Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Black-ish. Saison 1. Episode 6. The Prank King.

31 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blackish

Critiques Séries : Black-ish. Saison 1. Episode 6. The Prank King.

Black-ish // Saison 1. Episode 6. The Prank King.


Pour Halloween, la famille Johnson a pour habitude de se déguiser en Jackson Five. Tout le monde interprète l’un des membres du groupe mythique. C’est une fois de plus un moyen pour Black-ish d’associer son image de série parlant de culture afro-américaine à quelque chose de légèrement plus cocasse. Car le but de cet épisode va bien évidemment être de mettre Halloween sur le devant de la scène avec cette histoire de tromperies afin de faire peur à chacun des membres de la famille. Dre va notamment faire les frais d’une référence à Paranormal Activity de façon très cocasse, c’est d’ailleurs probablement ce qu’ont raté les frères Wayans avec leur franchise A Haunted House premier du nom. Halloween est certainement l’un des meilleurs moments pour les comédies et les séries de manière générale avec Thanksgiving et Noël bien évidemment. C’est généralement le moment où les sitcoms nous délivrent sont les épisodes les plus drôles soit les épisodes les plus touchants. J’espère donc que parmi les prochains épisodes de Black-ish, il y aura un épisode touchant car j’ai bien envie de voir ce que la série peut réellement faire dans ce registre là. Alors que nous ne sommes qu’à l’épisode 6, je trouve que pour le moment la série a su prouver qu’elle était l’une des meilleures nouveautés de la saison.

C’est une série qui en plus d’être drôle est rapidement attachante. Cet épisode permet à toute la famille de se retrouver autour d’une seule et même histoire. C’est un test pour moi qui adore les comédies familiales où tout le monde se retrouve autour d’une seule et même histoire. C’est un test qu’avait passé avec brio Trophy Wife, autre comédie de ABC, annulée l’an dernier après seulement une saison. Je sais bien que la série aurait très bien pu faire beaucoup plus de ce point de vue là mais Black-ish délivre malgré tout quelque chose de cocasse et même quelque chose d’inattendu. Car tout fonctionne dans cet épisode et je ne m’attendais pas du tout à ce que toute la famille soit aussi bien mise en avant que ça. C’est tout de même fascinant de se dire qu’une série comme celle-ci peut réellement prendre tout son sens quand tout le monde raconte la même chose, ensemble. La cohésion de groupe fonctionne d’ailleurs pour toutes les comédies qui existent. Je pense par exemple à une comédie comme New Girl où tout fonctionne bien mieux quand tout le monde se retrouve autour de la même histoire. Mais pour en revenir à la famille Johnson, ils adorent tout s’amuser à tromper l’autre avec une ânerie.

C’est une façon de démontrer également à quel point la famille a une dynamique propre et qu’elle fonctionne. L’alchimie se développe donc encore une fois et Black-ish sait s’en servir comme il se doit. Je ne m’attendais pas du tout à ce que la série nous plonger dans un tel univers, de façon aussi intelligente tout en restant drôle mais voilà, Halloween était donc un choix judicieux comme premier épisode spécial cette année pour cette comédie. La relation entre Andre et Rainbow est là aussi en train de devenir une relation assez cocasse dans son ensemble, surtout dans le cold open, hilarant à souhait. Il faut bien avouer que Rainbow est pleine d’énergie à revendre et qu’elle sait parfaitement maîtriser cette énergie. Mais Andre n’a aucun problème à se moquer de sa femme, quand cette dernière ne va pas vraiment réussi à le faire. Mais malgré tout ça, c’est une dynamique qui est rapidement devenir attachante. C’est important de se sentir proche d’une série. Si Pops vient à manquer de l’épisode, il ne m’a mas manqué à moi. Après tout, Laurence Fishburne n’a pas besoin d’être là dans tous les épisodes de la série tout le monde. Peut-être que la meilleure idée de blague reste celle des jumeaux. J’en ri encore.

Note : 8/10. En bref, un excellent épisode une fois de plus.

Critiques Séries : Black-ish. Saison 1. Episode 6. The Prank King.

Commenter cet article