Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Black-Ish. Saison 1. Episode 2. The Talk.

5 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blackish

Critiques Séries : Black-Ish. Saison 1. Episode 2. The Talk.

Black-ish // Saison 1. Episode 2. The Talk.


Le premier épisode en faisait trop sur les différentes cultures entre blancs américains et afro-américains. Je ne dis pas que la série ne peut pas le faire mais disons qu’ils auraient peut-être dû se concentrer aussi sur la dynamique familiale qu’il y avait derrière. J’aurais largement préféré quelque chose du style de Tout le Monde Déteste Chris. Mais avec ce second épisode, je dois avouer que j’ai découvert une version de Black-ish que je préfère largement. C’est la preuve qu’au fond un pilote de comédie n’est jamais vraiment la bonne définition d’une série. Le fait que cet épisode soit très différent de ce que l’on avait pu voir dans le pilote m’a aussi permis de voir autre chose dans le potentiel de Black-ish. On retrouve ici tout ce qui fait le succès des comédies de ABC. C’est bien construit, bien écrit, drôle par occasion. C’est tout ce que je pouvais demander de la part de la comédie en somme. Le fait que Andre était constamment en train de faire face à ses différences culturelles et à son envie de démontrer qu’il est différent ce n’était pas ce que je préférais mais cet épisode était justement drôle et réussi car les scénaristes savent utiliser leur univers familial à bon escient. Je me demande si au fond ce second épisode n’a pas été écrit afin de coller avec Modern Family, son lead-in.

Ce qui n’est pas bête dans le sens où pour qu’il y ait des chances de succès, Black-ish doit se confondre avec les autres comédies du carré sitcom. Et c’est ce qui se passe. L’épisode parvient à nous raconter un peu plus de la vie de chacun des personnages ce qui est remarquable mine de rien et ce à quoi je ne m’attendais pas du tout. En effet, je ne m’attendais pas nécessairement à ce que la série aille dans cette direction avec ses personnages mais je suis ravis de voir que c’est très réussi. Notamment dans la relation entre Andre et Junior, son fils. Toute cette histoire de sexe aurait très rapidement pu tourner à la comédie bas de plafond qui ne cherche pas vraiment à nous faire rire intelligemment mais seulement grassement. Fort heureusement que les scénaristes ne sont pas tombés dans le piège et même plus encore, cela fonctionne car dans cette histoire de « The Talk » justement, il cherche toujours une façon de compenser certains de ses propres manques. Notamment quand il choisit d’ôter son t-shirt avant que la discussion ne soit engagée afin de prouver qu’il est à l’aise. La ligne de dialogue qu’il y a derrière ça était même hilarante « Just a comfortable man with no shirt on talking to his son about nasty stuff ». C’est un très solide gag et ce n’est pas le seul de l’épisode. Il y en a encore une bonne petite galerie.

Junior - « It’s patchy but I feel like things are gonna get crazy down there! »

C’est la preuve que finalement le pilote de Black-ish n’était pas forcément ce que la série allait réellement devenir par la suite et tout cela me plaît. Ce n’est pas tout, on a aussi Rainbow qui tente de passer du temps avec Zoey. C’était une petite histoire assez cocasse même si au fond ce n’est pas aussi bon que Andre et son fils (surtout que ce dernier a un petit béguin pour… Helen Mirren). Je demande donc à voir beaucoup plus si finalement Black-ish peut tenir sur la longueur et nous délivrer quelque chose d’aussi efficace durant 22 épisodes (car je vois mal comment ABC ne pourrait pas donner une chance à la série de faire ses preuves sur 22 épisodes tant pour le moment l’audience est assez bonne). On n’oublie pas non plus Jack et Diane. Ils sont jaloux que leurs aînés aient droit à plus d’attention. C’est clairement le genre de choses que l’on peut voir dans une telle série. Black-ish est donc en train d’évoluer dans une bonne direction (enfin, je suppose).

Note : 6.5/10. En bref, un bon second épisode. Comme quoi.

Critiques Séries : Black-Ish. Saison 1. Episode 2. The Talk.

Commenter cet article