Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rectify. Saison 2. Episode 10. Unhinged.

3 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Rectify

Critiques Séries : Rectify. Saison 2. Episode 10. Unhinged.

Rectify // Saison 2. Episode 10. Unhinged.
SEASON FINALE


Cet épisode est l’une des choses les plus merveilleuses que j’ai pu voir cette année. Rectify est vraiment une série brillante, pleine de surprises et de ressources mais ce qui fait la force de cet épisode c’est certainement cet aveu de Daniel à l’issue de l’épisode qui change d’un coup d’un seul le ton de l’épisode et sa musique. On passe donc d’une musique d’ambiance assez posée à quelque chose de brutal, proche de ce que la série avait déjà pu voir plus tôt cette saison quand Daniel avait eu un excès de colère et que la musique au violon se voulait nerveuse. Les dernières images de l’épisode se déroule sous le coup de cette musique toujours aussi nerveuse qui nous laisse entendre que Rectify ne sera plus jamais comme avant. Je trouve aussi rassurant le fait que la série est déjà renouvelée pour une saison 3. Je n’aurais certainement pas supporté qu’elle soit annulée. C’est aussi la première fois que l’on voit Daniel Holden confesser le meurtre d’Hanna Dean dans la série. Une scène terrifiante et préparée avec beaucoup de simplicité. Le but n’était pas de transformer ce moment dans un tas d’artifices. Du coup, le fait que cela soit une scène assez simple rend le tout encore plus brillant et surtout prenant. On est pendu aux dires de Daniel. Surtout quand il pose tout un tas de questions menant par la suite à sa confession.

Une confession qui transforme Daniel tout d’un coup en quelqu’un de froid. Le lieu, les personnes qui l’entoure, le regard de ces personnages, etc. Tout cela rend forcément le tout encore plus intense et il est vraiment difficile de savoir où est-ce que Rectify veut réellement nous emmener mais peu importe, elle nous y emmène malgré tout. Cet épisode ne cherche pas forcément à conclure la saison ou quoi que ce soit de la série. Mais au fond cela a toujours été comme ça. Même l’issue de la première saison n’était pas une conclusion en soi. Cela appelait à une suite, comme ici où les dernières images de l’épisode posent tout un tas d’interrogation sur le destin de chacun. Et surtout comment chacun va bien pouvoir réagir par la suite. L’ouverture de l’épisode se faisait pourtant de façon très légère et pleine d’amour et de belles images. En effet, la relation entre Daniel et Tawney venait enfin se frayer un chemin dans la série et je dois avouer que j’ai adoré. Le tout fonctionne terriblement bien grâce à la belle énergie des scénaristes, des images. La réalisation a toujours été un point fort dans Rectify mais c’est aussi un ensemble de choses qui fait que le tout fonctionne.

Notamment les dialogues très travaillés, ou encore la prestation des divers membres du casting et notamment Aden Young, brillant du début à la fin (et notamment dans cet épisode). Je me demande bien si les Emmys vont nominer Rectify, Aden Young ou quelqu’un de cette série. Il y a tellement de belles choses à récompenser (même la réalisation ou encore l’écriture). Cet épisode parvient plus ou moins à nous introduire tout un tas de nouvelles choses et je dois avouer que j’aime beaucoup ce qu’ils font. Au delà de tout ça, cet épisode cherche aussi à nous montrer le vide dans tous ses sens possibles. Car justement, la perte de quelque chose, de quelqu’un, la solitude, etc. ce sont des thématiques que la série adore manipuler et elle fait toujours tout ça de façon brillante. La relation entre Tawney et Ted Jr est aussi très absente. On sent qu’il y a un manque chez eux, notamment d’un point de vue physique et cela peut se comprendre. Mais tout cela c’est aussi l’occasion de parler des problèmes de ce couple et de façon brillante, tout simplement. Il est difficile de parler de cet épisode, aussi brillant soit-il et de mettre des mots sur les émotions qu’il nous fait vivre. Car c’est bien plus qu’un épisode car il y a quelque chose que l’on vit avec les personnages et ce n’est pas que que la révélation de Daniel.

En effet, il y a bien évidemment tout le reste. Que cela soit Tawney, Ted Jr, Jon (dont le face à face avec Jared à la fin de l’épisode me laisse assez pantois dans le sens où j’attends forcément un peu plus), sans compter sur Janet perdue (et cela colle encore une fois avec le vide, la non présence, etc.). Amantha est elle aussi au coeur des négociations (« If you want me in your life, you’re going to have to reach out to me. And I won’t hold my breath. ») alors qu’elle se sent déconnectée de Daniel (alors que l’an dernier les choses étaient différentes et puis c’est elle qui a tout fait pour sortir Daniel de prison). Rectify peut être une série brillante et c’est aussi ce qui me terrifie. Pourra t-elle rester aussi brillante l’année prochaine ? Réponse prochainement je suppose.

Note : 10/10. En bref, un épisode brillant, parmi ce que j’ai vu de plus beau cette année.

Critiques Séries : Rectify. Saison 2. Episode 10. Unhinged.

Commenter cet article

Pascal 14/07/2015 15:30

Salut :)
Je voulais savoir si tu comptais critiquer la saison 3 de Rectify ( qui vient de démarrer ) ?

delromainzika 15/07/2015 22:41

Bien évidemment :)