Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Intruders. Saison 1. Episodes 2 et 3.

9 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Intruders

Critiques Séries : Intruders. Saison 1. Episodes 2 et 3.

Intruders // Saison 1. Episodes 2 et 3. And Here… You Must Listen / Time Has Come Today.


« What goes around comes around »
Au fond, Intruders n’est pas une mauvaise série mais disons qu’elle a du mal à nous donner envie de revenir. « And Here… You Must Listen » était bien meilleur que le pilote de la série. J’avais donc un peu d’espoir pour la série fasse les bons choix et aille dans la bonne direction mais finalement « Time Has Come Today », sans être totalement raté non plus, replonge dans les défauts de la série. Dommage. Après un premier épisode de mise en place de l’histoire de la série, Intruders tente donc avec ce second épisode de nous plonger un peu plus loin dans son histoire. Le but n’est pas de tout nous raconter au début et ça on le sait pertinemment puisque nous sommes dans une série alors les scénaristes se concentrent sur l’atmosphère de la série, à mis chemin entre divers univers et le tout fonctionne plutôt correctement. Il y a des tas de choses dans cette série, pas toujours très explicitent et à vouloir foncer dans les mystères sans vraiment nous en dire plus, je dois avouer que la série empêche le téléspectateur de se laisser aller avec la série. On en a envie, il y a du potentiel mais la porte est encore seulement entre-ouverte et l’on attend donc de la part de la série qu’elle se révèle un peu plus.

Bien entendu qu’il y a là dedans des aspects légèrement déjà vu et prévisible mais cela ne veut pas pour autant dire que l’on comprend vraiment ce que fait Intruders. Ce second épisode tente d’apporter à la série l’occasion de faire de belles choses, notamment au travers des mystères, de l’humour noir qu’il y a en filigrane (c’est d’ailleurs certainement ce qui rend un peu plus original cette série et je ne m’y attendais pas du tout). La série parle donc de tout un tas de choses, de secrets, de pouvoir, d’identité, des barrières qu’il y a quand il s’agit de cacher des secrets à d’autres, etc. Jack tente d’être au milieu de tout ça une sorte de vrai héros. Cela ne veut pas pour autant dire que le tout fonctionne aussi bien que l’on aurait pu le souhaiter. Car Jack a beau être un héros curieux, intéressant, il manque peut-être un petit truc pour rendre le tout encore un peu plus amusant à mon goût. John Simm est donc très bon, sombre mais aussi plein d’énergie. C’est ce qui rend son personnage intéressant pour le téléspectateur et donne forcément envie d’en voir un peu plus. Ensuite il y a Madison. C’est un personnage hypnotique qui tente plus ou moins de conceptualiser la série et ce qu’elle va raconter par la suite.

C’est pourquoi elle a plus de place dans ce second épisode. Mais voilà, bien que Intruders ne soit pas totalement ratée, il manque peut-être un petit quelque chose pour que la série puisse aller encore plus longtemps. C’est là que Shepherd tente d’apporter un peu plus de force et de folie à la série. James Frain est parfait pour ce rôle là mais je suis persuadé encore une fois que le potentiel de la série est encore à démontrer. S’en suit donc « Time Has Come Today », un épisode légèrement moins bon que le précédent. Le problème encore une fois c’est le fait que Intruders mette énormément de temps à nous révéler ce qu’elle est réellement. Je n’ai rien contre les séries qui cherchent à révéler les choses petit à petit. Je pense donc que la meilleure chose de cette série pour le moment c’est l’ambiance. L’ambiance est clairement bien gérée par les scénaristes et le casting, sans compter sur une mise en scène au poil. Mais c’est malheureusement le reste qui pèche. Ce qui est bête. Glen Morgan tente donc de donner à sa série une ambiance propre à ce qu’il sait très bien faire. J’aime beaucoup ce scénariste et même s’il ne sait pas toujours très bien s’y prendre avec ce qu’il peut faire ces dernières années, il n’en reste pas moins bon.

Son remake de Those Who Kill n’était pas tellement réussi mais là aussi il avait su installer une ambiance. Les ambiances de ses épisodes de X-Files étaient très souvent réussies (avec l’aide de James Wong) et c’est ce que l’on a envie de voir, tout simplement. On ne sait donc pas encore beaucoup de choses de cette série, notamment la raison qu’il y a derrière tout ça. C’est un mystère logique dans une série mais dans le cas de Intruders, je trouve que c’est un énormément mystère dans le sens où l’on ne sait pas beaucoup de choses de la série et du coup… on ne peut que se demander ce qui se passe réellement. Ensuite nous avons Sheperd. On a l’impression que Intruders tente de faire quelque chose de ce personnage. Mais il manque encore quelque chose. La scène avec Madison parlant d’ « Ave Maria » était par exemple une bonne scène, mais uniquement d’un point de vue de l’ambiance car la série est finalement toujours aussi mystérieuse. Les deux grands mystères de la série ne semblent en tout cas pas prêts de nous raconter quoi que ce soit de plus pour le moment. Les réponses n’arrivent donc pas aussi rapidement que l’on devrait l’attendre (après tout il n’y a que 8 épisodes alors il va falloir qu’ils commencent à en révéler beaucoup plus sur les mystères de la saison).

Note : 5/10. En bref, du potentiel malheureusement pas toujours exploité.

Critiques Séries : Intruders. Saison 1. Episodes 2 et 3.

Commenter cet article