Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Boardwalk Empire. Saison 5. Episode 4.

1 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Boardwalk Empire

Critiques Séries : Boardwalk Empire. Saison 5. Episode 4.

Boardwalk Empire // Saison 5. Episode 4. Cuanto.


Sacré Al Capone ! Tout de même, ce personnage est quelqu’un d’important et d’intéressant dans une série comme celle-ci. Il n’a pas toujours eu une grande place comme Nucky, notamment car ce n’était pas prévu d’être le héros, mais à certains moments de la série les choses se corsent et se concentrent donc un peu plus sur des personnages comme celui-ci. Surtout quand Luciano rend une petite visite à Al Capone afin de lui proposer de s’associer. Mais c’est sans compter qu’il va reconnaître Van Alden et que les choses vont donc se dérouler de façon différente que celle qu’ils avaient imaginé. Van Alden est un autre personnage que j’aime beaucoup dans Boardwalk Empire et la série s’en sert encore une fois très bien en lui donnant l’occasion d’être au centre des histoires. Mais ce que je trouve presque dommage, c’est finalement que Boardwalk Empire ait sauté autant d’années dans le temps, ce qui ne nous permet pas si bien de creuser certains personnages. C’est juste que des personnages comme Al Capone ont tellement évolué que forcément c’est décevant de le retrouver ici dans une telle situation dont on ne connaît pas forcément tous les tenants et les aboutissants mais ce qui force le respect dans la série c’est le fait qu’ils n’ont pas forcément besoin de ça. L’image du personnage et ce qu’il est devenu, tout est explicité très rapidement et facilement.

A l’issue de l’épisode précédent, Margaret faisait face à Nucky et tout s’achevait sur un sourire assez cocasse. C’était une occasion parfaite pour rappeler l’histoire qu’il y a eu entre ces deux personnages mais aussi de faire presque une sorte de bilan. L’épisode pose donc les deux personnages afin qu’ils discutent de leurs rencontres. Leurs retrouvailles sont presque étranges, surtout quand on se souvient comment ils se sont séparés mais c’est une façon pour Terence Winter d’engager de la nostalgie bienvenue. On a besoin de ce genre de choses dans une dernière saison de série et Boardwalk Empire fait ici les choses merveilleusement bien. Sans compter que Margaret est vraiment surprenante. Je ne m’attendais pas du tout à la retrouver dans cette position et je suis très heureux de voir que les scénaristes ont vraiment choisi de nous surprendre. Cela permet de changer un peu le jeu et de nous emmener dans des recoins de la série qui ne sont pas les plus explorer. En effet, on ne peut pas dire que Boardwalk Empire soit la série la plus mélancolique qu’il puisse exister. Pour en revenir à Al Capone, ce dernier est clairement le héros de cet épisode (si l’on peut parler de héros).

Disons qu’il est bien plus présent. Cela va permettre de se concentrer un peu plus sur Chicago et l’arrivée de Lucky Luciano en ville, qui cherche à faire une alliance, permet forcément de nous emmener vers des rencontres intéressantes. Le but de Boardwalk Empire est aussi de nous parler du pouvoir qu’implique les associations mafieuses. Et au fond c’est tout simplement parfait pour nous puisque le spectacle est visuellement très bien construit. On arrive petit à petit au bout de la série et je n’ai pas envie de dire au revoir aux personnages. Même tout ce qui se déroule avec Sally à La Havane est vraiment bon. On est déjà arrivé au bout de la première partie de la saison (il ne reste déjà que 4 épisodes tout de même) et j’ai peur que cela ne soit pas suffisant pour terminer une si belle série. Mais Jake Paltrow a fait du très beau boulot avec « Cuanto » et l’on sait qu’il nous lance petit à petit vers la fin d’une série réellement bien construite, fonctionnant grâce à des personnages qui sont au sommet de leur forme. Peut-être que finalement d’avoir fait un saut dans le temps a permis de donner un vrai coup de jeune à la série. Je ne sais pas forcément mais c’est en tout cas une très bonne chose.

Note : 8/10. En bref, petit à petit nous arrivons au bout d’une si belle série.

Critiques Séries : Boardwalk Empire. Saison 5. Episode 4.

Commenter cet article