parler de John Campbell et de sa nouvelle recrue : Syd. De ce point de vue là, si je comprends l’intérêt de Syd et John Campbell dans Hell on Wheels, pour le moment la série tourne peut-être un peu trop en rond autour de tout ça. C’en suit « Two Trains », un épisode assez réussi dans son ensemble qui embrase un peu plus les émotions de chacun. On a Cullen qui demande à Syd de relâcher les prisonniers par exemple. C’est une bonne idée dans le sens où Cullen est en train petit à petit de revenir sur le devant de la scène. Bien évidemment que Syd va refuser et retrouver ses hommes de loi afin de préparer un face à face digne d’un bon western. Le face à face est tout de même quelque chose qui a déjà fait le beurre de Hell on Wheels par le passé et la série tente de changer légèrement les choses dans cet histoire histoire de nous prouver que Cullen et d’autres ont encore des tas de choses à nous dire.

Notamment quand Cullen recrute Mickey et l’ingénieur afin de préparer une échappade. Mickey n’est pas non plus ce que l’on peut appeler un brillant personnage mais il va finalement devenir l’un des plus malins. En effet, c’est grâce à lui que tout cela prend une forme aussi intéressante. Mickey est donc un vrai atout dans cet épisode et à quatre épisodes de la fin de la saison, je pense qu’ils vont vraiment enfin arriver au bout du chemin. C’est en tout cas tout ce que j’espère. Jd dois avouer qu je ne savais pas tout oui tende de la repart de ces deux épisodes, surtout après les deux épisodes qui  envooe Hell on Wheels dans une nouvelle nouvelle direction. De toute façon peu importe la légitimité ou n on du personnage. Je dois avouer que je ne m’attendais pas non plus à ceux que l’épisode s’achève ainsi. Notamment du point de vue de John qui a envie de rencontrer Louise. Le fait que les deux finissent par coucher ensemble permet bien évidemment encore une fois d’aller au bout de l’histoire et de ce que cette dernière peut réellement nous en dire. Finalement, c’est réussi et j’ai hâte de voir la suite de la saison, tout simplement. Surtout qu’il ne reste que 4 épisodes. Oui, déjà. Et ce n’est pas beaucoup.

Note : 6.5/10. en bref, une belle suite même si l’impact des deux épisodes précédents reste encore en mémoire.

Critiques Séries : Hell on Wheels. Saison 4. Episodes 8 et 9.

Commenter cet article

Pascal 20/10/2014 18:02

@delro ah ok par duo c'est noté . J'attends le 11 aussi :)

delromainzika 21/10/2014 00:47

:)

Pascal 20/10/2014 17:18

@delro oui je viens de voir la news : reprise en Novembre .
Par contre t'es en où avec la critique de l'épisode 10 ?

delromainzika 20/10/2014 17:54

J'attends l'épisode 11 :)

Pascal 02/10/2014 15:58

@delro il reste 4 épisodes ? Tu est sûr ? Je pensais que la saison ne comportait que 10 épisodes...

delromainzika 02/10/2014 18:45

Non ca avait été renouvelé pour 13 :) Et voici la preuve : http://www.imdb.com/title/tt1699748/episodes