Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Z Nation. Saison 1. Pilot.

13 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Z Nation

Critiques Séries : Z Nation. Saison 1. Pilot.

Z Nation // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Avec le succès de The Walking Dead, l’incursion des chaînes dans le monde des zombies n’a pas forcément porté ses fruits. En effet, Amazon avait tenté une adaptation série de Zombieland sans succès et NBC avait même déterré Babylon Fields, un projet abandonné en 2007 par CBS et repris l’an dernier par NBC sans le commander en série. Mais cette année Syfy s’est lancé dans Z Nation, une série originale produite par The Asylum, cette société qui produit déjà la saga des Sharknado et autres téléfilms Syfy du samedi soir. On pouvait donc s’attendre à une série délirante et c’est ce que l’on a. On est donc très loin de l’aspect visuel léché de la série de AMC mais plus proche d’un jeu vidéo de la décennie précédente. Cela donne un côté archaïque assez fun au pilote qui enchaîne les surprises. Si j’avais été plus ou moins spoiler du destin de Mark Hammond à cause d’une annonce de casting pour Constantine (Harold Perrineau n’aurait probablement pas pu faire les deux séries), ce n’est pas bien grave car le plaisir (aussi coupable soit-il) reste entier. Tout au long cet épisode assume sa folie et le fait qu’elle veut être l’anti-The Walking Dead. Dès qu’une scène semble être un peu plan-plan dans la forêt c’est pour mieux faire apparaître une horde de zombies.

Trois ans après qu'un virus ait ravagé les Etats-Unis, un seul homme est immunisé contre l'infection. Le futur de l'humanité dépend de lui, mais le terrible secret qu'il cache pourrait mettre en danger l'équipe chargée de le transporter de New York à la Californie.

Car oui, côté zombies on est servi. Que cela soit un car d’enfants transformés en zombie, un bébé zombie (aussi flippant qu’excellent) ou encore un étang rempli de zombies prêt à piquer un sprint, c’était tout simplement jouissif. Ca tire dans tous les sens, même quand cela ne sert plus à rien de tirer (notamment lors de la mort de Mark, la scène veut vraiment jouer la carte boucherie à l’arme à feu). C’est fun et l’on retrouve donc ici tout l’esprit d’une série que Syfy peut produire. Car je n’ai jamais demandé à Z Nation d’être une brillante série avec une vraie réflexion psychologique, juste de nous montrer des zombies et d’exploser ceux-ci au fil du voyage qui doit mener notre petite équipe en Californie. Un but mystérieux qui ne cache pas grand chose. Ce n’est pas quelque chose qui va me donner envie de revenir en somme puisque c’est plutôt le reste, tout ce que l’on voit à l’écran qui semble tout droit sorti d’un jeu vidéo où tout est permis et où aucune vraie règle n’est établie. Exploser des zombies dans tous les sens ce n’est pas un règle. Le casting n’est pas meilleur non plus, cabotinant à droite et à gauche mais donnant justement au pilote son ambiance décontractée de série qui assume le fait qu’elle est une série Z.

Syfy est bien plus connue aujourd’hui pour ses téléfilms de seconde zone tellement mauvais que cela en devient finalement efficace qu’il fallait s’attendre à une série de cet acabit où tout ce qui se passe se veut clairement plus divertissant que réellement bon. Le but n’est pas de nous parler des problèmes urinaires de quelqu’un ou de pleurer la dépouille d’un homme que l’on a connu comme le héros tout au long d’un épisode. Non, c’est tout le contraire. Les scénaristes veulent que l’on prenne notre pied avec ce que l’on a sous les yeux. Karl Schaefer (Ghost Whisperer, Dead Zone) a compris que pour séduire un téléspectateur de cette chaîne il ne faut pas compliquer les intrigues (Defiance, Haven) et faire des trucs que tout le monde peut comprendre. Du coup, toute cette histoire pseudo militaire qu’il y a derrière n’a aucun intérêt. Elle est simplement là pour justifier le voyage de notre équipe vers la Californie et donc la future rencontre avec de nouveaux zombies fraîchement fabriqués pour notre plus grand plaisir. Etant donné que tout le monde peut mourir dans cette série (en témoignera Mark), j’espère qu’ils vont nous offrir encore plus de surprises de ce genre là. On se rapproche donc ici bien plus d’un Planète Terreur que d’un The Walking Dead et cela me va complètement.

Note : 6.5/10. En bref, ce premier épisode est fun. On explose du zombie à toutes les sauces. Jouissif.

Critiques Séries : Z Nation. Saison 1. Pilot.

Commenter cet article

Charlie 14/09/2014 20:36

Ohlalalala que c'est mal joué.. Le seul et bon acteur meurt.. Youhouuuuu

delromainzika 15/09/2014 01:16

Comme Sharknado, il ne faut pas regarder ça pour le jeu des acteurs :)

Tristan 13/09/2014 17:27

J'pense que j'vais tenter ! J'aime bien cette ambiance :3