Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 6. Episode 1.

22 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Good Wife

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 6. Episode 1.

The Good Wife // Saison 6. Episode 1. The Line.


Si mettre Cary en prison est forcément une bonne idée pour débuter la saison c’est aussi une façon de faire en sorte que Alicia, Diane, Kalinda et Cary se retrouvent tous plus soudés que jamais alors que l’an dernier, on ne pouvait pas dire que c’était les meilleurs amis du monde. Malgré cette petite facilité qui va permettre de rassembler ces quatre personnages au même endroit, j’ai tout de même beaucoup aimé le résultat. L’épisode s’appuie sur deux éléments très importants dans The Good Wife : la justice et Alicia Florrick. En effet, pour ce qui est de la justice, la série a toujours su s’y prendre. Elle connaît très bien le monde de la justice et elle sait très bien utiliser la justice américaine à son avantage. On se retrouve donc avec des cas intelligents gérés de façon intelligente. Arrêter Cary pour trafic de drogues c’est tout de même assez cocasse mais c’est aussi quelque chose qui va le mettre dans une situation désespérée. Dans un premier temps au commissariat où il ne va pas avoir droit à son coup de téléphone, simplement car la police a décédé de faire un peu de zèle. Il se trouve cependant que c’est le même commissariat que celui où travaille Sophia Russo (quelle excellente idée que de faire revenir Kelli Giddish sur le devant de la scène, bien plus pertinente que Jordana Spiro tout de même).

L’idée ici est donc de mettre en scène toute l’arrestation de Cary afin de faire en sorte que le téléspectateur soit agrippé aux membres de son fauteuil et qu’il ne les lâche pas jusqu’au bout. Pari réussi et je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à ce que cela prenne cette forme. Le résultat est aussi que Lemond Bishop débarque dans l’épisode afin à la fois de sauver Cary (même si au fond on va se rendre compte du fait que ce n’est pas aussi simple que prévu) mais aussi pour remettre sur le devant de la scène le fait qu’il est un personnage important de l’histoire. En parallèle, Cary doit tenter de contacter Alicia afin qu’elle puisse le représenter et parvenir à le faire sortir. Pour se faire il va tenter de faire en sorte que Lockhart Gardner Canning soit contacté et que forcément Alicia soit prévenue par la suite. Alicia va débarquer avec Finn Polmar (toujours incarné par Matthew Goode). Tout se passe très bien jusqu’au moment où Finn s’en prend personnellement à Cary. J’ai hâte de voir le procès de Cary dans le sens où ici Finn fait tout pour que Cary reste en prison le plus longtemps possible (même s’il sait très bien qu’il n’a rien fait). Tout cela pour faire payer à Alicia une nouvelle fois quelque chose.

L’an dernier, The Good Wife avait déjà tenté plus ou moins de rapprocher Finn et Alicia. Je pense que cet épisode vient de nous faire comprendre que cette relation n’est pas à l’ordre du jour et qu’elle pourrait probablement ne jamais l’être (comment pardonner un tel affront). Dès qu’Alicia arrive avec un argument ou quelque chose pour aider Cary, on se rend compte que finalement le tout prend une forme bien plus sinistre pour lui par la suite. C’est fou car le pauvre ne méritait probablement pas ça. En tout cas pas à mes yeux. Cet épisode permet en parallèle de gérer le départ de Diane. Elle annonce à Louis et David Lee qu’elle va prendre sa retraite. Ils n’en croient pas un mot et pensent au fait que Diane pourrait bien quitter Lockhart Gardner Canning pour … Florrick Agos et qu’elle pourrait prendre sous son aile quelques gros clients (ce qui permettrait alors à la firme d’être la plus grande du pays dirigée par des femmes). J’adore la façon dont David Lee et Louis tentent de faire en sorte que les clients restent chez eux. C’est impressionnant la place du second degré dans cette série et je ne pourrais jamais dire à quel point je suis heureux de ce retour. En effet, The Good Wife parvient ici à faire tout ce que j’attendais d’elle. L’épisode écarte plus ou moins le cliffangher pour nous mettre dans le feu de l’action.

Tous les personnages sont réuni, et l’affaire de Cary va forcément avoir un impact à court (et long) terme sur la suite de la saison. Je me demande comment ils vont pouvoir le faire sortir de prison cependant car les charges contre lui sont tout de même assez impressionnantes : trafic de drogues ? Le pauvre. Il ne méritait vraiment pas ça. Enfin, il y a toujours cette petite histoire politique qui agit comme un serpent de mer. Eli demandait à la fin de la saison précédente à Alicia si elle voulait se présenter pour le rôle de State’s Attorney. On sait pertinemment qu’elle gagnerait cette place haut la main. Le fait que Cary se retrouve en prison pourrait la motiver à prendre cette place (même si cela serait aussi plus ou moins l’éloigner de ce qu’elle fait actuellement). L’intérêt de cette partie de l’épisode il n’est pas chez Eli, loin de là, ou même de la décision en attente d’Alicia, mais chez Marissa, la fille d’Eli. Je crois que Sarah Steele est parfaite et j’ai déjà envie d’en voir plus. Surtout qu’elle n’a pas froid aux yeux (être capable de demander à quelqu’un si elle porte une culotte tout de même).

Note : 10/10. En bref, un retour sur lequel je n’ai rien à redire si ce n’est que j’ai déjà hâte de voir la suite. The Good Wife s’impose encore une fois comme la meilleure série actuellement diffusée.

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 6. Episode 1.

Commenter cet article