Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Castle. Saison 7. Episode 5. Meme is Murder.

28 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Castle

Critiques Séries : Castle. Saison 7. Episode 5. Meme is Murder.

Castle // Saison 7. Episode 5. Meme is Murder.


Je sais bien que je n’ai pas dit que du bien de cette saison 7 et pourtant, cet épisode contient probablement l’une des meilleures séquences de toute l’histoire de la série. En effet, Castle tourne une publicité pour la sortie de son tout nouveau livre sauf que tout est catastrophique, que cela soit se prendre les pieds dans un fil, faire tomber une pile de livres ou encore ne plus savoir prononcer son nom. Mais c’est parfait puisque la séquence va être montée et auto-tunée afin d’en faire une sorte de parodie. J’ai ri comme rarement depuis pas mal de temps face à Castle et je crois que « Hi, I’m Crichet Grachel » est l’un des meilleurs surnoms de Castle qu’il puisse exister. « Raging Heat » se devait donc être promu sur Internet de façon originale mais la façon dont tout cela est fait est loin d’être ce que notre écrivain préféré avait imaginé. Cette partie de l’épisode ce n’est que 5 minutes grand maximum mais c’est déjà suffisant à mes yeux pour en faire un bon épisode. Car j’étais tout de suite de bonne humeur et même si l’enquête n’était pas ce que la série a pu faire de plus original et passionnant, c’était léger et frais, comme rarement depuis un bout de temps. Je ne cesse d’être déçu par la série ces derniers temps et un épisode comme celui-ci était donc nécessaire pour moi.

Abby Smith, une célébrité du web, connue pour un blog est retrouvée morte dans son appartement. Elle a été poignardée à des endroits stratégiques qui pouvait lui faire perdre le plus de sang possible. De ce point de vue là, on retrouve encore une fois l’originalité de Castle et le fait qu’elle tente des crimes très visuels, très graphiques. C’est quelque chose de caractéristique des polars de James Patterson notamment qui a toujours su adopter des crimes visuellement intéressants. C’est d’ailleurs pour ça que j’adore sa saga du Women’s Murder Club par exemple (que ABC avait déjà adapté avec Angie Harmon dans l’un des rôles titres, et annulée malheureusement après une très solide première saison). Les preuves nous emmènent très rapidement vers un policier retraité qui travaillait sur les cyber crimes mais bien évidemment que ce n’est pas lui et que tout cela est un coup monté pour le mettre dans la panade. Cela aurait été trop facile que cela soit lui tout de même. Mais je trouve amusant la façon dont Castle tente de développer son intrigue policière de façon assez judicieuse. Le vrai tueur va cependant prendre le soin de poster des photos de ses meurtres. La parodie Snapomatic reste tout de même cocasse elle aussi, prouvant encore une fois que les séries utilisent rarement de vrais noms.

Gates - « The truth doesn't matter Kate. It's a public relations problem now. The killer just turned you into the poster child for these murders not being solved. »

L’épisode laisse cependant plus ou moins de côté Esposito et Ryan. J’ai toujours envie de les voir sur le devant de la scène et l’an dernier la série avait réussi à faire quelque chose au début de la saison pendant les deux premiers épisodes alors que Castle et Beckett étaient à Washington. Depuis ce temps là, on ne peut pas dire que la série ait fait grand chose de plus si ce n’est leur petit épisode annuel. C’est ça le problème avec les séries policières qui ont de bons personnages secondaires mais qui ne donnent l’occasion à ces bons personnages de briller qu’une seule fois par an. Cet épisode ne change pas forcément grand chose par rapport à l’enquête de la semaine mais ce sont une fois de plus toutes les petites scènes de vie des personnages qui font le succès de Castle. Je ne sais pas vers quoi la série veut aller cette année si ce n’est le mariage toujours programmé (on ne sait pas quoi) de nos deux héros. C’est le seul but que je vois à court termes et c’est bien problématique puisqu’une fois qu’ils vont être mariés, la série va aller où ? Le bébé ? Par pitié non.

Note : 7.5/10. En bref, un bon épisode de Castle.

Critiques Séries : Castle. Saison 7. Episode 5. Meme is Murder.

Commenter cet article

Gregh 28/10/2014 15:36

une fois qu'ils seront mariés, ils vont certainement reparler de la nouvelle mythologie sur l'amnésie de Castle et son traumatisme lorsqu'il avait 11 ans

delromainzika 30/10/2014 09:49

Si c'est le cas alors j'ai hâte