Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Les Experts - Ce n’est qu’un au revoir

26 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : CSI Trilogie

Critiques Séries : Les Experts - Ce n’est qu’un au revoir

Les Experts // Saison 14. Episode 22. Dead in his Tracks.
SEASON FINALE


Si le coup des cannibales il y a de ça deux épisodes augurait un season finale sous le signe de la chair découpée et mangée, finalement CSI a décidé de ranger les couteaux de cuisine et sa version d’Hannibal pour une histoire bien différente. En effet, à l’ouverture de l’épisode nous plongeons en 1989 afin de suivre comment un groupe de jeunes enfants s’est retrouvé à la tête d’un magot mais également d’un meurtre. Tout cela va rapidement nous emmener dans une histoire de nos jours alors que l’un est retrouvé mort. Forcément, ce cas de la semaine était légèrement décevant par rapport à ce que j’ai l’habitude de voir dans la série, surtout que l’on a l’impression que finalement cet épisode évolue de façon un peu trop mécanique. Il n’y a pas vraiment de place laissée aux bonnes surprises ce qui n’arrange pas le téléspectateur que je suis. Bien au contraire, quand je vois la bonne lancée sur laquelle était CSI et que je vois ce season finale, je me demande ce qui est réellement passé par la tête des scénaristes. Surtout qu’en parallèle ils tentent de développer la psychologie d’un personnage aussi vieux que les murs de la série : Jim Brass. En effet, Gulifoyle, qui est l’un des premiers piliers de la série s’est retrouvé au centre de cet épisode alors que sa fille a fait une tentative de suicide.

C’était une façon de conclure l’histoire de ce personnage mais je pense que Brass et Gulifoyle méritaient vraiment mieux comme sortie. On sent que les scénaristes n’étaient pas très inspirés, peut-être car Brass n’a jamais été aussi important que certains personnages de la série comme par exemple Nick ou Sara. Mais cela ne veut pas pour autant dire qu’il n’a pas son intérêt. Bien au contraire car je sais qu’il a eu ses moments de gloire dans la série alors qu’au travers de certaines enquêtes il avait su montrer sa fermeté ou encore le fait qu’il était capable de faire quelque chose de différent par rapport aux autres. Le départ de l’acteur de CSI m’avait beaucoup surpris et du coup, je ne savais pas vraiment quelle idée me faire de son départ de la série. Brass n’était pas suffisamment important par rapport à Nick ou Sara mais cela ne veut pas pour autant dit qu’ils devaient dire au revoir à la série de la sorte. Petit à petit le casting original de CSI est donc en train de déserter, certainement car la famille actuelle est un peu trop différente pour eux et que les liens qui s’étaient tissés avec les anciens ne sont plus du tout les mêmes avec les nouveaux. Je peux le comprendre. Le départ de Marg Helgenberger il y a deux ans de ça avait même fait beaucoup de mal à la série.

Je dirais même que son départ est l’une des choses les plus terribles qui soit arrivé à CSI depuis le départ de Grissom. Grissom, un personnage que l’on ne reverra jamais dans la série (je ne me fais pas vraiment d’idées) mais qui me manque toujours autant. D.B. a beau avoir son style, c’est loin d’être celui de Grissom, surtout que William Petersen a fait l’identité de la série et pas les autres. Pour en revenir au cas de la semaine de cet épisode, il s’achève en cul de poule, sans grand intérêt. Surtout quand à côté on invite Treat Williams, on est clairement en droit de se dire qu’ils vont se servir de lui judicieusement mais c’est tout le contraire de ce qui se passe dans cet épisode. Il n’y a rien de bien intéressant et les interactions avec les divers personnages manquent donc cruellement de force et de sensibilité. Pour une fin de saison de CSI, je crois que l’on a ici l’un des plus mauvais épisodes de fin de saison de toute l’histoire de la série (et c’est le 14ème du genre tout de même). Si je suis content du fait que cette fin de saison ne cherche pas le cliffangher à tout prix, l’ensemble manque cruellement de simplicité et puis le cas de la semaine, aussi mauvais soit-il vient ruiner quelque peu ce qui aurait pu être un très joli adieu à Jim Brass.

Note : 3.5/10. En bref, fin de saison très décevante pour CSI.

Critiques Séries : Les Experts - Ce n’est qu’un au revoir

Commenter cet article