Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Replicas, Funny Games

31 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Replicas, Funny Games

Replicas // De Jeremy Power Regimbal. Avec Selma Blair, Joshua Close et James d’Arcy.


On ressent chez Replicas l’envie de faire le nouveau Funny Games. L’ambiance s’en approche énormément et la tentative est assez louable. Mais le résultat n’est pas forcément à la hauteur de son inspiration. Disons que j’ai passé un agréable moment mais que j’aurais adoré que cela soit encore plus impressionnant. Visuellement, Jeremy Power Regimbal à qui c’est le premier film parvient à faire quelque chose d’assez efficace. Il utilise la musique, le scénario, tout ce qu’il y a autour de lui afin de rendre son film original. C’est plutôt une bonne chose, surtout que globalement je m’attendais à voir un véritable navet. La tension s’installe alors petit à petit, créant chez le téléspectateur une certaine forme d’oppression tout à son honneur. Il n’est pas facile de faire de bons films d’épouvantes. Celui-ci n’est pas toujours réussi mais disons que tout fonctionne en grande partie grâce à l’ambiance qui s’installe. Sans ça, Replicas ne serait tout simplement pas aussi intéressant. Cette tension malsaine se veut crescendo avec un final qui, sans être original, nous offre malgré tout la tension nécessaire et la conclusion demandée.

Après la mort accidentelle de leur fille de 6 ans, la famille Hughes quitte pour un temps sa vie urbaine et frénétique pour trouver le calme et le recueillement dans une maison de campagne, au milieu de nulle part. À leur arrivée, ils font la connaissance de leurs nouveaux voisins qu’ils décident d’inviter à dîner. Mais petit à petit, la soirée va se transformer en cauchemar éveillé car cette famille n’est pas tout à fait comme les autres…

Joshua Close, également au casting de Replicas, s’est occupé du scénario de ce film alors que l’acteur a déjà été bercé par quelques films d’horreur, ayant joué dans L’exorcisme d’Emily Rose ou encore Diary of the Dead. Mais ici il nous propose de nous plonger dans une ambiance légèrement différente, beaucoup plus pensante. Bien entendu, il n’est pas ici question de film de possession ou encore de zombies, comme il en fleurit des tas ces dernières années sur les écrans. Le but est de nous plonger dans un film d’épouvante très classique fonctionnant grâce aux adages du genre que l’on connaît déjà. Si l’on a beau connaître la mécanique elle fonctionne malgré tout très bien. Tout cela car en plus d’un scénario suffisamment bien ficelé, nous avons aussi un casting à la hauteur derrière. A commencer par Joshua Close (Fargo) justement qui nous plonge petit à petit dans son film. Mais c’est aussi Selma Blair (Sexe Intentions, Anger Management) dont le regard est suffisamment électrique pour nous donner envie d’en voir beaucoup plus. Sans parler de James d’Arcy (Those Who Kill, Journal Intime d’une Call Girl) lui aussi au sommet de sa forme.

Il faut bien avouer qu’il a la tête de l’emploi quand il s’agit de parler de méchants charismatiques. Enfin, il y a Rachel Miner (Supernatural, L’effet Papillon 3) qui, sous ses traits de jeune femme innocente cache en fait une femme complètement folle et ravagée. Jeremy Power Regimbal tente donc d’utiliser tout cela à bon escient et même si ce n’est pas parfait, le plaisir reste malgré tout entier. Replicas c’est le genre de films d’épouvante qui peuvent combler une petite fringale du genre. C’est ce dont j’avais besoin et c’est ce que j’ai trouvé. Etant un très grand adepte de films d’horreur et d’épouvante, je suis donc toujours ravi d’en découvrir de nouveau. Celui-ci mélange habilement ses styles (le thriller et l’épouvante) et c’est tout ce que l’on pouvait lui demander. Si la référence à Funny Games est appuyée (peut-être un peu trop), cela ne veut pas pour autant dire que Replicas ne sait pas s’en émanciper. Replicas ne marquera probablement la mémoire de personne mais il saura malgré tout vous divertir suffisamment au bon moment.

Note : 6.5/10. En bref, un Funny Games avec moins de moyen mais malgré tout très divertissant.

Date de sortie : 3 septembre 2014 - Directement en DVD

Commenter cet article