Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Ray Donovan. Saison 2. Episodes 11 et 12.

30 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Ray Donovan

Critiques Séries : Ray Donovan. Saison 2. Episodes 11 et 12.

Ray Donovan // Saison 2. Episodes 11 et 12. Rodef / The Captain.
SEASON FINALE


Je dois avouer que cette fin de saison 2 de Ray Donovan m’a laissé un peu pantois. D’un côté j’ai beaucoup aimé et de l’autre j’ai trouvé ça légèrement décevant. Tout commence avec Ray, qui commence à faire en sorte que tout aille pour le mieux si jamais il se fait arrêter et puis Mickey poursuit ses petites aventures. D’ailleurs, je dirais que Mickey, dans son aventure presque en marge de tout le reste de la saison (et donc de ces deux épisodes) est au sommet de son art. J’aime beaucoup ce qu’il fait dans cet épisode car son histoire de braquage était tout de même assez ironique en soi. Et le fait qu’il se retrouve avec aussi peu de liasses à la fin (pour un aussi gros braquage, un aussi gros coffre) c’était encore plus cocasse. Mais mine de rien, Mickey est quelqu’un d’intelligent et c’est pour ça que l’issue lui sera favorable alors qu’il va gagner à une course de chevaux dans « The Captain ». C’est bien la preuve qu’au fond, même si Mickey n’a servi strictement à rien durant toute la saison, il aura au moins servi à quelque chose dans ces derniers épisodes. Pourquoi pas, surtout que je ne m’y attendais pas du tout.

Je me demande également comment tout cela va bien pouvoir évoluer dans la saison 3 que nous prépare déjà Showtime (sans Ian Biederman cette fois qui a quitté son poste de showrunner). Surtout que de nouvelles perspectives sont en marche avec presque une inversion des rôles. Toute l’histoire de Cookie Brown par exemple est mine de rien une sale affaire et une bonne idée. Je ne sais pas trop pourquoi mais d’un côté je trouve ça particulièrement bien construit et inspiré mais de l’autre je trouve que cela manque un peu de punch tout simplement. Mais ce qu’il y a de drôle tout de même c’est que Ray fait preuve d’une belle intelligence, mettant en scène tout un tas de choses histoire que tout cela ne s’achève pas forcément dans le bon sens. Pour lui, tout va bien aller cependant car l’on sait pertinemment que de toute façon Ray va toujours s’en sortir. Le héros d’une série qui porte son nom ne peut pas mourir. Le face à face avec Cookie dans « The Captain » était mine de rien assez drôle. Il ne dure pas très longtemps mais permet de montrer une fois de plus la suprématie du personnage, le fait qu’il est increvable, intouchable et que rien ne peut vraiment l’atteindre. Il va même parvenir à faire en sorte que deux personnes s’entretuent.

… Bon, pour un million de dollars c’est vrai que ce n’est pas si mal que ça. Ensuite, Ray Donovan s’amuse également avec la famille Donovan. Mickey n’est donc clairement pas le seul. Abby va trouver des joints dans la chambre de Conor. Forcément, les choses changent au sein de cette famille et dans « Rodef », les choses évoluent dans un sens assez intelligent. Abby tente de prendre soin de sa famille pendant que Ray envoie plus ou moins tout valser de son côté. Ce n’est pas bête après tout, surtout quand on voit que finalement Abby a été la seule personne à avoir réellement de l’intérêt pour tout le monde, même pour Ray au début de la saison quand ce dernier était dans un état dépressif. Avec ces deux épisodes on a clairement l’impression de voir un mariage encore le cinéma de Francis Ford Coppola et peut-être aussi un peu de celui des frères Coen. Il y a des situations plus cocasses que d’autres et certains qui font vraiment dynastique et qui nous mettent en scène les personnages comme des faces à faces de parrains mafieux. Je me demande si au fond ce n’était pas l’idée qu’il y avait derrière Ray Donovan dès le départ. Mais au début la série était complètement différente.

C’est au fil des épisodes et surtout dans cette seconde saison qu’elle a appris à grandir et à évoluer. Dans le dernier épisode, Ray est clairement le grand héros mais au delà de ça, il y a aussi tout un tas de choses qui vont changer, la mort de Cookie Brown, Avi qui tue Kate dans sa maison à Boston, Re-Kon qui sait au sujet de Snowflake (mais comme elle a menti à la police… ), etc. Tout cela m’a donc beaucoup plus, car l’on sent que Ray Donovan est en train de construire ici sa propre identité et ce qu’elle doit vraiment devenir au fil des épisodes. Ainsi, cette saison 2 de Ray Donovan s’achève sur une bonne note bien que je reste encore septique vis-à-vis de certains personnages et certaines intrigues qui ne vont pas forcément au fond des choses.

Note : 6.5/10. En bref, fin de saison assez réussie pour Ray Donovan.

Critiques Séries : Ray Donovan. Saison 2. Episodes 11 et 12.

Commenter cet article

joleucarre 26/01/2015 14:18

oups hight castle est juste arrivé désolé

delromainzika 01/02/2015 23:10

Pas de soucis :)

joleucarre 26/01/2015 14:13

absolument d accord avec cette critique une de mes séries préférée
quid de la critique de the man in the high castle ?