Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Gone Girl, ma femme a disparue

9 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Gone Girl, ma femme a disparue

Gone Girl // De David Fincher. Avec Ben Affleck et Rosamund Pike.


Ces derniers jours j’ai fait le pari de lire en une semaine seulement le livre Les Apparences de Gillian Flynn avant d’aller voir son adaptation, Gone Girl, au cinéma. Il se trouve que j’ai réussi à finir le livre seulement 15 minutes avant le départ de ma séance. J’ai eu chaud et cela m’a surtout permet de voir quelles différentes il y avait entre la fin dans le film et la fin dans le livre. Les deux fins ont été écrites par Gillian Flynn qui s’est occupée de l’adaptation de son roman pour David Fincher. Généralement, quand un écrivain vient adapter son livre pour le cinéma, et qu’il est à l’origine du scénario, on est en droit de faire confiance. Quoi qu’il en soit, on est face à l’un des meilleurs films de l’année, sans problème, et surtout l’un des meilleurs films de David Fincher. Certes, le Monsieur n’a pas la filmographie la plus riche mais il sait très bien s’y prendre dans les films tordus de ce genre. Il met alors tout ça en scène en gardant le découpage du livre, alternant les chapitres sur Nick et ceux sur Amy. Le tout est raconté avec beaucoup de fluidité. Le scénario y est forcément pour beaucoup mais la réalisateur de David Fincher est harmonieuse. Il y a un vrai souci du détail qui happe le spectateur du début à la fin. Pour tout vous dire, je n’ai même pas vu passer les 2h30, et c’est rare au cinéma.

A l’occasion de son cinquième anniversaire de mariage, Nick Dunne signale la disparition de sa femme, Amy. Sous la pression de la police et l’affolement des médias, l’image du couple modèle commence à s’effriter. Très vite, les mensonges de Nick et son étrange comportement amènent tout le monde à se poser la même question : a-t-il tué sa femme ?

Au delà du fait que ce film est rutilant et flamboyant en apparence, il faut avant tout saluer la prestation de Rosamund Pike. Cette dernière est à glacer le sang. Je dois avouer que je ne regarderais plus jamais l’actrice de la même manière. Elle a su me surprendre et même plus encore. Le fait est que son personnage est attachant au début du film, on ne sait pas vraiment quoi attendre de sa part, surtout que les doutes sont là et que tout porte à croire tout un tas de choses. Une fois que l’on apprend un peu plus de choses sur Amy, forcément les choses deviennent un peu plus prenante autour de son personnage, surtout qu’au fond elle a beau avoir voulu quelque chose, elle ne l’a jamais vraiment eu. Car elle a été bête, elle n’a pas tout prévu à l’avance. C’est en tout cas ce que l’on voit à l’écran. Petit à petit, le film parvient à nous captiver par sa façon de nous raconter l’histoire. D’un côté on suit le journal d’Amy, ses pensées et l’amour qu’elle a pour son mari. En face on a l’homme mystérieux qui n’a pas vraiment su prendre soin de son mariage comme il aurait le faire, qui a laissé tomber sa femme, etc. Tout cela permet de se dire que d’un côté on aime Amy et de l’autre on déteste Nick. Mais dès que le film change plus ou moins la donne alors tout prend une forme encore plus intéressante.

Car la mise en scène est inspirée, Rosamund Pike est brillante, Ben Aflfeck est lui aussi très bon alors que l’on a plutôt tendance à voir cet acteur comme quelqu’un d’un peu mono-expressif (et cela sert très bien le récit pour le coup dans ce film). C’est bien la preuve qu’au fond cet acteur est tout simplement très bon. Au fond, ce n’est pas facile d’adapter un roman en film. Beaucoup tentent de le faire mais l’issue est souvent ratée ou en tout cas pas vraiment à la hauteur de la demande. Alors que je connaissais déjà tout de Gone Girl (puisque j’avais déjà en tête les twists après avoir récemment terminé le roman), je pensais aussi m’ennuyer mais ce n’est pas du tout le cas. Bien au contraire, les images apportent une nouvelle vision des choses, un nouvel angle d’interprétation de l’histoire de son début jusqu’à la fin. On ne vit donc pas les choses de la même façon et j’ai trouvé ça à la fois troublant et merveilleux. Enfin, il y a quelque chose qui fonctionne aussi dans ce film c’est la façon dont les divers protagonistes vont s’enchaîner. Petit à petit on va apprendre à connaître de nouveaux personnages dans ce thriller viscéral, puissant, sombre et parfois même drôlement noir.

Note : 10/10. En bref, l’un des films de l’année, sans conteste.

Commenter cet article

Sarah 12/10/2014 22:37

Excellent!!! Rosamund Pike va gagner un paquet de récompenses, c'est évident, c'est mérité :)

Heya une comédie ? 11/10/2014 00:33

Merci pour cette critique. Personnellement j'ai eu un peu de mal à rentrer dedans avec l'histoire des flashback et cette musique de fond irritante. Mais dans l'ensemble cela reste un bon film avec parfois un peu trop d'humour burlesque voulu ou non dans ce thriller.