Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Killing (US). Saison 4. Episode 4. Dream Baby Dream.

6 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Killing

Critiques Séries : The Killing (US). Saison 4. Episode 4. Dream Baby Dream.

The Killing (US) // Saison 4. Episode 4. Dream Baby Dream.


Ce que je trouve de fascinant dans cet épisode, mis à part sa fin surprise, c’est le fait qu’il nous plonge petit à petit dans la froideur et la folie de l’univers de cette école militaire tout en resserrant petit à petit l’étau autour de Holder et Linden. Les deux ont énormément de souci à se faire alors que Reddick a enfin mis la main sur le corps qu’il voulait. Son petit sourire en coin à Linden et Holder qui sont complètement paniqués et livides, c’était jouissif. Cette scène finale est marquée dans le marbre mais c’est aussi le signe que la vie des personnages de The Killing est en train de plonger petit à petit vers le bas. On a donc la découverte de Reddick mais aussi quelque chose qui en parallèle est assez émouvant. D’un côté nous avons Jack, le fils de Linden qui débarquait dans l’épisode précédent et que sa mère avait complètement oublié. Dans cet épisode elle va tenter de passer du temps avec lui mais c’est toujours les mêmes reproches et ce moment où elle va lâcher ce qu’elle a sur le coeur : le fait qu’elle a un boulot et qu’elle ne peut pas le laisser tomber. Mais son fils va être plus calme et va confronter sa mère dans une scène particulièrement émouvante pour le téléspectateur : Jack est renié par son père et sa belle mère et s’il arrivait quelque chose à sa mère alors il serait tout seul.

D’un autre côté nous avons Holder qui tente de joindre les deux bouts entre le choc d’avoir couvert un meurtre avec Linden mais aussi l’envie d’en finir et de tout dire. Mais Holder ne veut pas craquer même si c’est le maillon faible entre les deux personnages et alors il se complait dans la drogue, etc. La suite de la saison sera forcément décisive vis-à-vis de nos deux personnages mais cet épisode tente petit à petit de nous démontrer que leur vie n’a pas besoin de ça. Que la découverte de ce corps est un peu vécu comme un coup de massue par Linden et Holder alors que Reddick vit ça comme une vraie victoire. Je me demande comment va se dérouler la suite de la saison mais je suppose qu’il y aura des tentatives de la part de Holder et Linden de camoufler encore une fois leur implication, une bonne fois pour toute. Mais cela ne va pas fonctionner et Holder pourrait alors se sacrifier pour Linden. Quoi qu’il en soit, il y a une énorme surprise qui nous attend et j’ai hâte de la découvrir. Car ma tête est en train d’élaborer toutes les stratégies de fin possible et imaginable. Je suis sûr que je suis là côté de la plaque mais peu importe.

L’autre grande surprise de l’épisode c’est bien évidemment toute cette histoire de brutalité qu’il y a dans l’école militaire. Kyle est en train de perdre la boule ou en tout cas on tente de lui faire croire qu’il est en train de perdre la tête. C’est aussi la première fois que Rayne semble être quelqu’un avec du coeur. Le moment où elle parle avec Kyle de façon très calme et presque maternelle est l’un des moments les plus étranges mais les plus fascinants de l’épisode. On sent qu’au fond, derrière sa carrure de femme sans coeur, elle a finalement beaucoup de compassion pour ces enfants et elle les aime, tout simplement. Le fait que le personnage soit un peu moins sévère dans cet épisode permet aussi de voir un autre visage du personnage. Je ne sais pas ce que les scénaristes tentent de faire d’elle mais peu importe, ça fonctionne sur moi. Du côté de Kyle, il pense que l’on veut l’assassiner. C’est tout de même quelque chose de terrible pour quelqu’un comme lui mais le tout fonctionne très bien car la peur est retranscrite à l’écran. Kyle est perdu, livide lui aussi, un peu comme s’il se posait des questions sur lui même et qu’au fond le choc de l’épisode précédent (Linden lui faisant vivre la scène de crime chez ses parents) avait été une révélation, creusant un peu plus en lui sa folie.

Et j’aime bien cette idée, surtout que Kyle est clairement le personnage innocent par excellence que l’on veut briser pour qu’il fasse quelque chose de terrible à la fin. Il pourrait même tuer Linden. Ce serait presque le pire des gestes que ferait The Killing mais au fond cette série est capable de tout. Surtout pas de s’achever de façon heureuse. Ensuite il y a aussi toute cette scène de gifles qui est assez violente. Sans compter le fait que la vie dans cette école n’est vraiment pas simple et Kyle est en train d’être poussé à bout. Psychologiquement il n’en peut plus et c’est pile poil le moment pour qu’il fasse une bêtise. Mais laquelle ? Telle est la question.

Note : 10/10. En bref, choquant et brillant tout simplement.

Critiques Séries : The Killing (US). Saison 4. Episode 4. Dream Baby Dream.

Commenter cet article

4evaheroesf 07/09/2014 17:20

Bonne critique mais je surpris qu'à ce stade que tu n'ais pas encore compris l'histoire.

delromainzika 07/09/2014 21:00

Ah ^^ Je sais pas . Je verrais bien :)

Mais sinon pour qui a commis le meurtre, je pense déjà avoir la réponse. Mais on verra ça dans les 2 derniers épisodes (que je n'ai pas encore vu)

4evaheroesf 07/09/2014 20:58

Entre Rayne, les élèves et Kyle.
Dès le premier épisode, ma famille a deviné toute l'histoire de cette saison, ce qui a un peu gâché le visionnage.

delromainzika 07/09/2014 20:12

Ah. Pour qui a tué j'ai des doutes, ensuite pour ce qui se passe à l'école, je ne vois pas à quoi tu fais référence ^^

4evaheroesf 07/09/2014 19:43

Qui a tué la famille et ce qui se passe à l'école.

delromainzika 07/09/2014 17:49

Compris l'histoire ?