Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bad Judge. Saison 1. Pilot.

3 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Bad Judge

Critiques Séries : Bad Judge. Saison 1. Pilot.

Bad Judge // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Créée par Adam McKay (Saturday Night Live, Légendes vivantes), Anne Heche (The Michael J. Fox Show, 6 Jours 7 Nuits) et Chad Kultgen (L’incroyable Burt Wonderstone), Bad Judge est une comédie qui malheureusement n’est pas si excitante que ça. J’aime beaucoup Kate Walsh (Fargo, Private Practice) et ici elle semble s’amuser sauf que c’est la seule à s’amuser pendant que le téléspectateur se demande ce qu’il fait là. Cela me donne l’impression de revoir la catastrophe qu’était Rake l’an dernier FOX mais ici du point de vue d’une juge et pas d’un avocat. Le personnage de Kate Walsh, Rebecca Wright, est une mauvaise juge tout simplement comme nous le dit son titre. Et pour être sûr que l’on ait bien compris, ce premier épisode enchaîne les scènes où elle démontre qu’elle n’est pas quelqu’un de bien. Cela devient très redondant et irritant au bout à mon grand damne car j’avais vraiment envie de voir ici une comédie plus intéressante que les bande annonce ne le laissait penser. Les blagues sont globalement épuisées (notamment celles à connotations) et je dois avouer que j’aurais peut-être aimé voir quelque chose d’écrire plus intelligemment. Je ne demande pas à Bad Judge d’être intelligente mais seulement d’être écrite en pensant au téléspectateur qui est devant son écran et qui a envie de passer un bon moment.

Juge respectée à la Cour pénale, Rebecca Wright mène le soir et le week-end une vie de débauche, de post-adolescente pas du tout farouche, alors qu'elle a passé la quarantaine. Tous les hommes sont fous d'elle, mais sa peur panique de l'engagement l'empêche de faire autre chose que de jouer avec eux... avant de les jeter ! Elle aimerait bien se comporter enfin comme une adulte. Mais pas aujourd'hui, ni demain. En attendant, elle a un métier à exercer, malgré la gueule de bois et les coups de fil et SMS incessants de ses prétendants...

Quand on sait que le showrunner de la série a disparu en cours de route (comme annoncé début septembre), on est en droit de se dire qu’au fond, on comprend pourquoi Bad Judge est si mauvaise. J’ai cependant envie d’être indulgent avec une personne et c’est Rebecca. Au fond ce personnage complètement frappé, qui couche avec tout un tas d’homme (qui est d’ailleurs moteur de tout un tas de blagues ratées dans l’épisode - notamment une délivrée par Ryan Hansen -), alcoolique, etc. Au fond elle n’est donc pas vraiment au sommet de sa forme. Ce qu’il faut par ailleurs savoir c’est que Bad Judge a été modifiée. En effet, le premier pilote livré à NBC n’est pas celui que l’on a pu voir nous. Il y a eu de nombreux changements car apparemment le pilot original ne fonctionnait pas si bien que ça. Sauf que le résultat de ces changements ne fonctionne pas forcément mieux (en tout cas, on est loin d’être face à une bonne comédie). Alors que Bad Judge cherche à tout prix à nous faire rire avec la cuisse légère de Rebecca, moi j’aurais aimé que les personnages secondaires aient un véritable intérêt.

Et pour le moment, ce n’est pas vraiment le cas. Je dirais même que ce sont eux qui tirent la série vers le bas. J’aime bien Miguel Sandoval (Medium) mais son personnage dans Bad Judge est tout simplement ronronnant et pas très intéressant. J’aime bien Ryan Hansen (Veronica Mars) mais ici il n’est pas au sommet de sa forme. Je suppose donc que Bad Judge est avant tout une série écrite purement et simplement afin de mettre en avant le fait que Kate Walsh peut jouer la comédie. Ni plus, ni moins. Il y a peut-être de quoi faire évoluer la série dans une direction différente (mais j’estime qu’avoir eu la chance de retravailler un pilote est déjà une chance suffisante de tout faire pour nous plaire) mais je ne suis pas certain d’être là pour le voir. Disons que si je reviens ce sera uniquement pour Kate Walsh, ni plus ni moins, car elle n’est pas mauvaise dans le registre de la comédie. Bien au contraire. Elle tente même de boucher les trous de cette série qui respire la passoire. NBC n’a pourtant pas eu tord de commander cette comédie, ne serait-ce que pour Kate Walsh, sa popularité, etc. mais j’ai bien peur que cela soit un vrai soufflé déjà en train de tomber.

Note : 3/10. En bref, si Kate Walsh assure, tout ce qui l’entoure ne fonctionne pas. Dommage.

Critiques Séries : Bad Judge. Saison 1. Pilot.

Commenter cet article