Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Sons of Anarchy. Saison 7. Episode 1. Black Widower.

11 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Sons of Anarchy

Critiques Séries : Sons of Anarchy. Saison 7. Episode 1. Black Widower.

Sons of Anarchy // Saison 7. Episode 1. Black Widower.


La saison 7 de Sons of Anarchy est la dernière, c’est celle de la quête de Jax pour le meurtrier de sa femme. Ce n’est pas un parcours très simple, à la fois pour le téléspectateur qui assiste à l’ascension exponentielle de la violence mais aussi pour les personnages qui entourent Jax et qui se rendent compte du fait que leur chef de bande est en train de perdre la boule. La scène finale de l’épisode est d’ailleurs très symbolique mais elle est d’autant plus terrifiante. Sur fond d’une reprise de Bohemian Rhapsody de Queen - magnifique reprise d’ailleurs -, nous assistons à une scène de torture sans précédent. La série ne se fait aucun cadeau et surtout pas au téléspectateur. Le but est clairement de mettre en avant la violence. C’est à double tranchant car à la fois cela peut être une façon de trop nous en montrer mais dans un autre sens, je trouve que cela correspond à merveille à l’esprit des Sons qui n’ont jamais pris le temps de tourner leur langue dix fois dans la bouche avant de faire quoi que ce soit. Les Sons sont donc de retour plus en forme que jamais. Enfin, en forme d’un point de vue folie. Car le but est clairement de transformer le groupe en un groupe sans pitié, au sang froid, capable de tout et notamment pour suivre la vengeance de Jax.

Ce dernier ne se laisse aucun répit alors que l’on sent qu’il est à bout de nerf. Cet épisode débute dix jours après les événements de l’épisode final de la saison 6 (et donc de la découverte du corps de Tara). On découvre donc la situation. Jax est en prison au début de l’épisode et tente de se faire des amis (la scène est d’emblée très violente et l’on sent que Sons of Anarchy veut nous dire que cette saison ne va pas être celle de la rédemption mais de tout le contraire). Juice se cache chez Wendy, Gemma s’occupe de Able et Thomas, le club continue d’être le club et Tara est malheureusement toujours décédée. Ce qui transforme cet épisode ce n’est pas seulement la violence mais la manière dont celle-ci est mise en scène. En effet, toutes les grandes scènes de violence de cet épisode sont mises en scène de façon silencieux (on n’entend pas les cris, la peur, etc.) avec en fond une musique bien plus calme. La mise en scène est merveilleuse et permet aussi de transformer chez le téléspectateur tout ce que l’on voit à l’écran en des scènes particulièrement violente. Car le téléspectateur imagine tous les cris. La musique et le silence sont souvent bien pire que tout.

Et là c’est bel et bien le cas. La violence a de toute façon toujours été un élément essentiel de Sons of Anarchy mais peut-être encore plus cette année alors qu’il est prévu que cela soit l’année la plus sombre de la série. Je suis loin d’être contre de toute façon. Il faut bien que la série nous dise que Jax ne va pas bien du tout et quoi de mieux que de faire remonter en lui ce qui était tout ce qu’il voulait justement arrêter. L’an dernier la série avait tenté de transformer le club en quelque chose de légal, loin des trafics en tout genre. Cela n’avait pas vraiment fonctionné, mettant la vie de tout le monde en danger. Comme quoi, peut-être que ce que voulait faire le père de Jax ne pouvait pas fonctionner du tout. J’ai donc logiquement hâte de voir où est-ce que la série va bien pouvoir nous emmener par la suite. Elle fait de très belles choses dans cet épisode, mais aussi peut-être l’erreur de ne pas prendre son temps et de vouloir trop en faire tout de suite. J’espère que la suite de la saison sera un peu mieux narrée, sans avoir besoin de nous dire à quel point tout se doit d’être violent constamment. Alors qu’il y a aussi besoin de nous expliquer des choses, des états d’âme, etc. Il y a aussi tout ce qui se passe avec Juice, Gemma, etc. J’ai envie de plus. J’ai hâte que les mensonges de Gemma lui retombe dessus tout de même. Car en tuant Tara, elle se retrouve forcément dans une bien sale position. Son fils va t-il oser la tuer ?

Note : 7/10. En bref, retour violent pour Sons of Anarchy.

Critiques Séries : Sons of Anarchy. Saison 7. Episode 1. Black Widower.

Commenter cet article

baja 30/05/2015 21:19

J'adore sons of anarchi/je ne peux pas m'en passer:c'est ma drogue.Surtout que ça ne s'arrête jamais car j'en serais malade.J'aimerais tent voir les acteurs en face moi...

BiquetAigri 11/09/2014 20:25

Oui l'épisode était très violent. Mais on a l'habitude avec la série, je pense notamment à la mort de Opie ou le meurtre de la fille de Tig (là j'ai été vraiment traumatisé).

Ils rentrent dans une spirale infernale, le spectateur ne pourra que souhaiter la mort de ce club au final.

alex 11/09/2014 19:24

Si je peux me permettre, on ne voit rien de la scène de torture. Ça joue avec un montage parallèle et ellipses, on est là au début et à la fin. Tu ne peux pas dire qu'on nous en montre trop. Pourquoi cette censure d'ailleurs? La violence est censée être impactante, froide. Pourtant, on ne la voit que très peu dans cette scène. Étonnant.

delromainzika 11/09/2014 19:36

Je n'ai pas dit que je n'ai pas aimé. Et pas qu'ils montrent trop de la scène de torture de fin mais trop de violence du début à la fin d'un coup d'un seul. C'est brut on a l'impression que l'on ne veut pas nous montrer Jax effondré ou le début de sa colère