Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Les Hommes de l’Ombre. Saison 2. Episodes 5 et 6.

17 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Les Hommes de l’Ombre

Critiques Séries : Les Hommes de l’Ombre. Saison 2. Episodes 5 et 6.

Les Hommes de l’Ombre // Saison 2. Episodes 5 et 6. Chantage / L’exercice du pouvoir.
SEASON FINALE


Maintenant que la seconde saison de Les Hommes de l’Ombre est terminée, je dois avouer que je ne sais pas si j’ai besoin d’une saison 3. France 2 n’a pas encore renouvelé la série mais étant donné que les audiences sont plutôt correctes, je suppose que c’est déjà dans les cartons. Par rapport à la première saison, cette seconde saison était bien plus réussie. Ce qui fonctionne cette année c’est le fait que l’on sent que les personnages sont tous bien utilisés dans des intrigues politiques bien plus intéressantes que l’on aurait pu le croire. L’Elysée découvre que Bakian est en réalité un traître et qu’il manoeuvre, en coulisses, pour le compte des terroristes. C’est une façon de me rappeler ce qui s’est passé au milieu de la seconde saison de House of Cards avec toute l’histoire avec les chinois. Je sais bien que cela n’a pas de grand lien mais cela m’a rappelé énormément de choses de la série de Netflix. Quoi qu’il en soit, je dois avouer que j’aime bien les personnages et notamment l’évolution d’Elisabeth Marjorie, notamment la scène où elle perd les pédales. Pour en revenir à l’aspect géopolitique, je sais pertinemment que ce n’est pas parfait mais bon, de toute façon le spectacle est suffisamment bien entretenu pour que l’on passe un agréable moment.

Par ailleurs, l’ex femme de Simon est de plus en plus détermine à faire éclater la vérité. Ce qui est compréhensible mais pourrait également être une vraie bombe à retardement. Les Hommes de l’Ombre tente encore une fois de nous donner l’impression qu’elle est sur tous les terrains à la fois. Peut-être que l’erreur de la première saison ce n’était pas forcément le scénario mais le fait que de se concentrer sur une campagne présidentielle. Il n’y avait pas tout ce qu’il y a dans cette seconde saison en termes de diversité d’intrigues et de personnages. La géopolitique est quelque chose d’intéressant mais le couple Présidentielle et tout ce qui l’entoure, la communication, les négociations, etc. tout cela fonctionne très bien. Les personnages sont également au rendez-vous. J’ai beaucoup aimé tout au long de la saison le personnage de Gabrielle. La secrétaire générale de l’Elysée a donc un lien avec Bakian. Ce qui permet aussi de faire le lien avec toutes ces petites histoires terroristes. « L’exercice du pouvoir » est une conclusion assez convenue. Je suis donc légèrement déçu mais cela ne veut pas pour autant dire que la série n’a pas réussie la fin de sa saison. La fille de Simon et Apolline est placée en garde à vue par les services de l’anti-terrorisme dans la suite de l’histoire que l’on suit depuis maintenant près de quatre épisodes.

Petit à petit, la saison 2 a su s’affranchir de la Première Dame (très présente dans les deux premiers épisodes) afin de faire en sorte que si jamais Carole Bouquet voulait partir de Les Hommes de l’Ombre, ils ne soient pas trop perdus. Certes, Elisabeth a toujours une place importante dans la série mais pas une place aussi importante qu’auparavant. C’est une très bonne idée car ce qui nous intéresse dans Les Hommes de l’Ombre ce sont les hommes de l’ombre et notamment Simon. Ce dernier n’est pourtant pas vraiment le héros de la série dans le sens où il n’y a plus de héros ou d’héroïne. Peut-être même que Gabrielle est bien plus importante que les autres personnages et Aura Atika n’a clairement pas volé sa place. Simon va cependant devoir gérer la crise dans le dernier épisode de la saison puisque Ludovic Desmeuze va découvrir que Elisabeth était celle qui était au volant lors de l’accident qui a tué son amant. Ce qui va forcément créer tout un tas de remous qui ne sont pas si bons que ça pour lui. Grégory Fitoussi est ici bien utilisé alors que Les Hommes de l’Ombre cherche justement à nous prouver qu’au fond tout le monde met la main à la patte pour que les intrigues soient solides. La saison s’est basée à la fois sur du terrorisme bien placé et sur des intrigues légèrement différentes.

Impeccablement interprétés, ces deux derniers épisodes s’avèrent donc plutôt captivants dans leur ensemble. On sent que Les Hommes de l’Ombre a travaillé sur sa copie durant cette seconde saison afin de nous offrir un spectacle bien plus maîtrisé, plus divertissant et surtout beaucoup plus passionnant. D’autant que le dénouement ménage le suspense ce qui laisse envie au téléspectateur de voir une suite (et pour le coup, je suis persuadé que l’on en aura une, surtout quand Bruno Wolkowitch avait annoncé que la série n’irait pas au delà de la saison 3 si jamais cette dernière devait se faire, c’est donc un risque moindre pour France 2 qui va rapidement devoir prendre une décision histoire de ne pas attendre trois ans entre deux saisons).

Note : 7/10. En bref, fin de saison convenue mais globalement maîtrisée et efficace.

Critiques Séries : Les Hommes de l’Ombre. Saison 2. Episodes 5 et 6.

Commenter cet article