Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : New York, Unité Spéciale - Bébé Benson

27 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : SVU

Critiques Séries : New York, Unité Spéciale - Bébé Benson


New York, Unité Spéciale // Saison 16. Episode 1. Girls Disappeared.
Généralement, il est rare d’être déçu d’un premier épisode de saison de SVU. Je n’ai même pas le souvenir d’avoir été déçu par un premier épisode de saison de toute l’histoire des 16 saisons de la série. Ce qui est énorme mais qui est aussi la preuve du renouvellement constant de la série. Certes c’est parfois aidé par des double épisodes lancés avec le dernier épisode de la saison précédente ou bien avec le départ de tel ou tel personnage mais peu importe, le plaisir reste malgré tout entier. Avec du travail, la saison 15 était devenue à mes yeux l’une des plus réussies de toute l’histoire de la série. Elle avait su abuser de certains filons (pourtant très bons) mais aussi mettre en avant le personnage de Benson, de sa chute aux enfers à son retour parmi nous. Maintenant qu’elle est mère, les choses changent et surtout la série tente de nous offrir une occasion de voir les choses légèrement différemment. Le cas de la semaine est un écho au dernier épisode de la saison précédente après que la prostituée devenue témoin, Ellie, ait été retrouvée morte. Son fils était alors devenu orphelin et Olivia avait alors accepté de prendre en charge cet enfant. On sent au début de l’épisode qu’elle est prête pour devenir mère et je trouve ça terriblement beau.

La série cherche à nous attendrir de façon très différente de ce qu’elle a l’habitude de faire dans le registre. On a beau savoir que Benson est une femme qui a beaucoup de charme et qui sait s’y prendre avec les enfants, c’est maintenant l’occasion pour elle de nous le prouver réellement. De plus, pourquoi s’en priver étant donné que cela fonctionne très bien. Noah est donc un enfant parfait pour elle car il n’est pas non plus juste né ou encore dans le ventre de quelqu’un (notamment de Benson). Beaucoup de séries (notamment policière) ont choisi de donner naissance à des enfants. Cela se fait bien souvent au travers de l’héroïne qui tombe enceinte (Bones, etc.) et qui donne par la suite naissance à un petit bébé. Sauf que ce n’est jamais une bonne idée car les histoires de bébé c’est tout ce que je déteste dans les séries. Mais ici c’est différent car l’on ne passe pas par le processus de Olivia Benson enceinte (ce qui aurait réduit considérablement l’impact de femme forte qu’elle a, qui va sur le terrain, etc.). Je suis donc très heureux de voir que SVU se sert à merveille de Noah comme d’une façon nouvelle d’aborder un personnage que l’on connaît par coeur (mais pas comme ça, tout simplement).

Côté cas de la semaine, cette histoire de prostituées permet encore une fois de mettre en avant les émotions d’Olivia, surtout que ce cas se doit d’apporter un peu d’émotions. Les émotions sont palpables et c’est donc une très bonne nouvelle. Je dois avouer que je n’en attendais pas moins de la part de SVU. C’est aussi l’occasion de donner à Nick une place un peu plus importe alors que l’on se rend compte à quel point Nick est quelqu’un qui a largement de quoi faire. L’an dernier on avait déjà pu avoir un aperçu du personnage et de la panade dans laquelle il pouvait se retrouver (même si j’avais été déçu que le dernier épisode de la saison ne lui donne pas l’occasion d’en faire encore un peu plus et donc de se concentrer sur ses problèmes). Car tous les flics de SVU ont des problèmes. Ils sont tous très différents cependant. C’était au final un très solide épisode qui permet à la série de développer de nouvelles relations (Olivia et Noah) mais également de nous plonger au coeur d’une affaire (certes en lien avec la saison précédente) mais avec de belles émotions que l’on peut facilement ressentir. C’est même l’un des trucs qui me surprend toujours autant avec cette série, le fait qu’elle puisse nous toucher autant de façon instantanée.

Note : 8/10. En bref, émotions garanties.

Critiques Séries : New York, Unité Spéciale - Bébé Benson

Commenter cet article