Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Strain. Saison 1. Episode 11. The Third Roll.

23 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Strain

Critiques Séries : The Strain. Saison 1. Episode 11. The Third Roll.

The Strain // Saison 1. Episode 11. The Third Roll.


Depuis quelques épisodes, notre petit groupe se rapproche de plus en plus du grand Maître, celui qu’ils doivent éliminer d’après Abraham afin de pouvoir éliminer les autres vampires qu’il a pu engendrer. Cette réflexion n’était pas bête mais il ne faut pas non plus penser que le Maître va être facile à capturer et à tuer. Mais cet épisode est avant tout une sorte de Creep avec des vampires. En effet, dans cet épisode on se retrouve dans les vieux tunnels du métro où toutes les créatures entourent notre petite bande de personnages. Ils n’ont qu’un choix : avancer droit dans la gueule du loup avec leurs lampes à UV. Sauf que le face à face tant attendu avec le Maître va avoir. La façon dont il tient Eph entre ses mains était assez drôle, surtout quand on voit à quel point les lampes à UV ne lui font pas vraiment de mal au premier abord. En parallèle de tout ça nous avons Gus qui retourne à la maison afin de retrouver son frère Crispin et sa mère sauf que ces deux là sont maintenant des vampires et tout d’un coup, Gus va se transformer en chasseur de vampires. Car après tout, en voyant son frère et sa mère dans cet état, il s’est maintenant forgé une vraie âme de chasseur. La façon dont la série met tout cela en scène était plutôt médiocre. J’aime beaucoup le personnage de Gus mais ses actions, en marge du reste, n’ont pas encore grand intérêt.

De ce fait je me demande donc ce que The Strain lui réserve réellement. Surtout que de ce point de vue là je n’ai pas réussi à être toucher autant que la série ne semble vouloir que l’on soit toucher (et c’est vraiment dommage). Mais bon, après tout Guillermo del Toro n’a jamais été le plus grand maître des émotions mais bel et bien des univers fantastiques maîtrisés et The Strain reste une série maîtrisée de ce point de vue là. En effet, visuellement elle est toujours aussi splendide et soignée. Del Toro avait donné des indications aux scénaristes mais surtout aux metteurs en scène afin que la série ne ressemble pas à autre chose que la vision qu’il pouvait en avoir quand il a écrit les livres dont est inspiré la série. Mais le problème vient donc peut-être des intrigues annexes de la série qui semblent ralentir le rythme de façon ultra artificiel. Si Gus est un personnage qui pourrait être amené à devenir intéressant dans une saison 2, il ne l’est pas encore et alors que l’on arrive petit à petit à la fin de la saison je me demande s’il était un vrai bon pari. Ensuite il y a Zack et Mariela. Là aussi la série semble cruellement manque de matière pour rendre le tout aussi intéressant que le reste et c’est bien dommage car j’aimerais bien que cette aventure soit un peu plus percutante.

Par ailleurs, cet épisode laisse donc de côté Eichorst, peut-être pour le meilleur. Le but n’est après tout n’est pas encore de se concentrer sur lui mais bel et bien sur la quête de notre petit groupe pour retrouver le Maître. Le face à face va avoir lieu mais il a être de courte durée et si Abraham semble savoir où est-ce qu’il se cache, il se cache au milieu d’un groupe de vampires assoiffés de sang alors forcément cela risque d’être un exercice assez périlleux mais pourquoi pas. Finalement cet épisode n’était pas mauvais du tout mais disons que le problème vient de toutes ces petites intrigues annexes qui viennent gangrener un peu plus la place de l’intrigue principale de la série. Eph et Nora forment un vrai bon duo. J’aime beaucoup leurs interactions, bien plus que celles que les deux peuvent avoir avec les autres. Je me demande aussi si finalement Abraham n’est pas un personnage qui va disparaître à la fin de la saison. Son petit mal de crâne n’était à mon sens pas anodin et le fait qu’il soit prêt à se jeter dans la gueule du loup non plus. Est-il infecté ? Je me le demande bien. The Strain a beaucoup de choses à nous dire mais avec des intrigues secondaires comme celles de cet épisode, on a une vraie overdose. Dommage.

Note : 7/10. En bref, dommage que les intrigues secondaires soient aussi déconnectées et peu intéressantes.

Critiques Séries : The Strain. Saison 1. Episode 11. The Third Roll.

Commenter cet article

Biquet 23/09/2014 20:44

J'ai trouvé cet épisode vraiment mauvais. La partie dans le métro était plutôt sympa mais les intrigues secondaires m'ont données envie de fermer l'épisode.

4evaheroesf 23/09/2014 19:25

L'équipe part enfin à la recherche du Maître dans une ville plongée pour la première fois dans une ambiance "apocalyptique".
Mais comme d'hab, zéro intérêt et émotion pour la plupart des personnages.
Abraham se fond malheureusement dans le décor, Gus est toujours aussi déconnecté,
Eph et Nora entraînent Zack et la mère alzheimer au fond du trou.
Reste Vasily et sa bombe pour sauver l'épisode.

Bilan : mon côté maso a encore de beaux jours.
9/20

delromainzika 23/09/2014 23:58

Je ne pense pas que le but soit d'être une série touchante en fait. Quand on voit ce qui se passe avec Gus. Il ne sert pas à grand chose et l'implication émotionnelle ne fonctionne pas. Del Toro n'est pas un pro des émotions en même temps