Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Arrow. Saison 3. Episode 1. The Calm.

10 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Arrow

Critiques Séries : Arrow. Saison 3. Episode 1. The Calm.

Arrow // Saison 3. Episode 1. The Calm.


Je pense que l’on sera tous d’accord pour dire que la seconde saison de Arrow était une belle réussite. Et la série se devait de confirmer cela avec ce début de saison 3 et pour le moment, je dois avouer que le résultat est clairement au rendez-vous. Les scénaristes ont su faire quelque chose d’assez singulier avec les personnages, voire de très réussi même. On se retrouve donc avec Oliver, au sommet de sa forme avec des personnages qui sont tous intéressant. Je pense que je n’avais pas du tout imaginer voir la série aller dans cette direction, notamment sur la fin de l’épisode et de baiser échangé. Disons que je n’ai jamais vu la relation entre Oliver et Felicity comme une romance potentielle. J’ai toujours vu Oliver et Laurel dans la tête et ce même si au fond cette dernière n’a jamais vraiment su m’exciter au point de me donner envie de revenir la voir. Mais d’un autre côté, c’est presque logique que les deux personnages s’associent aussi en privé car avec tout ce qui s’est passé précédemment, Felicity a été bien plus présente que Laurel. J’ai déjà hâte de voir un combat de coq entre les deux femmes afin de savoir qui remportera le coeur (et le corps) de notre très cher homme masqué. La série fait donc ici quelque chose d’étonnant qui nous plonge peut-être un peu trop rapidement dans le vif du sujet.

En effet, je ne sais pas du tout ce qu’il faut attendre de cette histoire mais j’ai presque peur d’être déçu. Déçu que cela ne soit pas l’issue logique et finale de Arrow. Car l’on sait aussi très bien que Arrow doit aller vers une relation entre Oliver et Laurel à la fin. Cela me rappelle un peu ce qui avait été fait avec Lana et Clark dans Smallville alors que l’on savait pertinemment que ce dernier était destiné à Loïs. Je me demande s’ils vont oser tuer Felicity à un moment dans la série afin qu’il aille une bonne fois pour toute vers Laurel. Au delà de ça, cet épisode est là aussi pour introduire les bases de la suite. Notamment avec Vertigo introduit sous les traits d’un Peter Stormare (The Blacklist) que l’on a tendance à voir de partout ces derniers temps. L’acteur est parfait dans ce rôle là, au bord de la caricature légère et amusante. C’est donc tout ce que j’attendais de la part de ce personnage, ni plus ni moins. Maintenant, ils vont devoir donner un petit coup de fouet au reste. Ensuite, nous avons toutes les petites histoires d’affaires et de business avec l’arrivée de Ray Palmer (incarné par Brandon Routh - Chuck, Chosen -), concurrent d’Oliver (forcément). En tout cas, j’ai hâte de voir ce qu’il va amener. On sent qu’il veut aller dans les pattes d’Oliver (notamment quand il va rendre une petite visite à Felicity dans son magasin d’électronique).

Brandon Routh est parfait pour ce rôle là, celui de l’homme d’affaires qui a envie de toucher un peu à tout, surtout quand cela concerne de très près Oliver. Cela change de ce que l’on avait pu voir l’an dernier avec Isabel. La série repose encore une fois ses bases sur ce que l’on a déjà pu voir précédemment. Les bases sont solides, entre la Team Arrow, le petit clin d’oeil à Barry Allen (bienvenu d’ailleurs), Roy qui a rejoint l’équipe (une bonne fois pour toute je l’espère) même si cela se fait sans Thea dans les parages (mais au fond ce n’est pas plus mal qu’elle soit absente), etc. Ce qui m’a beaucoup plu également c’est le moment où notre très cher papa flic va annoncer à la presse qu’il soutient au nom de toute les forces de l’ordre de Starling City celui que l’on appelle The Arrow. C’est une très bonne nouvelle qui change un peu la direction de la série. On risque donc d’avoir un univers peut-être légèrement moins sombre alors qu’il va devoir un peu moins se cacher, tant qu’il n’est pas vu comme un paria avec les forces de l’ordre (alors que c’était le cas précédemment). Ainsi, j’ai maintenant hâte de voir la suite de la saison tant ce premier épisode est excitant et propose une sorte de calme (comme le titre veut le dire) avant la tempête (qui devrait arriver incessamment sous peu).

Note : 8.5/10. En bref, solide retour pour une très bonne série.

Critiques Séries : Arrow. Saison 3. Episode 1. The Calm.

Commenter cet article