Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : On a Marché sur Bangkok, soupe thai

25 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : On a Marché sur Bangkok, soupe thai

On a Marché sur Bangkok // De Olivier Baroux. Avec Kad Merad et Alice Taglioni.


Kad Merad aura été a l’affiche cette année de deux des plus gros navets français de l’année. Après Supercondriaque, voici On a Marché sur Bangkok. Cette fois-ci, Kad Merad retrouve son comparse de toujours et grand ami Olivier Baroux. Ce dernier n’a jamais vraiment brillé par son cinéma, délivrant des comédies françaises formatées (même si je dois reconnaître Mais qui a tué Pamela Rose ?) mais je crois qu’il n’avait pas délivré un film aussi mauvais que On a Marché sur Bangkok. Il y a à manger et à boire, ça mange à tous les râteliers et malheureusement cela ne fonctionne jamais. A mis chemin entre Joséphine Ange Gardien en Thailande, le mauvais goût de la comédie française et tout un tas d’autres trucs particulièrement pompeux et mal fichus. Il se passe énormément de choses pourtant dans cette mixture indigeste mais tout est incohérent, ennuyeux et terriblement mauvais. On a l’impression, à chaque nouveau gag, de ne pas être le public cible du film. Je sais bien que la bande annonce était déjà un grand signe de la qualité de ce film mais après l’avoir vu je peux vous confirmer que rien n’a de sens et que l’on regarde un film qui tourne à vide. L’histoire ne tient pas la route, les personnages n’ont aucune alchimie et pourtant, Kad Merad au milieu de tout ça tente d’être attachant.

Serge Renart, un journaliste TV devenu has-been et Natacha Bison, une reporter de guerre écartée du métier parce que trop dangereuse pour ses collègues, se retrouvent obligés d’enquêter ensemble sur une affaire qui les mènera en Thaïlande à la recherche d’un des secrets les mieux gardés de l’histoire contemporaine.... Que s’est-il réellement passé pendant la retransmission télévisuelle de la mission Apollo 11, où pour la première fois, l’homme a posé le pied sur la Lune ?

Tant bien que mal, son personnage est bien trop mauvais pour fonctionne réellement. De ce fait, On a Marché sur Bangkok tombe dans la comédie légèrement grossière histoire de voir si le film ne peut pas séduire une certaine forme de public. Puis le film tente de passer ailleurs, dans le registre de l’émotion avec l’arrivée de cette petite fille qui est un vrai boulet. On ralenti alors le rythme et l’aventure pour nous mettre dans les pattes un personnage qui ne sert strictement à rien. Sans ce personnage, je pense qu’ils auraient pu faire quelque chose mais non. Ensuite le film tente de lorgner sur un côté aventure à la Indiana Jones. Sauf que rien n’est croyable, tout est irritant. La base même de l’histoire, cette histoire de 2 minutes coupées lors de la retransmission du premier pas sur la Lune. Voilà encore une idée bien mauvaise qui ne sert finalement pas à grand chose. On se rapproche alors parfois de 600 Kg d’Or Pur, un pur navet français avec Clovis Cornillac. Le capital sympathie de Kad Merad (car il en a) ne peut pas fonctionner à tous les coups et ici c’est complètement raté. Alors le film tente de s’appuyer sur Alice Taglioni, quelle erreur monstrueuse. Je n’ai rien contre elle mais je ne l’ai malheureusement jamais trouvé bonne actrice.

Avoir un joli minois ne fait pas tout. Mais une meilleure actrice n’aurait probablement rien changé à la crétinerie de On a Marché sur Bangkok. Olivier Baroux a beau être un ami de Kad Merad, j’aurais un peu honte si j’étais lui de l’avoir embarqué dans cette terrible galère qui ressemble plus à des vacances tous frais payés par le CNC à Bangkok qu’autre chose. A vouloir jouer sur tous les tableaux, le film tente de séduire des enfants tout en séduisant un public adulte, les blagues pipi caca et grossière s’entremêlent alors avec quelque chose de beaucoup plus enfantine. Du coup, on ne sait pas vraiment quel est le public visé. On ne peut pas vraiment dire que c’est pour les enfants étant donné que le film use et abuse de choses grossières et ce n’est pas forcément pour les adultes dans le sens où tout est bien trop crétin pour l’être, malheureusement. En tout cas, je ne vois pas du tout où est-ce que On a Marché sur Bangkok veut réellement en venir et je ne sais pas si j’ai vraiment envie de le savoir étant donné que le tout m’a surpris dans le très mauvais sens du terme. Quand on l’a dit qu’il était très mauvais, je ne m’attendais pas à un désastre pareil. Un conseil, fuyez tant que vous pouvez.

Note : 0/10. En bref, ça mange à tous les râteliers là dedans. Attention à l’indigestion.

Commenter cet article

Tonton Marcel 06/03/2015 10:48

Arrêtez tous de vous faire passer pour des pseudo-intello !!!
Supercondriaque et On a marché sur Bangkok, ne sont sûrement pas les films du siècle, mais on passe un bon moment de détente.
Les gens font de certains films, des films cultes ou la plupart des gens s'ennuient à mourir. Je me souviendrai toujours de "Manhattan" de Woody Allen, que notre prof de français considérait comme un chef-d'oeuvre et que j'ai trouvé d'une extrême platitude. De même que "Le fabuleux destin de Amélie Poulain", qui a tant fait parler de lui, tout simplement navrant, cela traîne en longueur et on a l'impression que le film dure trois heures !

Pour "On a marché sur Bangkok", on sait au départ à quoi on s'attend, un film sans prétention, à regarder en famille.

C'est un peu comme acheter un cheese-burger en espérant manger un tournedos Rossini et dire que c'était dégueulasse.

Il faut relativiser...

Et puis, la critique est facile, n'est-ce pas ?