Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Arrow. Saison 3. Episode 2. Sara.

20 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Arrow

Critiques Séries : Arrow. Saison 3. Episode 2. Sara.

Arrow // Saison 3. Episode 2. Sara.


Encore une fois, Arrow brille par son intelligence dans sa façon de raconter son histoire. C’est constamment passionnant et même plus encore. On ne s’ennuie donc pas une seule seconde mais les scénaristes ont surtout trouvé un moyen de se renouveler constamment. La mort de Sara Lance est quelque chose de terrible mais c’est aussi une façon de mettre en avant quelque chose de rare dans cette série. En effet, il est rare de voir Arrow émouvante dans le sens de la perte d’un être cher. On avait eu l’an dernier la mort de Moira dans les morts terribles de Arrow mais cette année, celle de Sara Lance va permettre de confronter des personnages que l’on n’a pas forcément l’habitude de confronter. Je pense par exemple à Laurel et Oliver. Bien que les deux se soient déjà confrontés et que des émotions aient été développées pour l’occasion, « Sara » change énormément la donne et ce pour le plus grand plaisir du téléspectateur. Je ne m’y attendais pas du tout et forcément, le spectacle n’en est pas moins jouissif. Car ce qu’il y a de jouissif dans cet épisode c’est que l’on passe notre temps à être touché par ce qui arrive aux personnages, alors que le deuil est inévitable. Cela ne veut pas pour autant dire que cette mort n’a pas une erreur : celle de faire revenir le personnage simplement pour le faire disparaître. C’est un peu facile et expédié.

Mais c’est aussi une façon pour Arrow d’aller de l’avant et de nous proposer quelque chose de légèrement différent. Le début de la saison s’est fait dans le premier épisode sur les chapeaux de roues. Cet épisode prend alors le contre pied et nous propose quelque chose de beaucoup plus intimiste. Cela ne veut pas pour autant dire que les intrigues lancées dans le premier épisode sont oubliées mais disons qu’il y a une immense partie de Arrow qui se concentre sur des choses légèrement différentes. On a par exemple la révélation finale de l’épisode avec le retour de Thea. Cette dernière n’a pas disparu de la série, elle est simplement en train d’apprendre à se défendre comme une grande grâce à Malcolm. Je ne sais pas vraiment si c’est une bonne idée au premier abord mais quand on réfléchit un peu plus, on se rend finalement compte que c’est une brillante idée qui va permettre à la série de donner à Thea l’occasion de sortir un peu de sa carapace d’adolescente qui se voulait légèrement rebelle (contre sa mère, son frère, son petit ami, etc.). Tout n’est pas forcément réglé en un coup de cuillère à pot mais c’est en tout cas en très bonne voie pour la suite de la série et c’est tout ce que je pouvais demander de la part de Arrow (ni plus ni moins).

La façon dont Laurel gère l’histoire est tout de même très intelligent. On sent qu’elle est pleine de rage, qu’elle en veut à notre héros, qu’elle veut presque finalement tout laisser tomber. Je trouve tout de même merveilleux le fait que Laurel soit dans une catatonie aussi pesante. On sent qu’elle est à bout et cela change du personnage insipide que l’on nous servait surtout dans la première saison. Je me souviens qu’à cette époque là Laurel était l’une des grosses faiblesses de Arrow. Maintenant ce n’est plus vraiment le cas, bien au contraire, elle se transforme petit à petit et pourrait même devenir un atout à la longue. Mais l’atout charme et féminin de Arrow ce n’est pas Laurel. En ce moment c’est plutôt Felicity. Avec ce qui a été fait dans le premier épisode, l’épisode capitalise et se concentre donc énormément sur Felicity qui a elle aussi des choses à nous raconter. Notamment du point de vue émotionnelle. C’est quelqu’un qui partage énormément d’émotions et qui nous offre ainsi une prestation assez scintillante. Emily Bett Rickards est parfaite dans ce rôle là, bien que Katie Cassidy ne peut l’être sous les traits de Laurel. Je crois même que c’est de ce fait le personnage le plus affecté par la mort de Sara alors qu’au fond ce n’était pas quelqu’un de très proche de cette dernière.

Mais le fait est qu’elle est douée d’une immense empathie ce qui la rend aussi intelligente de ce point de vue là. En tout cas, je ne pouvais pas demander mieux de la part de la série et c’est une excellente nouvelle. Avec les autres intrigues et les autres personnages, la série ne tourne pas en rond. Je pense à Brandon Routh qui a un charisme que je suis en train de découvrir ici. Comme quoi. Ainsi, voici un excellent épisode ce que Arrow peut faire de très bon et je ne m’y attendais pas du tout.

Note : 9/10. En bref, excellent.

Critiques Séries : Arrow. Saison 3. Episode 2. Sara.

Commenter cet article

Nathan Drant 20/10/2014 23:24

Brandon Routh <3

Gleek 20/10/2014 18:26

Très bonne critique et très très bon épisode! Vivement la suite et surtout le cross-over avec The Flash (en espérant que ça fasse un peu décoller cette dernière qui a, pour l'instant un rythme un peu trop lent).

Sinon, j'espère vraiment qu'on pourra revoir Sara dans les flashbacks (peut être à Hong Kong?)