Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 1. Pilot.

15 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Jane the Virgin

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 1. Pilot.

Jane the Virgin // Saison 1. Episode 1. Pilot.


En 2005 il y a eu Ugly Betty sur ABC, en 2014 il y aura Jane the Virgin sur The CW. Adaptée de la telenovela vénézuélienne Juana la Virgen, Jane the Virgin est peut-être l’une des plus grandes et plus belles surprises de cette rentrée. Comme beaucoup, je m’attendais à un premier épisode empalé par la critique et à des choses complètement ratées. Sauf que c’est tout le contraire, d’une part car la critique a adoré et d’autre part car j’ai trouvé ça particulièrement plaisant, mignon et touchant. Je pense que tout ça est très important pour une série comme celle-ci et que cela fonctionne terriblement bien. Je pense que ce qui rend cette série réellement bonne c’est le fait que l’on s’attache très rapidement à Jane et à son histoire. C’est très grossier au fond mais c’est quelque chose de très réussi dans sa façon de parler des sentiments de son héroïne envers son petit ami, le fait qu’elle veuille préserver sa virginité, qu’elle tombe enceinte par mégarde, etc. Tout au long de l’épisode on parvient à nous laisser dans une ambiance de tension où le téléspectateur a hâte d’enchaîner les scènes. C’est une excellente surprise puisque justement je pensais que allait être l’une des pires nouveautés de la saison.

Jane, une jeune femme très pieuse, encore vierge, sur le point se fiancer, se retrouve accidentellement inséminée artificiellement après une suite d'événements improbables. Elle porte l'enfant d'un couple dont le mari, suite à un cancer des testicules, n'avait plus qu'un seul espoir d'être le père naturel de ses enfants. Jane se trouve alors face à un dilemme : devenir leur mère porteuse, garder l'enfant puis l'élever comme le sien ou avorter ?

La vie de Jane va petit à petit se retrouver complètement chamboulée à cause de ses petites histoires. Tout cela à cause d’une insémination artificielle qui s’est retrouvée dans le mauvais utérus. Jane est quant à elle toujours vierge. C’est une jeune fille qui a des principes, qui ne veut pas faire les erreurs de sa mère (celle de tomber enceinte à 16 ans, de rater sa vie à cause du sexe). Il y a une forme de morale derrière qui au fond est assez amusante. Car la série cherche justement l’innocence et à jouer la carte de l’amusement. Je ne m’attendais pas forcément à ce que cela aille dans ce sens là non plus, surtout que c’est tellement mignon. Gina Rodriguez (Amour, gloire et beauté) est plutôt bonne dans le rôle de Jane. Elle sait à la fois faire passer des émotions mais également nous donner l’impression que l’on est dans une sorte de conte de fée. Le narrateur est une excellente idée, surtout que la voix d’Anthony Mendez, avec son fond d’accent mexicain qui nous donne l’impression de plonger dans un univers à la fois proche d’une telenovela mais qui me rappelle également Devious Maids. L’ambiance de Jane the Virgin est d’ailleurs très bonne pour ça.

Maintenant, je pense sincèrement que Jane the Virgin peut devenir une brillante petite série étincelante, qui a tout pour refaire ce que Ugly Betty avait pu faire de très bien lors de sa première et seconde saison (la suite était beaucoup moins bonne mais peu importe, le débat n’est pas là). Si Jane the Virgin parvient à garder son univers aussi coquet qu’il l’est actuellement et si les personnages restent tous aussi intéressants, j’ai hâte. C’est sans compter sur la présence, très clichée certes mais amusante d’une chanson de Juanes. Après tout, comment passer à côté de cet artiste de pop latino. La mère de Jane, Xiamara, est tout de même quelqu’un d’assez cocasse dans son genre. Elle me rappelle un peu l’une des héroïnes de Devious Maids sans pour autant que Jane the Virgin ne soit autant gavée de clichés latinos que la série de Marc Cherry. Ce qui est forcément une très bonne idée. Il y a aussi Michael, le petit ami de Jane qui va la demander en mariage. La demande tombe un peu à plat mais ce n’est pas le plus important puisque la demande que va faire Jane par la suite va parvenir à nous toucher, tout simplement.

Note : 8.5/10. En bref, un pilote étonnamment très réussi.

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 1. Pilot.

Commenter cet article