Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Ray Donovan. Saison 2. Episodes 7 et 8.

2 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Ray Donovan

Critiques Séries : Ray Donovan. Saison 2. Episodes 7 et 8.

Ray Donovan // Saison 2. Episodes 7 et 8. Walk this Way / Sunny.


Connor a donc maintenant un an de plus et tout le monde est content. Je dois avouer que j’aime beaucoup l’histoire de Connor dans cet épisode dans le sens où cela permet à la fois de faire revenir Tommy, de jouer la carte du père qui offre une voiture, sans compter que l’on se pose encore des questions sur Connor et que cela ne semble pas prêt d’être terminé. Ray Donovan est une série perspicace quand il s’agit de parler des Donovan et elle nous le prouve encore une fois, surtout que Connor Donovan est certainement l’un de mes personnages préférés. J’adorais ce personnage l’an dernier et je trouve qu’il est donc toujours aussi bon dans le registre. Connor a envie d’avoir une petite fête pour son anniversaire avec toute sa famille (inclus son grand père). C’était une façon comme une autre de permettre à tous les membres de la famille Donovan de se retrouver autour d’un évènement qui ne pouvait que rassembler tout le monde (bien évidemment). C’est difficile de savoir pourquoi Connor a voulu une fête d’anniversaire en famille au premier abord mais au fond je pense qu’il aime sa famille et qu’il a envie de la voir ensemble, soudée, et pas en train de se donner des coups de couteau dans le dos.

Mais c’est aussi une façon de rappeler que Connor est tout seul dans sa vie et qu’il n’a donc que sa famille pour le sortir de cette terrible situation et le résultat est forcément au rendez-vous. Si la famille Donovan est actuellement à son plus mauvais, ils vont tenter d’oublier leurs discordes le temps d’une soirée et même si c’est difficile, j’ai trouvé amusant de voir tout le monde si heureux. Par ailleurs, Abby va choisir de ne pas coucher avec Jim mais elle a malgré tout passé la soirée dehors. Tout ce qui pouvait arriver de pire aux Donovan arrive donc au moment de l’anniversaire de Connor. Au delà de l’histoire d’Abby qui n’aura pas tant de conséquences que ça finalement (et je suis d’ailleurs très surpris), Connor va insister pour que Mickey soit invité et ce dernier va amener Claudette. Tout cela était assez cocasse dans son ensemble et je ne m’attendais pas du tout à ce que Ray Donovan aille dans cette direction mais peu importe. Par ailleurs, Terry va enfin mettre en place le fait qu’il veut vendre le club de boxe et partir en Ireland. Sauf qu’il va apprendre que Ray utilise l’endroit pour blanchir de l’argent depuis des années, ce qui fait de Terry un criminel par omission lui aussi. Mais bon, on est aussi en droit de se demander comment Terry pouvait penser que le club faisait de l’argent.

Mickey est toujours aussi stupide vis-à-vis de sa famille mais de toute façon c’est aussi ce qui fait certainement son charme. Je ne peux pas en vouloir à Ray Donovan de continuer à rendre Mickey aussi bête. C’est au contraire une bonne idée. En tout cas, après avoir été détruite par Daryll, Connor va rendre la voiture à Mickey. Après tout, il n’a que 14 ans… il faudra attendre encore deux ans avant qu’il puisse réellement conduire. Pour ce qui est des intrigues annexes (Steve Knight notamment), cela arrive encore une fois au mauvais endroit au mauvais moment pour tout le monde sauf pour le téléspectateur qui ne peut que prendre littéralement son pied. Cet épisode est à mon sens ce que cette saison 2 a pu nous offrir de meilleur pour le moment et j’ai hâte de voir de nouveaux épisodes qui réunissent toute la famille Donovan, créant des liens mais aussi déliant les langues. La scène finale de l’épisode où Ray se met à danser avec son fils était un moment très différent de ce que l’on peut attendre de Ray Donovan. La série est si sombre la plupart du temps qu’un moment comme celui-ci apparaît clairement comme une (bonne) surprise amusante. S’en suit donc « Sunny », un épisode différent qui tente de donner à la série l’occasion de revenir dans sa propre mécanique.

Lee Drexler est de retour de sa lune de miel et va passer un contrat concernant la musique de Marvin avant de revenir dessus. Cookie n’aime pas trop ça et l’on peut la comprendre. Forcément les choses s’accélère alors et Ray entre dans la danse. Cependant, ce que je retiens surtout c’est le face à face entre Cookie et Lee. C’était certainement l’un des moments les plus drôles de l’épisode. Le côté du lifting franchement c’était une bonne idée. En s’éloignant de toute cette histoire de FBI avec ces deux épisodes, Ray Donovan parvient à nous offrir quelque chose de bien plus passionnant et de complètement différent. Ces deux épisodes sont donc là pour étudier les personnages et la façon dont ils évoluent dans la série. C’est soigné et l’on retrouve donc le drama familial que Ray Donovan doit être. La scène finale était même assez puissante encore une fois dans « Sunny » comme dans l’épisode précédent. On sent que la série cherche à nous toucher et à nous donner envie de nous attacher aux personnages (alors que cela ne coule pas forcément de source au premier abord). Cet épisode laisse dans un premier temps Mickey de côté ce qui est un très bonne idée, surtout que Mickey ne servait pas à grand chose au fond ces derniers temps sauf dans l’épisode précédent.

Et l’on n’avait pas besoin de forcer plus. Bien au contraire. Son histoire dans l’épisode est donc assez annexe ce qui permet de se concentrer sur le reste. Kate va avoir la confirmation que la petite amie de Sully n’était pas du tout un témoin protégé et le fait qu’elle réalise que Ray lui a menti va forcément créer de l’animosité. Si au fond rien n’est parfait le tout fonctionne malgré tout très bien et l’on ne pouvait pas demander mieux de la part de Ray Donovan. Si dans l’épisode précédent Abby et Jim ce n’était pas encore fait, dans cet épisode c’est maintenant chose faite. Je me demande ce que cela va donner d’ici la fin de la saison mais cette histoire pourrait bien ruiner à la fois Ray, mais aussi un peu plus Abby. La relation qu’elle a avec Ray n’est de toute façon pas très saine et l’on sait très bien que ce n’est pas non plus la parfaite relation amoureuse que l’on peut voir. Bien au contraire, on sent que c’est une relation beaucoup plus convenue qui n’est là que pour satisfaire l’un des partis. Je me demande par ailleurs comment Ray va réussir à se sortir de la terrible situation de la fin de « Sunny ». C’était un épisode qui change complètement la dimension de la saison et je suppose que cela sera un bon moyen pour faire revenir l’intrigue du FBI sur le devant de la scène (même si ce n’est pas forcément ce qui m’enchante le plus au premier abord).

Note : 8.5/10 et 6.5/10. En bref, du brillant au plus classique, Ray Donovan surprend mais ne va pas toujours au bout des choses.

Critiques Séries : Ray Donovan. Saison 2. Episodes 7 et 8.

Commenter cet article